Partagez | 
 

 - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Invité
avatar



MessageSujet: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Lun 28 Déc - 20:24




changerlelienparvotreimage100x100
Nom — Cross Moeru
Prénom — Noroi
Âge — 25 ans physiquement (Mais né en 1848 donc 167 ans)
Sexe — Homme
Race — Etoile
Nationalité — Japonais
Occupation — Anciennement forgeron puis Ronin. Dans le présent, sans activité.
Orientation sexuelle — Non défini




physique


Une allure décalée, d'un autre temps, sortit tout droit d'une histoire ancienne et cruelle. Sombre et effrayant, l'air mort et irréel, jamais personne n'aurait cru voir un tel être un jour voguer parmi la foule et les rues de cette ville. Son kimono mal ajusté et volant au vent ne peut cacher ce corps abîmé et pour recouvert de tout part par des bandes blanches, pures, détonant avec sa peau sombre et brûlée. Aucune partie n'a été épargnée. Du bout de ses doigts cornés, de ses jambes boursouflées  jusqu'à son visage dévasté, l'horreur recouvre ce qui fut auparavant lise, doux, où l'on pouvait voir chaque muscles fins et puissants se contracter au fil des mouvements, où l'ont pouvait voir un visage aux traits fins et presque parfaits. Un mètre soixante dix de pur mystère, cinquante neuf kilos de souffrance.
Beaucoup auront du mal a passer à côté de ce physique atypique et repoussant, comme beaucoup louperont sûrement à cause de cela ce regard en amande, rougeâtre et perçant, ses lèvres décimées mais où l'on peut décerner un sourire à la fois naïf et carnassier, où l'on peut décerner une moue mécontente ou énervée, où l'on peut observer derrière celles-ci des dents blanches et alignées.
Il faudra sûrement beaucoup de sentiments et de la volonté à la personne qui osera en savoir plus, qui osera en voir plus, qui osera dépasser ces brûlures et ces bandages, qui osera dépasser ces blessures pour y voir autre chose qu'un monstre, pour pouvoir glisser ses mains sur la peau rugueuse, dans les cheveux bruns et pour y voir finalement un homme comme un autre qui n'aura malheureusement pas eu beaucoup de chance.



pouvoir


Nom du pouvoir — Contrôle du temps.
Description du pouvoir — Noroi avait la possibilité de contrôler de temps de sa plus simple appellation. Avancé d'une minute ou d'une heure, reculé dans le passé pour corriger ses erreurs, aller dans le futurs pour voir ce qui l'attends, il avait la capacité de faire tout ça sans vraiment faire beaucoup d'effort. Un peu de concentration et de volonté, et le temps était à sa merci. Dans certaines limites tout du moins, des limites qui l'avaient toujours satisfait. Minutes, heures ou jours, son maximum était au nombre de deux jours. Une limite qui aurait pu frustrer beaucoup mais pas lui. C'était tout ce dont il avait besoin pour réparer des petites erreurs ou encore prédire le temps ou plus simplement déjouer un coup trop compliqué à contrer qu'un de ses ennemis pouvait lui asséner.
Pourtant, à un moment de sa vie, il voulut plus de pouvoir, trop gourmand ? Trop inconscient ? Ou simplement désespéré ? Peu importe. Maintenant, ce pouvoir n'est plus, restant simple souvenir de cette époque révolue.



caractère



Noroi est un mélange d'ancien et de présent, de féodalité et de modernité. De part son histoire, de part son présent, de part son vécu, de part ses expériences, il est un homme de mélange. Aussi lunatique que monstrueux, c'est une âme compliqué et torturé qui l'habite, sans pour autant tomber dans les éternels clichés qui peuplent ce monde. Ses sentiments et ses pensées sont en désordres depuis son arrivée et la conséquence n'en est que plus dangereuse et dévastatrice. Instable et perdu, il lu arrive plus souvent d'être en colère et plongé dans l'incompréhension qu'aimable et serviable. Comme un nouveau-né découvrant le nouveau monde qui s'offre à lui, il s'extasiera devant chaque objets nouveau, devant toutes technologie, faisant alors ressortir un côté enfant, un côté innocent que peu auront vu. Une face de lui qui portant de prédomine pas, trop vite rejoins par la tristesse. Une tristesse trop présente en lui lorsqu'il se rend compte que toute ces nouvelles choses n'appartiennent pas à son temps, ni à son monde. Comment décrire un homme qui a tout perdu, famille, amie, identité, pouvoir, rêve et but ? Un homme qui doit se reconstruire, accepter son nouveau lui, sa nouvelle vie et les conditions et lois qui vont avec. Alors oui, instable tout d'abord. Impulsif ensuite, les nerfs à vif, à fleur de peau, ce qui n'est pas étonnant lorsque l'on connait le manque de patience de l'homme à la base. Détaché aussi, comme s'il ne voulait plus impliquer aucunes émotions dans ses tâches, dans son existence. Ou plutôt comme s'il ne pouvait tout simplement plus les impliquer dans sa vie. Frustré. Frustré de ne pas pouvoir s'exprimer librement sur son vécu, sur ce qu'il pense et ce qui se passe présentement pour lui. Frustré de ne pas pouvoir évacuer tout ce qui l'assaille comme il le voudrait, avec un bon sabre et un tronc d'arbre comme punching-ball. Sarcastique et moqueur, conséquence direct de son passé. Il ne vaut mieux pas lui demander de croire en quelque chose appelé le destin, ou bien d’espérer que tout aille mieux, de rêver a l'amour ou à la rencontre d'un quelconque humain à protéger. Il rira au nez à la première personne osant lui parler ainsi. S'en suit aussi un coté mesquin et légèrement méchant. Quand bien même il ne soit pas foncièrement mauvais, l'ombre a touchée son corps et semble l'imprégner avec force. Une ombre apportant colère et mélancolie, rage et désespoir.

Sous cette couche de cendre et de ténèbres se cache pourtant quelqu'un plein d'humour et de bonne volonté. Un humour peut être douteux avec une certaine mauvaise foi lorsque la flemmardise l'emporte sur sa raison, il n'est pourtant pas quelqu'un qui rechignera souvent à la tâche. Il lui faudra du temps, certes, pour s'adapter, pour dépasser un obstacle pour le moment beaucoup trop haut et large pour lui, mais un jour, le véritable Noroi reviendra. L'homme joueur et vif, l'étoile rieuse et forte. Celui qui faisait succomber ses opposants avec un sourire et une bonne parole, celui qui n'hésitais à brandir son arme pour sauver son prochain et établir la justice qui devait être faite. Cette fois-ci seulement, il n'aurait plus son arme, il n'aura plus son physique avantageux ni même ses repères, mais ce n'est qu'une question de temps avant de découvrir ce qu'il a enfoui au plus profond de lui.
Comme son amour pour les pains vapeurs qu'il se plait à dévorer en grand nombre. Ou encore fumer la fameuse pipe fine de son temps agrémentée d'un tabac à la fois doux et piquant.
Comme les mimiques boudeuses et grotesque qu'il peut aborder pour rire ou lorsque la situation l'exige, comme ses gestes simples et léger qu'il donne à ceux qui sont proche de lui.

Noroi est à présent comme ... Une toile vierge. Une nouvelle page qui n'attend qu'une chose, être habillée par une encre plein d'histoire et de bonheur. Un caractère fort et tempétueux qui pourtant ne souhaite qu'une chose, être dompté, calmé, apaisé.


histoire


Comment voulez vous expliquer à un enfant qu'il n'est pas de ce monde ? Comment voulez vous lui expliquer que ses parents ne sont pas ses géniteurs mais qu'en réalité, il est descendu des cieux dans l'espoir d'y retrouver un humain et de le protéger ? Comment, oui, comment voulez vous faire comprendre à un adolescent plongé dans la guerre que tout ce en quoi il croit n'est que mensonge. Quand bien même c'était pour son bien, quand bien même ce n'était pas voulu, quand bien même on ne voulait que le meilleur pour lui, jamais il ne pourra nous pardonner de lui avoir caché son passé, son devoir, d'avoir voulu le garder pour nous, notre seul espoir et notre cadeau le plus précieux à nos yeux.

Noroi ne se souvenait de rien. Absolument rien d'avant son arrivée sur terre. Les souvenirs qui s'en suivent sont flous et vieux. Jamais il ne se serait douté de sa véritable nature. Quand bien même il possédait des pouvoirs, quand bien même il se sentait parfois différents des autres, quand bien même il entendait parler de ces étoiles tombées du ciel pour le meilleur comme pour le pire. Détaché, dans son monde de combat, il n'était pas du genre à rêver d'une rencontre du destin, mais plutôt de fabriquer la meilleur arme, le meilleur sabre pour mettre fin à cette guerre, à ce conflit qui durait depuis trop longtemps dans son pays désuni et misérable. Travaillant dans cette forge familiale depuis son enfance, c'était cet objectif un peu fou qu'il s'était fixé, de faire le meilleur katana du pays, s’entraînant sans relâche chaque jours afin de maîtriser l'art du maniement du sabre et ainsi vaincre à lui seul les ennemis de sa province, de son Japon. Élevé par un père japonais et par une mère étrangère, il n'avait jamais vraiment eu de ressentiment envers les occidentaux qui pourtant provoquait des milliers de mort chaque jour dans son pays natal. Il savait faire la part des choses et comprenait que le gouvernement n'était pas sans part de responsabilité. L'ère shogunal et l'époque Edo n'allait pas tarder à s'effondrer pour laisser place à un destin des plus incertain.
Alors que la guerre sévissait, alors que tout s'écroulait autour de lui, alors qu'il pensait que rien ne pourrait venir assombrir un peu plus leur jour, il appris le mensonge, il apprit la supercherie. Sur lui, sur sa famille, sur sa vie. Rien n'était vrai. Il n'était pas leur véritable fils, il était l'objet d'un désir que ses parents n'avait pu obtenir, la jeune femme stérile. Il avait été retrouvé au milieu de nul part, perdu et ils avaient alors profité de l'occasion. Et même lorsqu'ils virent ses pouvoirs, alors même qu'ils avaient conscience de sa nature véritable, ils n'avaient rien dis, préférant garder leur trésor pour eux, ne se doutant pas de l'impact.
Se sentant alors trahit, ne voulant rien comprendre, ne voulant rien accepter, ne voulant rien savoir de cette amour sans limite qu'ils lui portaient, il décida de partir. À 17 ans, le jeune forgeron les quitta pour ne jamais revenir, n'ayant plus qu'une chose en tête, découvrir ce qu'il est vraiment, voulant mettre sa nature à contribution dans ce conflit sans fin. Les cris de sa mère n'y firent rien, les suppliques de son père ne servirent à rien et seul il partit à la découverte du monde et de lui même. Sabre à la main, avec pour seul bagage sa capacité précieuse et puissante, il traversa le pays, se battit, tua sans trouver la lumière au bout de ce tunnel qu'il avait emprunté. Ce n'est pas sans tristesse qu'il commença ce voyage mais sans remords qu'il prit son envol. Certains diront que ce n'était qu'un caprice, lui répondra qu'il est le seul maître de sa vie et qu'il est alors le plus à même de choisir ce qu'il désir. Et ses parents de faisant pas partie du futur qu'il voulait construire.
Trop utopique, trop idyllique, pour lui la vie n'était pas ce qu'il avait devant les yeux depuis toujours. Il souhaitait autre chose.

Le jeune homme connu la guerre, encore et encore, les champs de batailles, empli de sang et de monstruosité. Il connut la ville et son effervescence, découvrant un tout autre monde, découvrant tout les loisirs qui vont avec et toutes les horreurs. La famine, les humains, les étoiles, leurs relations, leur attaches, la hiérarchie, le travail et l'injustice. Mais aussi les femmes, leurs paroles, leurs rêves, leurs désirs, leur corps, leur chaleur, leur sensualité et leur pouvoir de séduction. Lui qui n'étais qu'un samurai sans seigneur, un ronin travaillant pour son compte, un jeune homme sans plus aucune innocence ni pureté, il s'était réfugié dans les bras de l'alcool et de ces êtres faites de douceurs comme beaucoup trop d'hommes de cette époque. Jusqu'à cette rencontre. Non pas celle entre humain et étoile, mais plutôt la rencontre d'un homme et d'une femme que beaucoup de chose oppose mais dont d'autres, plus encore rassemble et rapproche. Les rires, les sourires, le partage, le temps, l'admiration, les paroles, la tristesse, les temps durs et l'attirance. Lui était un tueur avec le sang de centaines de victimes sur les mains, elle était une prostituée des plus demandée.

Dis moi que tout cela n'est pas un rêve. Un jour nous partirons tout les deux, loin de tout. Je t’emmènerai découvrir un monde meilleur que j'aurais créer de mes mains, un monde plus beaux que le notre. Tu verras Shana, la bas nous serons heureux, toi et moi.

Chaque jours il lui disait cela, chaque jours il tenta de se persuader de ses dires. Chaque jours il essayait de la sortir de sa situation. Chaque jours il échouait. Et chaque jours la réalité de ce monde tentait de lui faire comprendre que le futurs n'était pas meilleur et que ses espoirs étaient vains.

Plus tard, la guerre se termina. Des traités furent signés, les guerriers jetés comme des malpropres et mal récompensés, leurs sabres enlevés, leurs vies détruites et leurs avenirs devenant que plus incertains. Pourtant rien ne changea vraiment, le nombre de mort certes diminua, mais rien ne fut plus simple, au contraire. Les changements ne profitèrent qu'au plus riches au détriments des autres. Il fallait alors se battre autrement que sur les champs de batailles, avec plus de subtilité, avec plus de savoir que de force, avec plus d'intelligence que de muscles. Pourtant l'ancien ronin n'abandonna pas son rêve, bien au contraire. Décidé à vivre d'une meilleur manière et de profiter du fait de ne pas être encore mort, il tenta le tout pour le tout. Dans la précipitation, dans un dernier essai, il voulut convaincre sa bien aimée de le suivre, pour quitter le pays et voir si l'herbe est plus verte ailleurs. Ce qu'il ne lui dit pas à ce moment là c'est qu'il fuit, il fuit ses responsabilités, il fuit l'ennemi qui le pourchasse pour avoir continuer de forger dans l'ombre, pour avoir fournit des armes à la rébellion.

Ce soir là, portant caché sous ses vêtements un sabre neuf et aiguisé, il s'introduit dans la maison de passe retenant Shana. Il ne s'attendait pourtant pas à cette horrible surprise. Faisant coulisser la porte en bois, il découvrit avec horreur le corps de la jeune femme sans vie, sans une marre de sang, déshabillée et les yeux ouverts. Les joues pâles étaient encore marquées par les larmes, les lèvres habituellement si douces devenues bien rêches entrouvertes comme si son cris avait été interrompu. Son corps si parfait était tachés de bleu et de sang séchés. Qui ? Quand ? Pourquoi ? Questions sans réponses qui résonnent alors dans son esprit.

Je ne peux que découvrir ce corps sans vie que j'ai tant de fois serré contre moi, que j'ai tant de fois aimé et désiré et qui ma tant donné. Il n'en est plus rien maintenant. J'ai beau l'étreindre elle ne bouge pas. J'ai beau l'appeler elle ne répond pas. J'ai beau l'embrasser elle est toujours si froide et si pâle, elle qui pourtant rosissait à chacun de nos jeux. Plus jamais je ne l’entendrai rire, se moquer, me taquiner, gémir et parler. Plus jamais je ne la verrai sourire et m'accueillir. Je suis étoile et pourtant je n'ai pas su protéger celle que j'aimais. Impossible. Impossible. Ça ne peut être vrai. C'est un cauchemars.

La lettre disposée à côté du corps de sa bien aimée ne passa pas inaperçu, et c'est fébrilement qu'il lit les mots tordus et cruels des assassins. "Tu as voulu jouer, et bien nous joueront. Te voilà dans la défaite. Alors ? Qu'est ce que ça fait de perdre ce qui t'ai si précieux ?". Désabusé, la colère monta pourtant peu à peu. Jamais il n'allait laissé ce crime impuni. Jamais il ne se laissera avoir. Jamais il ne la laissera mourir. Il avait le pouvoir que tout le monde désirait. Il avait le pouvoir de tout changer.

Et pourtant rien ne changea. Il retournait deux jours dans le passé, se mettait a chasser ceux qui lui voulait du mal, à lui, à elle et il avait beau les tuer, d'autre venait lui arraché le centre de son existence. Noroi essayait, encore et encore, mais cette mort semblait inévitable. Il n'arrivait pas à la protéger, il la découvrait toujours morte quand ce n'était pas à ses cotés qu'elle se faisait tuer, lors d'un incident, lors d'une embuscade.
Elle mourrait.
Encore.
Et encore.
Il ne comptait même plus le nombre de fois il l'avait vu périr, où il avait vu sa vie quitter son corps.
Il ne comptait même plus ses essais désespérés.
Il revivait toujours la même chose, la même horreur.
Elle mourrait.
Toujours.
Sans arrêt.
Et ses larmes, sans se tarirent, elles, ne cessèrent jamais de couler.

Le destin était décidément quelque chose de mesquin. Capable de vous faire rêver comme de vous détruire. Inéluctable, inchangeable.

Un jour, il y eu la fois de trop, celle qui brisa la dernière barrière qui gardait son esprit intacte. Celle qui le fit dérailler, qui cassa son âme en morceaux. Alors qu'il baignait dans le sang de sa Shana, les mains rouges et poisseuses, serrant à s'en briser les os son corps contre le sien, il éclata. Son pouvoir ravagea ce qui l'entourait, une déflagration incompréhensible agita la demeure. Si deux jours ne suffisait pas, il devait revenir bien avant cela. Il devait tout recommencer, ne jamais quitter sa campagne, laisser la jeune femme en paie, la laisser à un avenir meilleur, sans lui, sans leur vie à deux. Il devait tout tenter, même l'impossible. Dépasser ses limites quitte à se détruire, quitte à disparaître. Perdant le contrôle de ses pensées, de son dons, de sa nature, il n'aurait jamais imaginé que c'était la pire erreur de sa vie. L'étoile ne remonta pas le temps de quelques années, mais bien au contraire. Quittant son époque, achevant son corps, perdant l'esprit et conscience, le malheureux se retrouva propulsé plus d'un siècle plus tard. Ravagé par son pouvoir, son organisme ne put résister, brûlant alors ce qui faisait de lui un humain en apparence, seule défense contre cette déflagration venue des cieux, pouvoir qui le quitta alors définitivement, dépassé, épuisé.

[Un an et quelques mois plus tard]

C'est dans l'hôpital d'Hoshikami, lors d'une jour banale d'hiver, qu'un homme s'éveilla, ouvrant ses yeux rougeoyant sur un monde nouveau et futuriste. Découvert il y a de longs mois, il fut transporté d'urgence dans les locaux pour brûlure intégrale du corps, brûlure qui ne disparaîtront jamais. D'une cause inconnu, l'incident l'ayant mis dans cet état semblait l'avoir plongé dans le coma. Jamais personne ne trouva son identité. Aucun papier, aucune famille et aucun amis, il était un mystère pour le personnel des soins de la ville tranquille. Alors lorsqu'un beau jour il se réveilla, la surprise fut forte. Personne ne s'y attendait, les médecins avaient peu d'espoirs sur son cas. Et pourtant ...

A quoi ressemblera sa vie dans cette époque qui n'est pas la sienne ? Que pourra t-il bien y faire ? Qui rencontrera t-il ? Quelle rôle jouera t-il ?
C'est au destin d'en décider ... Ou peut être à Noroi.




Pudding



Pseudo — Stanny, Diva, Suricat'. Au choix 8D
Vous; en cinq mots — Suricate. Suricate. Suricate. Nourriture. Suricate.
Personnage sur l'avatar — Shishio Makoto de Kenshin le vagabond
Comment avez-vous découvert le forum — J'suis un ancien 8D
Présence ( /7) — 5/7
Pedobear ou bisounours — Bisounours ~
changerlelienparvotreimage100x100
http://hoshikami.forumactif.org




Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 26/12/2015
Avatar : Shokudaikiri Mitsutada ©La badassitude d'une céleste.
Disponibilité : Déménagement et vacances. Je passe uniquement pour les validations et les nettoyages rapides. Désolé. ;;
Post-it : « You can't change me, cause we've lost it all. Nothing lasts forever. I'm sorry, I can't be perfect. »






Carte d'identité
Occupation: Commandant de la première division d'enquêtes.
Nationalité: Japonais.
Lié à: Dougal Wennolds, l'affreux. ♥
policier

MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Lun 28 Déc - 21:25

STAAAAAAAAANNYYY. ♥️
Gosh.
Je te voulais.
Et je suis pas déçu.
What a Face
Ce personnage est pire qu'un mystère, il est faaaantastiquuue de a à z.
J'ai vraiment hâte de voir ce que tu vas en faire.
Ou même de le voir évoluer, dans un sens.
Sûr que tu auras besoin de courage in fact. /PAN
M'enfin!
On veut encore nos brioches hein! D8
Pleeeeeein de loove sur toi.
Bonne chance pour la suite de ta fiche. ♥️




merci avrilchouw www. — meeercii Chlodamore www. — guide du forum www.
merci junjiesweetie www. ; www. — arigatou Charlie pour le gif I guess??? ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 181
Date d'inscription : 27/12/2015
Age : 17
Post-it :

Héé mais c'est mon Jiji ça


Carte d'identité
Occupation: Dessinatrice/Illustratrice
Nationalité: Canadienne
Lié à: Lucian Drake ❤️
étoile

MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Lun 28 Déc - 21:41

Hello you Cool

SVEEEEEEN (ouais pas Stan parce que je ne te connais pas sous ce nom là)
TROP CONTENTE QUE TU SOIS AUSSI LA !
La coïncidence de ouf. owo
En fait, il est badass ton avatar. owo
keurkeur !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Mar 29 Déc - 0:34

Bienvenue !
Ô bandé de mes rêves les plus fou !
Parce que le papier cul c'est la vie 8D

LOVE LOVE ♥
Revenir en haut Aller en bas
Invité
avatar



MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Mar 29 Déc - 0:41


Finis vite cette fiche, qu'on puisse profiter de ce perso qui s'annonce excellent !
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 977
Date d'inscription : 26/12/2015
Avatar : Shokudaikiri Mitsutada ©La badassitude d'une céleste.
Disponibilité : Déménagement et vacances. Je passe uniquement pour les validations et les nettoyages rapides. Désolé. ;;
Post-it : « You can't change me, cause we've lost it all. Nothing lasts forever. I'm sorry, I can't be perfect. »






Carte d'identité
Occupation: Commandant de la première division d'enquêtes.
Nationalité: Japonais.
Lié à: Dougal Wennolds, l'affreux. ♥
policier

MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   Mar 29 Déc - 19:59

Bon.
Je pense t'avoir donné mes réactions sur skype.
MAIS.
MÊME.
J'ai l'impression que ça suffit pas.
L'histoire me donne encore tout plein d'émotions.
Mon esprit crie "SHAAANAAA" t'sais.
Et le passage où à chaque fois, il essaie de revenir en arrière ...
I don't know. Je le trouve vraiment fantastique.
ça exprime si bien son désespoir que ça en est malsain.
Ce personnage donne une touche d'humanité, une humanité qu'il pense perdu /PAN. Et j'ai hâte de voir si le pauvre impulsif réussira à être dompté. ♥️
Commencer en toile blanche n'est pas mauvais.
C'est juste une manière de dire qu'il aura beaucoup plus d'évolution qu'on ne pourrait penser et c'est très bien comme ça. 8D
Dooonc.
On se retrouve avec un ronin à l'ère moderne.
HUM HUM.
C'est juste ... Parfait!
Les pains à la vapeur m'ont fait rire vers la fin, d'ailleurs.
Enfin, bon je parlote trop. XD
C'était pour passer au sujet de l'humain lié qu'il aura.
Noroi appartient quand même à l'ère Edo, donc son humain aurait aussi du appartenir à cet époque.
Le truc c'est que je me disais ...
Et si le destin le savait déjà? /o/
Le fait que Shana meurt à chaque fois, qu'il ne peut pas la sauver; C'est un coup du destin. Parce que Shana doit mourir. Qu'il pète un plomb et revient 200 ans plus tard, c'est aussi un coup du destin, parce qu'il savait que ça allait arriver.
Et du coup, le destin a aussi décidé que l'humain qui attendant Noroi existe en cette époque. 8D
(Ouais j'essaie de justifier le lancer in fact. /PAAAN)

Bref, ça devrait pas être un problème.
Je te valide duu coup!
Tu peux aller recenser ton avatar (Pas besoin pour le pouvoir je pense. Si?) poster ton journal de bord et demander un rp!

Je suis impatient de te voir en action!
> http://hoshikami.forumactif.org/t17-recensement-des-avatars
> http://hoshikami.forumactif.org/f7-journal-de-bord
> http://hoshikami.forumactif.org/f8-demandes-en-tout-genre




merci avrilchouw www. — meeercii Chlodamore www. — guide du forum www.
merci junjiesweetie www. ; www. — arigatou Charlie pour le gif I guess??? ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: - L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]   

Revenir en haut Aller en bas
 
- L'être venu du passé - [Fiche terminée ... Je crois.]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.
» Samantha Carter - Un être venu d'ailleur [Fiche en cours]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: Premiers Pas :: Présentations :: Validées-
Sauter vers: