Partagez | 
 

 Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 23
Avatar : Karamatsu Matsuno ☼ Osomatsu-san
Disponibilité : x
Post-it :





Carte d'identité
Occupation: Super héros !
Nationalité: Anglais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Dim 3 Jan - 1:03

Cela faisait maintenant une quarantaine de minutes que le postier était revenu a la maison, il n'était que 7h du mat et pourtant Arthur ne tenait déjà plus en place. Il avait déjà fait plusieurs allers retours cuisine-salle a manger pour jeter une pile de cartons de pizzas qui traînaient là depuis facilement deux jours, au moins. Il fallait ensuite nettoyer la cuisinière, nettoyer la litière du chat, passer un coup sur le sol, tout ça en évitant de réveiller le brother et de marcher n'importe où. Une vraie femme de ménage, la tenue de soubrette en moins. S’arrêtant de temps a autre le temps de boire une gorgée de café froid a force d'avoir trop attendu, c'était en général comme ça que commençait tout ses débuts de semaines.

Une heure et demie était désormais passée et il c'était assis a table afin de lire tranquillement le journal. C'était là l'un des rare moments où il n'était pas en train de s'agiter dans son coin a faire ci ou ça. C'était d'ailleurs plutôt récent depuis qu'il c'était mis a s’intéresser aux infos mais, les événements survenu il y avait moins de deux mois l'avait bien forcé a s'y mettre. Son regard tomba sur un encadré en bas de page qui indiquait en italique « deux membres du groupe terroristes ayant effectuer la prise d'otage au supermarché X sont toujours introuvables. » La ligne enchaînait sur un numéro de téléphone a contacter si l'un des individus avait été aperçu. L'ancien Londonien ce massa le crâne, décidément quelle galère d'avoir décider d’héberger un wanted.

Enfin, il était trop tôt pour ce prendre la tête avec les conneries de son frère aussi il décida donc de jeter le journal sur le canapé et espéra qu'il tombe sur la larve qui dormait toujours ( normal un lundi matin a 8h30 ? Non.) Et tourna la tête vers la fenêtre pour observer le soleil qui ce levait en sirotant la fin de son second café du matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 174
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 23
Avatar : Matsuno Ichimatsu ; Osomatsu-san || ©Avril pour le vava rose et bleu ♥
Post-it : Benjamin parle en #990099.






Carte d'identité
Occupation: ?
Nationalité: Anglais
Lié à: Conor
étoile

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Dim 3 Jan - 10:59


Il l’a entendu tourner la clé dans la serrure, appuyer sur la poignée, passer le pas de la porte. Il a senti le courant d’air quand la porte s’est refermée silencieusement. Alors il a remonté la couverture, s’est enfoui entièrement dessous, pour que plus rien ne dépasse, pas même un cheveu. Benjamin n’était qu’un amas de sommeil roulé en boule sous une couette qui pue. Il faudra songer à la laver, un jour, quand même.

Les yeux fermés bien qu’il soit réveillé, il écoutait son frère s’agiter autour de lui, en remarquant bien les efforts de celui-ci pour se montrer discret. Ce qui n’était pas vraiment dans ses habitudes. Ben appréciait le geste, mais il était trop feignant pour se lever et aider. Il n’était rentré qu’à 2 heures du matin, après avoir fait une promenade dehors. Tout seul. Ce type est un idiot, franchement. Et il estimait mériter son quota de sommeil. Aussi, il se rendormit, bercé par les bruits que faisait Arthur en nettoyant l’appartement.

Environ une heure plus tard, Benjamin étouffa un grognement quand le journal de son frère atterrit sur son ventre. Un peu bougon, il ouvrit les yeux, paupières lourdes, et les referma aussitôt. Trop de lumière. A l’aveuglette, il s’assit sur le canapé et s’enroula dans la couette avant de se lever. Les yeux fermés, il buta contre une chaise ; il se décida alors à ouvrir précautionneusement les yeux.

« Alors baby, quoi de new sous le soleil ? » marmonna-t-il d'un ton endormi, en tentant d’adopter les expressions et intonations de son frère. Ses premiers mots de la journée étaient donc moqueurs. Quelle surprise. Il s’approcha d’Arthur, entortillé dans sa couverture. En avisant la tasse de café qu’il tenait à la main, il fit les gros yeux. Connaissant son frère, c’était au moins le septième de la journée, non ? Ben poussa un soupir.

« Au fait, il est où le chat ? » demanda-t-il en balayant l’appartement des yeux. « Il est pas venu me réveiller en posant son gros derrière sur ma face alors bon. »
Je m’inquiète.
Mais il le dira pas, ça.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 62
Date d'inscription : 31/12/2015
Avatar : Ami Kawashima | Toradora. - MERCI MESY POUR L'AVATAR EEEEK :fangirl:
Disponibilité : euh
Post-it :



relationships


Carte d'identité
Occupation: Etudiante.
Nationalité: Allemande.
Lié à:
lycée; deuxième année.

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Dim 3 Jan - 21:44

Les humains ont d'ingénieuses idées pour se loger malgré le manque d'espace flagrant du fait de la surpopulation. Ils n'ont plus d'espace au sol, alors ils construisent sur la hauteur ! C'est ingénieux ! Bien que cela manque cruellement de charme à ce jour, si vous voulez mon avis. Certains de ces bâtiments s'élevant vers les cieux souffrent d'un manque d'élégance terrible, ce qui est bien triste. Cependant, si je comprends bien, ils sont en contrepartie peu coûteux ; et ça arrange bien certains, comme moi.

Eireen se lève silencieusement vers 8h, et regrette immédiatement son geste, car un vent froid vient violemment réveiller son corps nu. Elle a oublié de fermer la fenêtre, elle réalise, alors elle emporte sa couette avec elle pour la fermer, avant d'aller enfiler des vêtements (une robe bleue, des gants bleus, un chapeau bleu, pour ne pas changer). Mais comme elle a toujours froid, et qu'elle n'a guère envie d'enfiler autre chose, elle continue sa routine matinale drapée de sa lourde couette. Pipi room. Petit-déjeuner, un bol de céréales. Brossage de dents. 8h30.

Mais, vous savez ce que je trouve véritablement triste ? C'est que, malgré cette proximité, rarement des voisins se connaissent ! Par exemple, personnellement, je ne connais personne habitant dans cet immeuble, et cela m'attriste profondément.
La logique voudrait donc que j'aille faire la connaissance de mes voisin ! C'est toute guillerette que je quitte mon appartement pour aller toquer à la porte de celui à gauche ; silence ; de lui à droite ; silence. ...
Bon. Je suppose qu'ils travaillent. ... Je devrais partir à l'académie, moi, d'ailleurs... Oh, eh bien ! Elle peut attendre ! Si je ne peux pas rendre visite à mes voisins de côté, je rendrai visite à ceux d'au-dessus et d'en-dessous !

Quelqu'un de censé prendrait l'escalier pour descendre au quatrième étage, ou monter au sixième. Mais Eireen n'est pas censée. La logique d'Eireen lui dit qu'il serait plus rapide de passer par la fenêtre.
Cependant, elle réalise qu'il serait trop dangereux de sauter. Alors, elle se fabrique une corde à l'aide de tous les draps qu'elle a dans son placard (ce qui résultat en une corde plus longue que nécessaire). Elle l'attache à un barreau de la fenêtre de la salle de bain, puis traverse son appartement vers la fenêtre qu'elle veut utiliser. Elle enroule ce qui lui reste de corde, se disant qu'elle la déroulerait au fur et à mesure.


Cependant, alors que je me tiens accroupie sur le rebord de la fenêtre, dos au vide, que je tire aussi fort que possible sur la corde, commençant à déplier mes jambes pour descendre en rappel le long du mur, je commets une légère erreur. J'avais une main tenant l'extrémité de la corde enroulé, l'autre le début de cet enroulage. Et cette main décide de lâcher pendant que j'entame ma descente.
Alors j'écarquille les yeux et chute, la main vide agrippant de toutes ses forces au bout de corde.
... Heureusement, ma corde n'était pas si longue que ça, et ma chute s'arrête rapidement (en contrepartie, mes bras tendus souffrent énormément).
Ma descente ne s'est.. pas exactement déroulée comme prévu, d'accord. Cependant, je suis encore suspendue, en un seul morceau. Tout n'est pas perdu !
Je lève la tête, et aperçoit ma fenêtre ouverte, deux étages plus haut. Je suis donc au troisième étage, à présent. Oh, eh bien, qu'importe ! Je peux très bien visiter mes voisins de deux étages en-dessous !

Tout ce qu'il reste à faire, c'est entrer. Et, bien évidemment, la fenêtre est fermée. Bon bon booooon.
Appuyant mes deux pieds sur le bord de la fenêtre, je me pousse en arrière, puis reviens, puis me repousse, etc. Un balancier qui va de plus en plus loin. Puis au bout d'un moment, je tends mes jambes, les talons de mes bottes visant la vitre.
Et puis boum.
Et puis patatra.
Et puis aïe.
Déjà, passer au travers d'une fenêtre, ça fait mal, très mal. Atterrir sur un lavabo plein d'assiettes (et se cogner, en prime, contre le robinet), encore plus. Ne pas tenir dessus, et glisser au sol, c'est le bouquet.

Mais au moins, je suis entrée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 23
Avatar : Karamatsu Matsuno ☼ Osomatsu-san
Disponibilité : x
Post-it :





Carte d'identité
Occupation: Super héros !
Nationalité: Anglais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Lun 4 Jan - 20:21

Le spectacle qu’offrait la fenêtre ne réjouissait guère le facteur. Lui qui espérait tant avoir droit a son soleil habituel c’était retrouver avec un espèce de nuage uniforme qui annonçait probablement que la pluie tomberais un peu plus tard dans la journée. Il tourna la tête vers son frère qui était visiblement moins réveillé que lui (et ça serait probablement le cas pour le reste de la journée d’ailleurs). Relevant a peine le ton moqueur de son frère, il lui répondit en montrant la fenêtre du pouce.

« Y’en a pas. Du soleil. Y’as pas d’soleil. »

Sa déception ce lisait probablement sur son visage il laissa donc le soin a son de frère de deviner la raison de celle-ci bien qu’après ce qu’il venait de dire cela ne semblait pas trop compliquer maintenant. Il rajouta pourtant

« Heureusement que je suis là pour illuminé tes journées, hein ? »

Un hairflip automatique vint soutenir ses propos puis repris une gorgée de café encore brûlant. Il leva la tête un instant, intrigué par un bruit qu’il venait d’entendre plus haut. Cela ne ressemblait pas vraiment aux voisins de faire le ménage a leur tour aussi tôt le matin enfin de toute façon ça ne le concernait pas trop. Il reporta son attention sur Benji et adoptait maintenant un regard remplis d’étoiles, heureux de pouvoir a nouveau montrer ses talents de super héros a son frère.

« Glunkus ? JE VAIS TE LE CHER— »

Il fut interrompu dans sa phrase par un énorme fracas provenant de la fenêtre de la cuisine. Surpris il n’eu que le temps de mettre ses mains devant son visage dans un espoir de ce protéger des éclats de verre et lâcha sa tasse qui vint ce fracasser a ses pieds et vida son contenu sur le visage du criminel qui venait de faire irruption. La pièce resta un instant silencieux puis le calme fut finalement brisé par un

« What the fuck. »

Arthur décida de choper l’intru et de le relever. Il défigura la jeune femme a qui il avait affaire puis lâcha finalement

« C’est quoi ça ? T’es venue nous voler ? »

Il la secoua vivement et continua, cette fois-ci pour son frère

« J’en fait quoi ? Est-ce que tu v… »

Il s’interrompis dans sa phrase puis lui lança cette fois un regard paniqué, le bruit que venait de provoquer le lutin bleu risquait fortement d’alarmer tout le voisinage et il était hors de question que quiconque d’autre ne rentre dans l’appartement alors que Benjamin était présent. Il décida donc de passer en mode omniprésence afin d’être le centre d’attention de l’inconnue. Il repris sur sa lancée avec cette fois-ci un ton beaucoup plus enjoué

« Anyway, c’était super cool comment t’as débarquer, c’était digne de Batman ! »

Parce que c’était vrai quand même, elle était rentrée par la FENETRE quoi. Alors, ne faisant pas vraiment gaffe ni au café qui coulait sur le visage de la blonde ni au sang qui coulait de ses propre joues il planta a nouveau son regard dans celui de l’inconnue et ce remit a la secouée.

« Enfin, ça va pas là, j’peux pas te laisser là comme si de rien était, va falloir que tu t‘explique, beauty. »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 174
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 23
Avatar : Matsuno Ichimatsu ; Osomatsu-san || ©Avril pour le vava rose et bleu ♥
Post-it : Benjamin parle en #990099.






Carte d'identité
Occupation: ?
Nationalité: Anglais
Lié à: Conor
étoile

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Mar 5 Jan - 13:24


« Heh. »
Semblant hésiter entre le soupir exaspéré et l’éclat de rire, Benjamin eut un sourire tordu. Même s’il était déçu, Arthur ne perdait pas le nord et continuait de sortir ce genre de répliques stupides dont il avait le secret. Illuminer ses journées ? Non merci. Le soleil, la lumière, ça fait mal aux yeux. Et c’était synonyme de chaleur en général, d’inconfort, et de gens dans les rues. C’est fatigant. On est mieux devant la télé. Ou en train de dormir.
D’ailleurs, les voisins étaient réveillés à cette heure-ci ? Pourquoi faire autant de bruit ?
Ah oui, c’est vrai. En général, les gens se réveillent tôt en semaine. C’est leur problème cela dit.

Et voilà qu’il se remettait à crier. Benjamin eut à peine le temps d’ouvrir la bouche pour demander à son frère de se calmer que leur fenêtre volait en éclats, accompagnée du doux son de bris de glace. Autant dire que je serai sourd pendant un petit moment non ?
Dans la précipitation, Benjamin enfouit son visage dans sa couverture. En plus de protéger des monstres, ça protège des éclats de verre volants et des intrus ! Pratique ! Cela dit, on ne sait pas trop quand sortir de ce cocon en sécurité.

« What the fuck. »

Et ça, ça doit être le signal. Relevant la tête, sourcils froncés et lèvres retroussées, prêt à défendre son territoire, il analysa rapidement la pièce. Du verre partout. Un courant d’air qui traversait désormais l’appartement. Une personne en trop, maintenue par un frère en colère. Benjamin se retenait pour ne pas exploser, son cœur battant à tout rompre. Le corps humain est tellement capricieux.

« J’en fais quoi ? Est-ce que tu v… »
Benjamin comprit l’inquiétude de son frère avant même que celui-ci ne termine sa phrase. Il lui fit un signe de la main pour lui faire comprendre que oui, tout allait bien. Par contre, quant à savoir ce qu’on en fera de celle-là…

« C’EST QUOI TON PROBLEME, MxRDEUSE ? » hurla-t-il d’un coup, pas assez fort pour en faire trembler les murs, mais suffisamment pour que les voisins entendent.
Le gars qui se contrôle pas.
Mais son frère l'avait mis à l'abri avec son don, probablement. C'était presque certain, presque un réflexe.
Il eut un rictus en regardant l’intruse, puis Arthur prit la relève, soudain beaucoup plus amical. Toujours planté sur place, sans bouger d’un pouce, Ben observa la blonde d’un œil mauvais. En plus, Arthur était blessé. Elle est bonne pour un procès, celle-là. Enfin, avant ça, il aimerait bien pouvoir la menacer de plus près. Et se calmer, accessoirement.

« Hé. Y’a du verre partout et j’suis nu pieds. » marmonna-t-il d’un ton plat et neutre, malgré la colère, et surtout la surprise, qui marquaient encore son visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 62
Date d'inscription : 31/12/2015
Avatar : Ami Kawashima | Toradora. - MERCI MESY POUR L'AVATAR EEEEK :fangirl:
Disponibilité : euh
Post-it :



relationships


Carte d'identité
Occupation: Etudiante.
Nationalité: Allemande.
Lié à:
lycée; deuxième année.

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Ven 8 Jan - 20:27

Eh bien eh bien...
Ce fut douloureux.
Et salissant.
Et fatigant.
Et bruyant.
Mais... Aaaah !
Tellement satisfaisant ! C'est véritablement quelque chose à faire une fois dans sa vie, n'est-ce pas ? Que dis-je, une fois ? C'est absolument à faire et refaire ! Tant de frisson ! Tant d'adrénaline ! Quoi que vous puissiez en di-Chaud.
Chaud chaud chaud chaud chaud CHAUD.
Dans sa tête, la sirène des pompiers sonne avec force. Sur son visage, on ne lit rien.
Du. Du café, oui, l'odeur est trop forte et désagréable pour ce que soit autre chose.
(Elle n'aime pas le café. Pas du tout.)
Je viens de. De me recevoir du café sur le visage.
Elle plisse finalement le nez, n'appréciant guère l'odeur. Elle devrait se rappeler que ça brule tout de même, et ce n'est pas très bon pour sa peau...
Ce café. D'où vient-il ? De la personne qui vient de jurer ?
DE LA PERSONNE QUI VIENT DE JURER ?
Il y a quelqu'un juste devant moi. Méfian-

Oh mais ma foi, voilà un charmant jeune homme ! Et quelle force, pour me soulever de la sorte !
(En vérité, il n'a pas grand mérite, Eireen n'est pas très lourde. Mais ça l'amuse.)
Je lui souris joyeusement, attendant patiemment qu'il fasse quelque chose - parler, dans notre cas.
Moi, une voleuse ? Mais enfin, je n'oserais guère ! Cela est puni par la loi, n'est-ce pas ? Pourquoi diable voudrais-je enfreindre les règles ?
*tousse*
Aaaah, mais cessez de me secouer enfin. Mon corps n'apprécie guère la sensation. Cependant, et ce qui est plus intéressant, c'est qu'il semble parler à quelqu' d'au-
Mh...?
Que disais-je ?
Oh, eh bien.
Au loin, j'entends quelqu'un crier. Un voisin, peut-être ? En train de crier sur une enfant ? J'espère que ce n'est pas le sien, ce serait bien triste qu'un parent traite son enfant de la sorte.

Oh, mais qu'importe ! Voilà que ce jeune homme reconnaît enfin mon entrée ma-gni-fique. Fichtre, mais c'est qu'il m'appelle beauty. Merci beaucoup.
Enfin donc oui enfin donc non attendez quelqu'un a parlé non. Je ne suis pas sûre. Enfin, on s'en fiche Mais en même temps non, parce que cela me paraît fort suspect.
Mener mon enquête me plairait bien, mais c'est qu'il me tient encore le bougre.

Bon on peut toujours lui demander sinon, c'est pas très compliqué. On le pointe du doigt, on fait un "OK" d'une main, puis on penche la tête sur le côté, l'air interrogatif. Communication parfaite.
Sinon il m'a posé une question. Il serait poli de répondre.
C'est que tu vois mon ami, j'ai voulu rendre visite à mes voisins de paliers mais il n'y avait personne alors j'ai voulu rendre visite à mon voisin de dessous et par conséquent j'ai fabriqué une corde de draps pour descendre par la fenêtre c'est plus rapide mais j'ai raté mon coup alors je suis tombée trop bas à ton étage mais je ne me suis pas laissée décourager et je suis entrée chez toi par la fenêtre voilà.
(Sauf que ça, c'est trop compliqué à raconter. Alors elle s'est pointée du doigt, a agité la main en mode "Coucou !" puis a pointé le garçon du doigt. C'est aussi bien comme ça.)

Bref... J'ai mis un sacré bazar chez ce jeune homme, n'est-ce pas...? C'est fort malpoli de ma part.
Je nettoierais volontiers, mais c'est dur ainsi.
(Elle se pointe du doigt, puis pointe vers le bas.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 398
Date d'inscription : 31/12/2015
Age : 23
Avatar : Karamatsu Matsuno ☼ Osomatsu-san
Disponibilité : x
Post-it :





Carte d'identité
Occupation: Super héros !
Nationalité: Anglais
Lié à:
étoile

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Dim 10 Jan - 20:13

Sans détourner le regard de celui de la nouvelle venue il attendit gentiment que la tempête Benjamine soit passée avant de finalement ce rendre compte du sang qui dégouline de ses joues et de l’état a peu prêt similaire de sa prise qu’il tenait encore bien fermement. Celle-ci s’était maintenant mise à gesticuler les mains et essayais visiblement de dire quelque chose. Le facteur décida donc de la relâchée, de toute façon a moins de repasser par la fenêtre il était impossible pour elle de fuir d’une quelconque manière. Il ce passa la main dans les cheveux.

« J’sais pas pourquoi t’as fais ça mais c’est bien chiant, hein. »

Il ne comprenais pas pourquoi la blonde avait perdu la langue (quoique, aucun signe n’avais montrer qu’elle en avait une) aussi, en tant que parfait gentleman, il lui tendit une serviette qui traînait là afin qu’elle ce débarbouille un minimum puis décida que puisqu’elle était là il fallait au moins la traitée correctement, après tout c’était pas tout les jours qu’on pouvait accueillir une personne qui rentrait aussi originalement chez les gens. Il n’était pourtant pas question de la laisser repartir comme ça.

« T’sais, maintenant que t’as tout casser vas falloir réparer. »

Son ton était neutre malgré la colère encore vive. En plus il avait gâché du café et ça, c’était inexcusable. Il sortis donc le petit matériel de nettoyage en soupirant puis expliqua a l’intruse qu’il allait ce débarbouiller a son tour dans la salle de bain. Une fois que ce fut fait, il reporta son attention sur son frère qui était assez loin pour avoir éviter de ce prendre des bout de verres.

« Ça va toi ? Je sais pas trop quoi faire ? On ce substitue si tu veux ! »

Le coup de la substitution c’était son tour préférer alors il était toujours prêt a le faire dès que la situation le permettait. Bien qu’en l’occurrence ce n’était pas le cas, on pouvait toujours laisser la place à un autre qui réagirait plus adéquatement à l’événement présent.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 174
Date d'inscription : 01/01/2016
Age : 23
Avatar : Matsuno Ichimatsu ; Osomatsu-san || ©Avril pour le vava rose et bleu ♥
Post-it : Benjamin parle en #990099.






Carte d'identité
Occupation: ?
Nationalité: Anglais
Lié à: Conor
étoile

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Sam 16 Jan - 15:51


Ne sachant trop comment réagir en l’occasion, Arthur m’ayant mis sur silencieux, je laissais tomber la couverture par terre, pour pouvoir marcher dessus. J’ai pas l’intention de me bousiller les pieds aujourd’hui, merci bien. Me désintéressant momentanément de l’intruse et de mon frère, j’avance précautionneusement en faisant trainer le tissu par terre, jusqu’à ce que j’arrive près du canapé. Bon, peut-être que vers la fin, j’aurais pu marcher normalement mais j’avais pas envie. Je fais encore ce que je veux, merci au revoir. J’enfile mes chaussons rapidement, puis je retourne sur le lieu du crime, en laissant la couverture trainer par terre. Elle est sale de toute façon.

J’acquiesce aux dires d’Arthur. Si elle répare pas, elle nous devra des sous, j’déconne pas moi. Bon, mon frère s’occupe à jouer la fée du logis encore quelques instants, et j’en profite pour observer l’inconnue. On dirait une gosse.

« Ça va toi ? Je sais pas trop quoi faire ? On se substitue si tu veux ! »

Je hausse les épaules. Il voit bien que je suis pas blessé ; par contre, lui, sa face m’inquiète. Je fronce les sourcils.

« J’prends ta place, va te soigner. »

Puis je me prépare mentalement. Je sais qu’Arthur kiffe faire ça, échanger de place, tout ça. Mais moi, à chaque fois, je me demande si je devrais commencer à agir comme lui. Vous savez, être ridicule, avec mes lunettes de soleil, et tout. Bah, je l’aime bien quand même, c’est mon frère. Et en attendant, je prends sa place, alors autant essayer de bouger un peu les choses.

« Alors, tu parles pas ? Tu viens d’où ? T’as bien niqué la fenêtre. Belle entrée. »

Un sourire carnassier étire mes lèvres. Les enfants mal élevés, je les mange. Je me tourne vers le cadre, vide désormais. Je mets une pichenette dans un bout de verre toujours accroché aux bords, et celui-ci se précipite dans le vide. Il tombe dans la rue. Je pousse un soupir exagéré, avant de me tourner à nouveau vers la blonde.

« Aaah… Tu sais, ça risque bien de nous couter… Allez, 20 000 yen pour changer la vitre. » dis-je en comptant ostensiblement sur mes doigts. J’exagère, évidemment, mais elle me fout la pression à entrer comme ça chez nous sans rien dire. Si un flic faisait ça, on serait dans la merde, Arthur et moi. C’est un peu de ma faute, vu qu’il abrite un wanted, mais quand même.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 62
Date d'inscription : 31/12/2015
Avatar : Ami Kawashima | Toradora. - MERCI MESY POUR L'AVATAR EEEEK :fangirl:
Disponibilité : euh
Post-it :



relationships


Carte d'identité
Occupation: Etudiante.
Nationalité: Allemande.
Lié à:
lycée; deuxième année.

MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   Sam 23 Jan - 14:33

Oh, les humains et leurs problèmes matériels. Qu'est-ce que cela peut bien faire, une fenêtre en moins ? Un pull suffit pour contrer le froid. Pas besoin d'en faire toute une histoire. Sauf s'il n'aime pas les pulls. Dans ce cas en effet, ce serait fâcheux. Mais il pourrait faire comme moi et trainer sa couette ! Vraiment, je ne vois pas le problème ici.
En attendant, il m'a lâchée, alors je recule de quelques pas, observant les lieux. Il semblerait que j'ai atterri dans la cuisine. En théorie, car si j'ai bien compris, c'est dans la cuisine que l'on place le réfrigérateur. Enfin. Je crois qu'il arrive que certains le placent ailleurs ? Il me semble avoir lu une description atypique dans un livre. Mais en même temps, il y a aussi un évier ici, alors je pense que la cuisine est la meilleure des conclusions. Bref.

Il m’offre une serviette, et je ne peux que lui en être reconnaissante. Ce café qui commence à sécher sur mon visage n'est guère des plus agréables. Alors, je m'essuie la figure avec énergie, serrant parfois les dents parce que j'ai tout de même la peau brûlée, et quelques coupures. Mais rien de bien méchant. Je pense. Mes mains sont dans un plus sale état, de toute façon. Mais rien de dramatique non plus.

Elle a connu pire, vraiment.

Et encore la fenêtre. Réparations, même. Mh, mh. Comment dire. Je ne possède point de plaques de verre, jeune homme. Je crains de ne pouvoir effectuer cette tâche. Je suis cependant ravie que tu aies cru que j'avais les compétences et le matériel nécessaire !
Il me laisse finalement pour se débarbouiller après avoir sorti quelques outils de nettoyage (je n'ai pas fait attention, mais il doit probablement avoir du café sur les chaussures, alors je le comprends). Me sont-ils destinés ? Je suppose après tout que c'est moi qui ai mis ce bazar. Cela doit surpasser la règle de traiter un invité correctement. À moins que je ne puisse être considérée comme une invité ? Peut-être ne remplis-je pas les conditions ? Y en a-t-il au moins...?

Pleine d'interrogations, elle se saisit néanmoins du balai et nettoie les bouts de verre, se coupant à plusieurs reprises en attrapant à la main un bout récalcitrant. Elle jette tout à la poubelle, et s'avance vers la serpillère lorsque le garçon revient.

Enfin... Le garçon...?
... Vraiment ?
Il a... Comment dire... Quelque chose de changé ? Sans parler des vêtements, ils ne comptent pas dans le cas présent. C'est plus dans sa démarche, je crois.

Lorsqu'il prononce sa première phrase, Eireen décide qu'il ne s'agit pas de la même personne. Elle empoigne aussi la serpillère et la trempe dans le seau, écoutant le garçon d'une oreille.

Ce doit être un membre de sa fa. Fa... Mince, comment appellent-ils cela, déjà. Fa. Fam. Femme ? Non, c'est lié aux appareils reproducteurs, ça. Oh, eh bien, qu'importe.
Et qu'est-ce qu'ils ont tous les deux à faire tout un cas de cette vitre ?
Mais bon, payer les réparations reste dans mes possibilités (si tant est qu'il trouve quelqu'un à payer), alors pourquoi pas, je suppose. Ce ne sont que papier et métal, après tout.

Alors, après avoir achevé de nettoyer le carré sur lequel elle s’affairait pendant qu'il parlait, elle lève la tête vers lui et hausse les épaules, acquiesçant d’un signe de la tête, souriante. Elle s'en fout un peu, de tout ça, honnêtement.




Coron parle exclusivement en anglais avec un fort accent allemand en #C8A2C8.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Annoying || PV Sirius², Eireen Keynes.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Howard Keynes
» [Abandonné] Face à Face entre deux maitres dans l'art de la Manipulation (Pv William M.Keynes)
» (M/LIBRE) XAVIER SAMUEL
» Eireen Nahmani
» Scénario de Lucy Keynes [0/1]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: La ville et cie :: Yanari’s District :: Appartements :: Arthur Sirius-
Sauter vers: