Partagez | 
 

 Sourire Colgate; PV. Fay

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 117
Date d'inscription : 09/01/2016
Age : 23
Avatar : Merci Andromede, Merci Spica :face:
Post-it :






edit gen: et moi, tu m'aimes pas?
casse toi gen je t'aime pas


Carte d'identité
Occupation: Doctorant en biologie | Chercheur en biologie
Nationalité: Chinoise
Lié à: Inshi Sôseki
étoile

MessageSujet: Sourire Colgate; PV. Fay   Dim 28 Fév - 6:45

Sourire Colgate
Fay A. Ashcombe & Junjie Wen

   
   
   
You know you've got that thing, that makes the girls all swing, you know exactly what you do. You like the hit and run, you say it's all for fun, you think that I'm the one for you.

Cette nuit était l'une des rares où Junjie quittait le QG pour la ville. Que ce soit des affaires pressantes ou une promenade de santé, le terroriste ne faisait pas ça sans raison précise. Il comptait réaliser ses objectifs dans un court délai et revenir de suite. Junjie était capable de tout réaliser. Grâce aux installations du QG, de jour comme de nuit, il s'entraîne ou bien travaille dans son labo. Dire cela est bien triste d'ailleurs. C'est une bien morne vie. Néanmoins, ce qu'il manquait à l'homme masqué était l'expérience, d'utiliser ses capacités dans un environnement réel et non simulé. Junjie, perfectionniste, voulait toujours optimiser son temps du mieux qu'il pouvait et cette nuit n'y faisait pas exception. Il décida de réaliser ses objectifs tout en entraînant ses capacités d'athlète. Plus précisément le parkour.

C'est sans attendre qu'il se lança comme un coup de vent aux barreaux d'une fenêtre. Grimpant. S'élançant. Il observait où mettre les mains, les pieds, il cherchait ses repères, il analysait, il apprenait. Plus rapidement qu'il pensait il atteignit le toit du trois étages. Son regard semblait vouloir effleurer le ciel étoilé, Junjie ne pouvait s'empêcher d'esquisser un sourire. Sûrement à cause de l'adrénaline; l'excitation était réelle. Le jeune hors-la-loi adorait la nuit. Il s'y sentait libre comme un chat noir. D'un geste il retira son masque pour prendre un grand bol d'air frais. Ce sentiment de liberté était une drogue qui progressivement influençait ses sens, ses pensées. Le scientifique en avait bien besoin. Il retourna cependant à sa tâche, remettant en place son mesquin déguisement.

Jun termina sa corvée en moins d'une heure, les heures suivantes ? Toujours a grimper des murs, des fenêtres, des lampadaires, entre-autres un peu tout. Il restait tout de même vigilant, bien que le grondement de la vie nocturne camouflait la majorité de ses mouvements. En descendant de la maison sur lequel il traînait, le blafard homme masqué fit un faux pas; il réussit néanmoins à se rattraper et fit un long et prononcé soupire. Son corps ne voulait plus se mouvoir comme il le souhaitait, il était temps de prendre une pause et de rentrer. Junjie se dirigea vers le parc non loin de lui, ne s'attendant pas du tout à faire cocasse rencontre.




psk jé la klass:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 149
Date d'inscription : 28/12/2015
Age : 18
Avatar : human luna - sailor moon
Disponibilité : quand je peux (•́⌄•́๑)૭✧
Post-it : dc ; grim iejima
aka le connard

j'ai juste reboot fay-

ok maybe i'll rp
idk

www. pres'
www. relationships












Carte d'identité
Occupation: gérante d'un café
Nationalité: française
Lié à: Charly Blairs
étoile

MessageSujet: Re: Sourire Colgate; PV. Fay   Dim 28 Fév - 20:13




Sourire Colgate
Junjie & Fay




Cette nuit là, elle avait décidé de tirer les rideaux et de poser sur son canapé, puisque c’était ce qui lui semblait le plus adéquat et qu’elle n’avait rien d’autre à faire d’autre que de s’asseoir pour regarder un de ces films stupides à l’eau de roses qui faisait palpitait le coeur de la plupart des adolescentes, à moins que ce ne fut pas l’histoire qui le fasse mais plus l’acteur aux pommettes saillantes qui avait endossé le rôle de l’ennemi méchant et narquois à l’égard de l’héroïne dans l’espoir de la faire fuir pour une raison x ou y. Elle aussi avait aimé ce genre de film, lorsqu’elle était au lycée, et elle se souvenait très clairement avoir passé ses lendemains à baver avec ses amis sur le personnage le plus charismatique. C’était nostalgique tout ça en fait. Elle en avait profité pour se servir un verre, le faire tourner dans sa main tout en fixant son attention sur les glaçons, et l’avaler d’un trait. A partir de là, elle avait le choix entre s’enivrer toute la nuit devant le film en question, ou sortir se dégourdir les pattes en espérant qu’à son retour, elle trouve quelque chose de mieux. Elle s’arrêterait peut-être même à un bar, qui sait.

Bref. Elle s’était levée, pris un sac tout en fourrant ses clopes, son portable, son appareil, et d’autres trucs qui lui semblaient plus ou moins inutile et elle était sortie de l’immeuble. Dans le pire des cas, elle pourrait toujours créer ce dont elle aurait besoin. Il fallait juste prier pour que ce ne soit rien de trop gros… comme une voiture. Mais elle voyait mal comment ce genre de situation pourrait arriver, après tout, elle habitait en ville, et elle souhaitait s’y rendre, il n’y avait donc aucun soucis. Et elle avait son portable. Théoriquement, tout allait bien se passer. Concrètement, la joueuse savait à quel point son personnage était déjà dans la merde. La demoiselle s’était donc dirigée vers le parc ; lieu qu’elle fréquentait beaucoup en ce moment. En repensant à la dernière rencontre qu’elle y avait fait, elle s'alluma une clope, et observa longuement les volutes de fumée s’élever vers le ciel, et la lueur orangée consumer le mélange de tabac et de papier qui la constituait.

C’est pendant cette observation là qu’elle avait vu une ombre avancer vers l’entrée du parc. Qui était assez tordu pour se balader si tard dans un lieu aussi sordide une fois la nuit tombée ? A part elle bien sur. Trop de monde venait ici pour des soirées qui avaient la réputation de mal finir, si bien qu’à par ces gens là, peu de monde venait et contrairement à eux, elle avait de quoi se défendre. C’était une étoile après tout, il lui suffisait de vouloir une lame, elle l’aurait. Encore fallait-il de la lumière. Curieuse, elle fourra son briquet là où elle le pouvait, et saisi son appareil photo.

Et un cliché de pris, un.


©TENNESSEE.



u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sourire Colgate; PV. Fay
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Présentation d'Antony , Sourire Colgate lourd ! (FIN)
» Soeur Sourire
» Un sourire démoniaque pour une lumière divine : Lakusas Dreyar
» Un sourire malicieux éclairant un visage ridé
» * sourire machiavélique *

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: La ville et cie :: Nopperabō’s District :: Le Parc-
Sauter vers: