Partagez | 
 

 Frozen to the bones • Freyr | OVER

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 58
Date d'inscription : 04/05/2016
Avatar : OC by Re°
Disponibilité : Disponible à souhait.
Post-it :
DC Kiyoshi Gôto

Carte d'identité
Occupation: Etudiant en arts & musicien
Nationalité: Islandais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 0:08




Freyr


HOLM


« boy we're running free facing light in the flow and in the cherry trees we're hiding from the world »



Tombé en islande il y a de cela 22 années, Freyr Holm est une étoile pouvant manipuler ses propres os comme bon lui semble. Il se moque de savoir si vous êtes unn homme ou une femme : il n'a pas de réelles limites à ce niveau-là.C'est un garçon étudiant en arts, musicien en ses temps libres..




POUVOIR

Son pouvoir, il vous fout des sueurs froides, personne n'apprécie vraiment le voir en action, personne n'aime le voir déplacer ses propres vertèbres comme si il ne s'agissait là que d'une partie de Tétris. Vous n'aimez pas le voir se replacer les os qu'il s'est déplacé par on ne sait quel malheur mais aussi parce qu'il à cette manie étrange de les bouger. Pourtant, le moindre mouvement de ses os était supposé le faire souffrir à l'agonie, lui retirer toute envie de faire usage de son don mais il semble apprécier voir son corps à l'agonie, il se sent vivant ainsi.


Le garçon peut faire tout ce qu'il veut de ses os, il parraitrait même qu'il en ait quelques uns en supplément, des os qui n'ont aucune incidence sur son squelette mais qui sont bien présents (oui un peu comme Wolverine au final) il arrive même à faire en sorte de complètement modifier leur forme, oui en réalité, pour Freyr, ses os sont comme des règles Maped, flexibles.

PHYSIQUE
Personne ne sait ce qui est le plus flippant avec toi.


Une large sélection de détails aussi glauques qu'inquiétants, voila ce qui te définirait certainement le mieux.
Certaines personnes hésitent entre te voir comme un spectre ou comme un foutu cadavre ambulant, au final, cela revient au même : t'as juste la dégaine d'un type qui n'est plus en vie. Ta peau aussi blanche que possible, d'un teint maladif qui donne envie à n'importe qui ne te connaissant pas de vouloir te trainer chez un médecin ou tout simplement t'enfermer dans une cabine à UV pour que tu prennes des couleurs, c'est sûrement ça le plus inquiétant avec toi. Les couleurs, justement, chez toi, ça n'existe pas, t'es juste ce type blanc de haut en bas, de bas en haut, la seule couleur naturellement présente chez toi se trouve en tes yeux qui sont d'une pâleur suffisamment intense pour que le soleil te les abîmes. Tu as une vue de merde, ta peau ne supporte pas le soleil et que dire de tes cheveux qui, aussi doux puissent-il parraître semble avoir été victime d'un abus d'agents blanchisseurs à ta naissance. Et c'est dans ces moments là que l'on se demande si l'Etoile Divine ne se serait pas fait un bon gros délire en te créant. Une fois que l'on sait que t'es « un de ses petits bébés » on se donne un malin plaisir à l'imaginer te créer comme étant le Sims victime de sa partie du jour. Vous savez, celui à qui il arrivera toutes les merdes possibles dès le début. Celui à qui l'on va donner une force physique de merde histoire de bien accentuer son etat physique pourri dû à un don auquel il portera un interêt suffisament glauque pour venir lui bousiller la santé.



Un poids plume dans une enveloppe aussi blanche que possible. Un sac d'os qui vous dévisage avec des yeux beaucoup trop clairs pour ne pas vous inquieter : voila ce que t'es, le type glauque qui déambule dans la rue. Et tu ne fais rien pour arranger ton cas. Si encore tu portais un minimum d'interêt à ta coiffure, à tes habits, peut-être que là, on pourrait voir en toi un mec qui à trouvé son style, qui s'affirme et qui se montre comme étant le mec à part mais non. Que dalle, t'es juste le genre de gars qui tous les matins prends tout juste la peine de passer un coup de peigne dans sa tignasse toute douce, qui prends un t-shirt au hasard dans la pile avec le premier pantalon venu et qui enfile ça avec la paire de chaussure la plus usée au monde, la seule et unique paire que tu as d'ailleurs. Plus d'une personne viendrait hurler au massacre: tu ne sais ni te coiffer, ni t'habiller, ni prendre soin de toi. En clair on se demande si tu es éventuellement au courant d'être en vie. Tu n'as aucune gêne à fixer les gens, ni à les faire rentrer en contact avec ta peau bien souvent trop froide pour ne pas étonner ces derniers. Tu as beau être doux dans tes geste, les gens qui te connaissent n'arrivent pas à te voir comme une personne normale, t'es tordu de partout, tes os tu les bouges comme-ci de rien n'était, comme si ils n'étaient qu'une simple pièce d'un puzzle un peu trop usé pour resté bien fixe. T'as des douleurs dans ton corps entier à cause de tes conneries et pour t'éviter un abonnement chez le médecin on te voit bien trop souvent avec ne bouteille de lait, une espèce de yaourt à boire dans la main. T'as pas envie de finir à devoir te faire taper sur les doigts par le médecin et pour entendre dire que t'es trop con pour prendre soin de toi. T'as des carences, tu le sais, t'as des soucis de santé, tu le sais, mais tu limites la casse toi-même et jusque-là tu t'en sors plutôt bien avec ce corps complètement désarticulé.

MENTAL

Personne n'arrive à te cerner, à te comprendre, personne ne sait ce dont à quoi tu penses, personne ne connait ton avis sur ce qu'il se passe en ce moment, ce que tu penses de ces groupes qui font parler d'eux, ce que tu penses de toi, des autres...Tu es un mystère à toi tout seul, ton être entier est inconnu de bien du monde et pour cause : toi-même, tu es incapable de te comprendre. Tu es celui qui se laisse guider par ses propres instincts, par ses envies du moment, tu agis sur des coups de tête et ce, sans prendre en compte les conséquences que cela peut avoir. Tu ne fais que ce qui te chante et quand tu le veux, tu n'es pas un garçon pourri gâté, ce ne sont pas des caprices que tu as mais juste des envies soudaines que tu exécutes toi-même. Tu vis au jour le jour, ne prévoyant jamais les choses à l'avance, tu ne planifies rien, jamais, tu est toujours là à faire les choses quand cela te chantes et sans le dire à qui que ce soit.


Il y a des choses qui te bercent, qui t'apaisent, des choses que tu aimes plus que tout au monde et pour les quelles tu n'as besoin d'aucune motivation particulière pour les exécuter. Comme pour te souvenir de cette personne tu te perds souvent à jouer du piano, à chanter, ça t'emportes loin du monde dans le quel tu es, ça t'emportes loin, très loin et tu emportes les autres en même temps. La musique est ta seconde peau, une passion que tu aimes tout autant que tu aimes gribouiller des choses sur tout type de support. Tu n'as pas de style particulier et pourtant on reconnait toujours ton empreinte, toujours dans des teintes pastels, tu représentes ce qu'il te traverse l'esprit, ce que tes yeux trouvent. Des portraits, tu en fais bien souvent. On te vois dans le parc, assis contre un arbre à fixer les passants, cherchant le détail qui déclencherait ton inspiration. Tu fixes les personnes sans aucune gêne et ce, quitte à ce que cela soit gênant pour eux, quitte à ce qu'ils soient mal à l'aise. Tu ne connais pas cette sensation alors tu ne t'en rends pas compte. Tu es un garçon qui n'est jamais mal à l'aise, toujours sans gêne, dévisager ou même toucher quelqu'un que tu connais à peine est pour toi naturel. Ainsi passer pour "le weirdo du coin" n'est pas un véritable problème. Tu te moques bien du jugement des autres, tu n'y prêtes plus attention depuis bien des années, tu n'en tiens plus compte. Face à des critiques, à des jugements, tu es celui qui reste toujours le même, le garçon à la voix si calme et paisible, celui qui n'a aucune variation dans ses paroles, celui qui ne ressent ni joie, ni tristesse. Tu es effrayant par ta capacité à rester toujours si calme et impassible face à des situations qui seraient extrêmes pour le commun des mortels.  

Voila ce que tu es Freyr, un garçon terriblement calme, qui semble dénué de tout sentiment et pourtant, tu es celui qui aime la compagnie tout autant que le calme et la solitude. Tu es cette personne qui ne peut rester indéfiniment seul, celui qui a besoin de contact humain. Tu n'es peut-être pas la plus bavarde des personnes mais tu es là, tu participes aux conversations, tu suis le mouvement. Tu t’intéresses aux choses bien que ton ton et ton apparence semblent vouloir dire l'exact contraire. Tu es un personnage contradictoire malgré toi, c'est sûrement ce qui est le plus énervant chez toi. C'est sûrement ce qui te rends si peu compréhensible et qui te donne cet aspect inaccessible qu'il faut pourtant savoir franchir. Tu sembles appeler autrui et pourtant tu fais tout ce qui pourrait le repousser. Tu te tortures, tu es celui qui n'a plus conscience des limites de son corps, tu ressens la souffrance mais celle-ci ne semble plus t'alerter, ou du moins, elle ne semble plus remplir son premier rôle. Elle est là pour t'aider à te sentir vivant, à te dire que tu es encore bien là, bien en vie. Tu es habitué à la souffrance physique et ta tête ne sait plus comment réellement souffrir au final. Tu es juste un pauvre enfant brisé par sa nature et qui n'a trouvé que la souffrance comme seul et unique moyen de se sentir encore vivant.    


HISTOIRE
Tu te revois encore là-haut. Tu te souviens de tout, tu pourrais tout raconter en détail, dire ce que tu voyais perché là haut dans l'étendue infinie aux côtés de tes semblables et uniquement d'eux. Puis tu as ouvert les yeux sur un monde nouveau. Non, tu as découvert ce que tu observais depuis déjà si longtemps. Tu es tombé, inconscient, tu es tombé au milieu de la demeure de ce qui allait être ta future famille. C'est ce qu'on te racontait : que tu étais apparu au beau milieu de la nuit, alors que l'on pensait à un orage, c'est toi qui est apparu dans un flash lumineux. Ton corps ne devait être guère plus âgé que celui d'un enfant de 6 ans. C'est la mère de la maison, qui t'as accueilli. Pour elle, tu étais une bénédiction, pour lui, tu étais juste un mauvais présage, tu étais une mauvaise chose. Un enfant blanc, blanc comme la neige, pâle enfant que tu étais, tous te croyaient malade et lui il t'as toujours vu comme un enfant maudit. A la fois aimé et haït, tu as grandi au beau milieu de ces deux extrêmes, tu as appris à l'appeler Mère avec amour, lui, Père, tu l'appelais avec crainte, avec peur. Il ne t'as jamais aimé et en conséquence tu n'as jamais réussi à éprouver ni amour ni affection pour cette personne. Il était toujours là à te regarder de haut, à te mépriser alors que elle, elle était tout pour toi, elle était celle qui te donnait tout l'amour dont un enfant avait besoin pour grandir, elle t'étais indispensable. Elle était celle t'avais appris le piano, celle qui te chantais des chansons, celle qui t'a donné goût à la musique et à la peinture.

Tu as appris à vivre en étant passionné par des choses, en aimant une personne. Mais tu étais différent des autres, et pour cela tu étais comme rejeté par les autres, tu leur faisait peur, parce que personne ne savait d'où tu venais, personne ne savait qui tu étais ni pourquoi tu étais ainsi. Pauvre enfant que tu étais, tu te retrouvais bien souvent seul malgré toi, silencieux, tu demeurais dans un de ces coins sombres de l'école à observer les autres, à observer leur bonheur.  

Et puis c'est arrivé. Ce que les gens autour de toi craignaient, s'est avéré vrai, tu étais l'un d'entre eux, un de ces êtres qui n'avaient d'humain que leur apparence. Tu ne fus pas celui qui découvrit ton don, ce fut les médecins qui s'occupaient de toi suite à un accident. Tes os avaient juste légèrement bougé, ils n'étaient pas brisés, rien, alors que tu avais fais une chute qui t'aurais certainement brisé des os en temps normal. Une radiographie et le regard horrifié des médecins qui semblaient avoir découvert quelque chose de bien étrange en toi. D'un garçon incroyablement chanceux était né un véritable petit monstre. Une bête de foire qu'il fallait étudier, voila ce que tu étais devenu. Tu avais des os incroyablement solides, tu avais bien plus d'os qu'on ne pouvait le concevoir. La curiosité des médecins était à son apogée et même si la douce figure maternelle qui t'avais élevée ne semblait guère d'accord pour les laisser t'examiner comme si tu étais un animal inconnu, la dure et imposante figure paternelle de la famille leur avait laissé le champ libre. Toi, tu subissait leurs questions, leurs test à répétition. Tu ne souffrais pas, tu n'avais pas mal jusqu'à ce qu'ils accentuent les test, qu'ils essaient de les pousser jusqu'à voir la limite de tes os. Inconsciemment tu les déplaça, tu les remettais en place alors qu'on t'avais déboîté l'épaule, alors qu'on t'avais déplacé la rotule. Ah...tu étais donc bien l'un d'entre eux, un de ces être sortis de nulle part avec leurs dons.

Si ta mère suppliait pour qu'on arrête de te voir comme une bête de foire qu'il fallait étudier, ton père, lui avait laissé faire toute ces choses pendant bien longtemps. Cette période où tu étais supposé te construire, t'as en réalité détruit. Tu ne souriais plus, le sourire d'enfant que tu avais, ces yeux brillants et remplis d'envie que tu offrais à ta mère, ils avaient été remplacés. Du garçon plein d'espoir était né un adolescent brisé, dénué de toute envie, tes yeux pâles et si brillants étaient devenus ternes et tristes. Tu étais le garçon qui n'avait finalement plus rien pour lui, tu étais devenu un spectre ambulant qui effrayait ses camarades plus qu'autrefois, tu leur avais donné une raison d'avoir peur de toi. Vide de vie, vide d'envies sous les yeux de ta pauvre et douce mère qui avait pourtant tenté de te garder avec elle. Tu avais conservé cette douceur et cet esprit légèrement rêveur, cet esprit qui te permettais de t'évader ne serait-ce que suffisamment pour que les notes de ton piano t'emportent pendant un court instant tout comme tes crayons le faisaient.

Ce fut elle qui t'envoya à Hoshikami. Elle pensait bien faire, elle pensait à toi, à t'éloigner de ces foutues personnes qui t'avaient détruites. Et toi, toi, tu voulais qu'elle vienne, mais elle n'était pas venue, elle ne pouvait pas. Elle voulait que toi, toi tu reconstruises ta vie dans cette ville où d'autres seraient comme toi. Sûrement serais-tu accepté tel que tu étais là-bas et qu'on lui rendrait son enfant comme elle l'avait connu. Et elle pensait que sans elle, tu t'en sortirais bien mieux, tu parviendrais à oublier toutes ces choses qui t'avaient détruites plutôt que de te construire.

Tu t'y es fait, à la vie à Hoshikami, ta mère t'envoyant régulièrement de l'argent, tu avais de quoi vivre convenablement, apprenant la langue petit à petit, tu as malgré tout gardé un certain accent et tu as toujours des lacunes. Mais tu t'es construit un petit cocon à toi, tu vis dans un petit studio, tu es parfois embauché pour animer des soirées avec ton piano et ta voix. Et cette menace qu'est le Crépuscule, tu ne la crains pas, tu ne l'adules pas, tu n'en penses rien, tu les laisses agir à leur guise parce que tu comprends leurs idéaux mais tu n'agiras sûrement pas en leur faveur, ni même en leur défaveur...

 





Coucou c'est Taku. J'utilise les magnifiques images de l'OC de Re° aux cheveux blancs pour ce personnage et voila. ♥

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 11:31

Stp arrête d'être beau et de briller comme une belle étoile, tu me fais de l'ombre

(Y'a pas grand chose pour l'instant mais bon ça promet et je . Bon courage ♥♥♥♥♥  ) (FIRST AU FAIT LOL AVFF)
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 58
Date d'inscription : 04/05/2016
Avatar : OC by Re°
Disponibilité : Disponible à souhait.
Post-it :
DC Kiyoshi Gôto

Carte d'identité
Occupation: Etudiant en arts & musicien
Nationalité: Islandais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 12:08

Merci mon petit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 27
Date d'inscription : 02/05/2016
Avatar : OC de Nathie

Carte d'identité
Occupation: Crépusculaire à plein temps
Nationalité: Indienne
Lié à: Jun
étoile

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 12:38

Ok. Monsieur, t'es bo. J'aime ton choix d'avatar vachement beaucoup. Et ton pouvoir qui me rappelle Naruto /meurt/

Bref. J'te volerai un lien pour Aaron ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 13:19

Ola. T'es trop classieux toi **
Et ta fiche, omg elle est troooooooop belle !!
Et ce pouvoir... J'adore.
Genre J'A-DO-RE ♥
BIENVENUE !!
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 145
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 19
Avatar : EVANGELION - Asuka Soryu Langley
Disponibilité : I'm free on week-end !
Post-it : présentationrelation
Parle en #F65754










Carte d'identité
Occupation: Police scientifique
Nationalité: Gallo-japonaise
Lié à: Kyou Arakawa
policier

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 15:35

WHAAAT !?
Mais please. Vous faites des trucs de malades en codage et graphisme, mon dieu.
En plus l'avatar
T'es bô.
Par contre, le pouvoir... ça me fout les jetons, j'ai pas envie d'imaginer comment il fait, MAN DIEU.
En tout cas, l'idée est génial, ça me plait !
BIENVENUE PARMI NOUS !



Fay t'es la meilleure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 57
Date d'inscription : 30/01/2016
Avatar : Uguisumaru de Touken Ranbu
Disponibilité : Un peu de place de libre

Carte d'identité
Occupation: Détective
Nationalité: Japonais
Lié à: James E. Collins
policier

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Jeu 5 Mai - 15:40

Bienvenue sur le forum !

Ce personnage me rappelle avec nostalgie quelqu'un que j'ai connu.
J'ai hâte de voir ce que ce beau codage va donner une fois rempli =3 et qui sait de te croiser en RP 8D


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 58
Date d'inscription : 04/05/2016
Avatar : OC by Re°
Disponibilité : Disponible à souhait.
Post-it :
DC Kiyoshi Gôto

Carte d'identité
Occupation: Etudiant en arts & musicien
Nationalité: Islandais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Dim 8 Mai - 14:05

Merci à tous pour les petits mots ca fait plaisir 8D
Je terminerai la fiche sous peu, promis !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 58
Date d'inscription : 04/05/2016
Avatar : OC by Re°
Disponibilité : Disponible à souhait.
Post-it :
DC Kiyoshi Gôto

Carte d'identité
Occupation: Etudiant en arts & musicien
Nationalité: Islandais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Mar 10 Mai - 19:51

Bouh, le petit DP discret. *oupas* Juste pour dire que c'est finiii o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 414
Date d'inscription : 27/12/2015

Carte d'identité
Occupation: Inconnu.
Nationalité: Error 404.
Lié à: Hehehehe.
pnj

MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   Mar 10 Mai - 20:30

avatarspouvoirsrelationshipsrole playhome

Bienvenue à Hoshikami !

Alors je trouve ton personnage particulièrement original, dommage que Siku ne soit plus beaucoup là car vous vous seriez entendus à merveille !
Très bonne idée de pouvoir ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Frozen to the bones • Freyr | OVER   

Revenir en haut Aller en bas
 
Frozen to the bones • Freyr | OVER
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bones...
» Skin and Bones
» « Bones Shop »
» Présentation : Emily Bones
» Highline de Freyr [Belgique]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: Premiers Pas :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: