Partagez | 
 

 Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Lun 8 Aoû - 21:53

Ah les réunions de dernière minute.. Et il n'avait pas pu y couper à celle là puisque c'était un dossier plutôt important sur lequel ils travaillaient. Heureusement, Carter avait accepté d'aller garder Marvin chez lui ! Mais, il avait loupé l'heure du couché.. N'ayant pu lui dire bonne nuit que lors d'un coup de fil passé discrètement en prétextant d'aller aux toilettes..

Lorsqu'il quitta enfin le bureau, il envoya un message à l'autre homme et sauta presque dans sa voiture. Tant pis pour les limitations de vitesse, il rentrerait plus vite. Il se gara à sa place réservée en bas de son immeuble et monta les étages assez rapidement. Habitué à prendre les marches deux par deux. Arrivant enfin devant sa porte. Aléric calma un instant les battements de son coeur. Inspira. Expira. Et entra. Il se déchaussa et retira sa veste, avant de rejoindre Carter qui se trouvait très certainement dans le salon. La télé se trouvait là bas.

Il se laissa tomber sur le canapé à côté de lui et se laissa un peu aller contre lui. Posant son épaule contre la sienne en fixant l'écran. Restant silencieux quelques minutes. Appréciant juste ce moment paisible. Avant de parler à voix basse, la chambre de son fils était juste à côté et il ne voulait pas le réveiller.

-La soirée s'est bien passée ? Il est habitué à toi maintenant, alors il n'a pas dû être trop difficile. Du moins j'espère.

Un petit soupir lui échappe. Dire qu'il ne pouvait déjà l'avoir que les week end et certaines vacances, mais qu'en plus il ne pouvait même pas profiter de lui pleinement.. Pour se faire pardonner, il l'emmènerait en promenade demain. Pourquoi pas au zoo ou à l'aquarium ! Il aimait les animaux. L'homme finit par se redresser, puis se lever du canapé.

-Je vais me faire du café, je t'en prépare un aussi ? Ou du thé si tu préfères ?

Aléric esquisse un léger sourire en regardant son vis à vis et va vers la cuisine. Sortant deux tasses, du sucre et regarde en même temps pour grignotter quelque chose. Mine de rien, il commençait à avoir un petit creux. Parce qu'il n'avait pas eu le temps de manger du coup. Ayant été rappelé avant le diner.

L'appartement était si calme, c'était relaxant. Il ne remercierait jamais assez Carter d'être venu dans ce pays. Et plus encore d'être venu travailler pour lui. C'était une bonne personne et il l'appréciait beaucoup. Chose plutôt rare puisqu'il ne se liait pas si facilement depuis sa rupture avec son ex femme. Alors autant dire qu'il était un peu comme une exception. Ils voyaient Marvin grandir tout les deux et parfois discutaient devant une bonne tasse de café. Ou alors, quelques soirées plus tranquille et sans parler boulot, devant la télé. Aléric lui avait plus d'une fois proposé de dormir ici et la chambre d'amis lui était presque réservé. Quelques affaires de Carter restaient dans la commode de cette même chambre. Il avait même songé à acheter un autre bureau pour l'installer près du sien afin qu'ils puissent travailler à son appartement. Ca serait toujours plus sympa que de rester tard au bureau parfois. Mais, il ne lui en avait pas encore parler.

Dans le fond, il avait peut être un peu peur que ce soit comme s'il envahissait la vie de Carter. Ou que l'autre homme prenne trop de place.. Il se passa une main sur le visage en refermant le frigo et chassa ses pensées. Ce n'était pas vraiment le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2016

Carte d'identité
Occupation: Secrétaire
Nationalité: Anglaise
Lié à:
Aurore

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Mar 9 Aoû - 8:58

Il était tard et Marvin déjà couché. J’avais réussi à joindre Alec, coincé à une réunion que je n’avais pu décaler, pour qu’il puisse souhaiter la bonne nuit à son fils. Ça ne me dérangeait pas de garder Marvin. Je trouvais que c’était la moindre des choses quand je n’arrivais pas à le libérer. Et puis, c’était un gentil gamin. J’avais toujours plaisir à le garder.

Installé au canapé, j’attendais maintenant le retour d’Alec tout en m’occupant – encore et toujours – de quelques papiers ; la table basse me servant de bureau d’appoint. Ma chienne Tara dormait sagement à mes pieds. Comme l’assistante de l’assistant. Entre-temps mon téléphone vibre et je devine facilement qu’il s’agit d’Alec. Je récupère ledit portable et lui répond : « Prends le temps ». Car je connais bien l’animal et sais que les limitations de vitesse sont ignorées.

Puis je range mes dossiers. J’ai encore bien avancé ce soir, même si techniquement je n’en verrais jamais la fin. J’en profite aussi pour jeter un coup d’œil dans la chambre de Marvin, éclairée par sa veilleuse. À son âge il n’aime pas que l’on ferme sa porte, ce qui me permet de vérifier. Je l’ai trouvé un peu pris ce matin. Heureusement il n’avait pas de fièvre et ça ne semblait pas le gêner pour dormir.
Retournant à ma place, j’entends au même moment une porte s’ouvrir. Je me doute que c’est celle de l’entrée. Ma Berger Allemand s’y dirige en trottinant et vient saluer Alec la première. Moi je me contente de regarder dans leur direction, sachant que l’intéressé aura tôt fait de me rejoindre et de s’affaler comme une otarie contre moi.

Bingo.

Je souris. Ça m’amuse. L’on croirait que je fais partie des meubles. Ou de la famille. Je lui laisse le temps d’arriver. La télé est allumée. Je n’ai pas mis le son, d’une parce que je ne voulais pas réveiller Marvin, de l’autre parce que les programmes n’avaient rien d’intéressant à cette heure et me déconcentraient. Jetant un regard à Alec. J’opine de la tête à sa question.

– « Non, aucun problème. » Dis-je d’une voix égale, mais rassurante.

– « Nous sommes allés au parc. Il a joué avec Tara au moins deux bonnes heures. En rentrant je lui ai fait coulé un bain et préparé le repas. À 20h il était déjà couché. Par contre il renifle un peu. À voir s’il ne te couve pas un truc. » L’obligeant à se décaler un peu, je me penche vers la table basse pour y récupérer un dossier. Oh non, je ne prévois pas de le faire potasser à cette heure. Je sais que ce serait impossible d’obtenir quelque chose de lui. Il est fatigué et moi aussi. Je l’avoue.

– « J’ai pu décaler tous tes autres rendez-vous et réunions. Tu pourras profiter de Marvin le reste du week-end. » Je lui souris tendrement. Je n’ai pas de famille. Je n’ai encore jamais envisagé d’en fonder une – pour diverses raisons. Mais je peux comprendre qu’un père veuille passer du temps avec son fils. D’autant qu’il ne le voit pas aussi souvent qu’il le voudrait.

À sa proposition je fais « oui » de la tête et le suit du regard. Je ne suis pas à quelques minutes près. Et si d’ici là je ne me sens plus capable de conduire, je sais qu’Alec me ferait dormir ici. Il n’aimait pas me savoir prendre la route aussi tard, me laissant occuper la chambre d’ami ; et Tara un panier qu’il lui avait offert. L’un des tiroirs de la commode avait toujours un ou deux changes et affaires de toilettes. Et puisque je gardais toujours mes injections et mon lecteur de glycémie sur moi, je n’avais rien besoin d’autre. Un détail que mon ami ignorait. Ce n’était pas un secret. Simplement que je ne voyais pas l’interet d’en parler. D’autant que ça ne se glisse pas « comme ça » dans la conversation.

Ma chienne suivant docilement mon patron jusqu’à la cuisine. Probablement qu’elle s’attend à recevoir une friandise. Je l’imite et m’installe à l’un des tabouret. Ici on pourrait discuter tranquillement.

- « Comment s’est passé la réunion ? » Lui demandais-je gentiment, constatant de ses traits tirés et sa mine fatiguée. Tout en un indiquant du doigt l’une des pote du placard, où il me semblait avoir rangé des gâteaux – sur lesquels Marvin avait craqué pour son gouté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Jeu 11 Aoû - 11:39

A son arrivée dans l'appartement, c'est Tara qui vient le saluer en premier. Il s'est habitué à la chienne et l'aime bien. D'ailleurs, il lui a acheté un panier pour qu'elle ne dorme pas sur le sol lorsqu'elle vient avec Carter.

Il voit bien le sourire de l'autre homme quand il s'affale contre lui et sait ce qu'il veut dire. C'était devenu comme une routine lorsqu'il rentrait tard et que la soirée de son fils. Parc, bain, diner et au lit. Le gamin devait être bien fatigué pour avoir été si tôt au lit. Une petite mise en garde qu'il pourrait possiblement couver quelque chose. Prenant note dans son esprit, il penserait à prévenir son ex femme pour qu'elle l'emmène chez le médecin.

Laissant l'autre homme le décaler un peu, il détourna le regard quelques instants en le voyant prendre les dossiers sur la table. Plus vraiment productif à celle ci et avec son niveau de fatigue. Mais, il se sent mieux en entendant que c'était simplement pour le prévenir de ses rendez vous décalés afin d'avoir son samedi de livre. Il pourrait profiter de Marvin comme ça.

-Je pensais l'emmener au zoo ou à l'aquarium. On pourrait se faire une journée tout les trois. Marvin t'aime bien, ça lui fera plaisir que tu sois là aussi.

Et à lui aussi d'ailleurs, mais il ne le rajouta pas. Aléric qui s'était abonné aux relations de quelques soirs depuis sa séparation avec la même de son fils, ne voulait tout gâcher en faisant des avances à Carter. Pas tant qu'il ne serait pas certain d'être prêt à sérieusement s'engager du moins. Qui sait, peut être que ça viendrait plus vite qu'il ne le pensait.

Il se leva finalement pour aller dans la cuisine pour préparer du café. Suivi de près par la chienne. Ouvrant un tiroir pour en sortir une boite à friandrises pour Tara. Lui en donnant une avant de la ranger. Carter finit par le rejoindre aussi. Posant les tasses sur le comptoir une fois le café chaud. Attrapant les gâteaux qu'il lui indiqua. Puis, il s'installa face à lui.

-Plutôt bien. On a décidé de qui s'occuperait de quoi pour la boucler plus vite. Je suis donc à la propagande. Affiches, sites et tout ce qui va avec.

Il soupire un peu et passe une main dans sa nuque pour la dénouer un peu. Ca sentait encore les heures de travail et il le savaient tout les deux. Attrapant sa tasse, il la soulagea de quelques gorgées avant de prendre un gâteau, puis un second. Grignotant juste. Observant Carter par moment. Il était bel homme, c'était indéniable. Sa fatigue se voyait aussi sur son visage. L'un comme l'autre, ils savaient bien que Carter dormirait là ce soir. Parce qu'Aléric le laisserait pas repartir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2016

Carte d'identité
Occupation: Secrétaire
Nationalité: Anglaise
Lié à:
Aurore

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Ven 12 Aoû - 11:16

C’est amusant, qu’Aléric ait cet automatisme de m’inviter à quasi-chacune de leurs sorties. Cela me touche autant que gêne. Pendant des années j’ai gardée mes distances vis-à-vis du boulot et de ceux qui évoluaient autours. Peut-être à cause de ma nature carrée, voire rigide qui m’incitait à garder chaque chose, chaque relation à leur place.

Mais avec Aléric ce fut impossible. Rapidement je rapportai mon travail la maison – la sienne comme la mienne -, lui avec. Et inversement. Forcément je fis la rencontre de Marvin et appris un peu plus de son père. Je calqua alors ses emplois du temps en fonction de ses visites. Et la première fois que ce fut impossible, Aléric me demanda naturellement de m’occuper de lui. Grappille. Encore et encore. Ainsi de suite. Jusqu’à me retrouver sur son canapé avec le blond affaler contre moi. Au point que son appartement devienne un peu le mien, y passant plus de temps après mon travail que mon chez moi. Et ce le plus naturellement du monde. Trop même à mon goût, flanchant à la seconde. La faute à son charisme. Je suppose - ou m’en défend ? Je me demande s’il se doute de mes préférences.

À sa proposition j’hésite. Mais pour une fois ce n’est pas en rapport au travail.. mais de son image. Plus le temps passait et plus Aléric se faisait un nom dans le parti. Une image, que certains vont se plaire à déformer à la première occasion. Pour un oui ou pour un non. Et sûr que de nous voir ensemble avec Marvin, dans un contexte purement familial serait du bain-bénis pour ces gens-là. Fondé ou pas. Une chose auquel je ne tiens pas. Autant pour lui que pour moi. L’on dira que j’ai donné avec ça. Même si sa présence m’apporte et que j’aime … passer du temps avec lui.

- « Je ne sais pas. Il y a encore pas mal de choses dont je dois m’occuper. » J’hasarde poliment, dans un sourire avenant. Pas que je suis du genre indécis, mais je ne sais pas être catégorique. J’ai tout le temps peur de blesser la personne en le faisant. Et j’exécute souvent une pirouette. Une diversion. Comme maintenant. ~

- « Ils ont ouvert une nouvelle section à l’aquarium. Ça m’a l’air intéressant à voir, mais il risque d’y avoir du monde – surtout un samedi. »

Je bois une gorgée de ma boisson, avant que nous rebondissions sur la réunion. Encore du travail. C’est la conclusion que nous en tirons tous les deux. Ça ne me gêne pas. J’aime assez ce que je fais et m’y suis toujours intéressé. Réfugié. C’est un peu mon excuse à tout. Aux sorties. À la vie de famille. De couple. Je suis un bourreau. Mon propre bourreau. Je suis de ceux qui vivent depuis des années dans une même ville sans vraiment la connaitre, ni en profiter. À passer dans les mêmes rues. À remettre à plus tard la visite d’un lieu en particulier. Je me souviens que mon pensionnat était pas loin d’un lac. De toute ma scolarité, jamais je ne m’y suis baigné. Mais il faut dire aussi que j’avais mes raisons à cette époque.

À son soupir, je ne peux m’empêcher de rire. Timidement. Je plaisante.

– « On est plus à une pile prêt. » Et cela me donne une excuse supplémentaire. – « J’essaierai de t’avancer un maximum. »

Finalement je vide ma tasse de son contenu et me lève pour la nettoyer. Je m’occupe aussi de celle d’Aléric quand il a terminé.

– « La prochaine fois je te préparerai quelques chose. Ce sera mieux que des gâteaux. » Je ne suis pas le plus calé en cuisine. Mais à titre de comparaison … La vaisselle faite, je me retourne et m’adosse au plan de travaille.

J’observe alors Aléric. Il paraît crevé. L’est assurément. Pourtant je le trouve beau, comme beaucoup d’autres qui ont déjà – par ailleurs – partagé son lit. Hommes ou femmes. Je ne lui reproche rien. Évidemment. C’est sa vie. En tous les cas.

– « Tu devrais te prendre une douche et te coucher. Tu as une tête à faire peur. » Conseil d’ami sous fond de taquinerie. Qu’il soit un peu plus frais devant son fils demain matin. Moi, je ne lui parle pas de rester. Je ne supporte pas m’imposer et Aléric le sait pertinemment. C’est pour ça que la demande vient toujours de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Sam 13 Aoû - 11:25


Il sent bien l'hésitation chez Carter lorsqu'il lui propose une sortie le lendemain avec Marvin. Un léger sourire au coin des lèvres, mais il est déçu. Ne sachant vraiment ce qui le bloquait alors qu'ils avaient fait pas mal de sorties du genre auparavant. Mais, si Carter ne voulait pas se confier, il ne pouvait l'y forcer. Par contre, il ne lâcherait pas l'affaire pour qu'il vienne.

-S'il te plait. Marvin serait super content. Et ça me ferait très plaisir à moi aussi. J'aime bien nos sorties tout les trois.

Oui, il adorait quand ils profitaient d'un jour de congé ensemble. Marvin entre eux et pouvant alors passer un peu plus de temps avec Carter en dehors du travail. C'était toujours très agréable. Puis, il avance le fait que le samedi l'aquarium serait certainement bondé.

-Nous tiendrons la main de Marvin, aucuns risques de le perdre si c'est ce qui te fais peur. On découvrirait cette nouvelle section ensemble comme ça.

Il lui sourit, avec une certaine douceur et une lueur d'amusement dans le regard. Carter finirait bien par lui céder, comme souvent d'ailleurs. Puis, ils repartent sur le travail. La fameuse réunion qui lui avait prit cette soirée avec son fils. Mais qui lui apportait aussi un petit tête à tête avec l'autre homme. Le rire que laisse échapper son vis à vis le fait un peu frissonner et il tourne le regard vers lui.

-C'est bien vrai. Mais j'ai l'impression que celle ci va mettre plus de temps en réduire que les autres.. Merci pour ton aide. Tu es une vraie perle.

Un compliment sans arrière pensée, juste une vérité. Il avait été plus que ravi de trouver Carter pour le poste, parce qu'il l'aidait vraiment. Et il le comprenait. En plus de prendre soin de Marvin lorsqu'il avait des obligations qu'il ne pouvait bouger. Autant dire qu'il n'allait pas le laisser partir de si tôt.

Il acquiesce à sa proposition de repas pour la prochaine fois. Se levant pour ranger les gâteaux pendant que Carter lavait les tasses. Aléric se sent alors observer et tourne le regard vers lui. Un léger sourire étire ses lèvres et il émet même un petit rire à sa remarque. Oui, certainement qu'il devait avoir une sale tête. S'approchant alors de l'autre homme, il tire doucement sur un des passants de son pantalon sans quitter son visage des yeux.

-Reste ce soir. Tu as tout ce qu'il faut ici. Une bonne douche et un lit confortable.

Il le lâche et va vers la salle de bain, se déshabillant dans la buanderie et se faisant couler un bain. Ca allait le détendre. Bien chaud. Soupirant d'aise lorsqu'il entra dedans. Il eut le malheur de fermer les yeux et c'est donc sans surprise qu'il s'endormit après quelques minutes. Les bras sur les rebords et la tête appuyée sur une épaule. Sa respiration calme et paisible. L'eau restant chaude encore un moment, avant de commencer à refroidir. Mais, cela ne le réveilla pas pour autant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2016

Carte d'identité
Occupation: Secrétaire
Nationalité: Anglaise
Lié à:
Aurore

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Dim 14 Aoû - 10:58

Aléric tente de me convaincre, comme souvent. Pas qu’il soit du genre trop insistant, simplement qu’il me connait et cerne mes non en demi-teinte. Comme maintenant. En même temps, il est vrai que nous n’étions pas à notre première virée à trois. J’adorais passer du temps avec ces deux-là. L’on pourrait même dire que sans eux – et ma chienne – je ne sortirais pas beaucoup de chez moi.

… …

C’est peut-être moi le problème. Moi qui me cherchait des excuses. Aurais-je peur de commettre un impaire ? Pourquoi le ferais-je ? Je soupire pour moi-même, passant une main sur ma nuque. Raide. Je suis un éternel anxieux. Je le sais.

- « Je te tiens au courant alors. » Je suis cède à demi-mot. Voix basse. J’esquisse un sourire gêné. Parce que je le suis. Entre les questions que je me pose et celles qu’Aléric suscite. C’est probablement dut à la fatigue. Du moins je m’en convaincs.

Victorieux, mon vis-à-vis dérive sur autre chose. Ponctué d’un compliment. Je rougis connement. Je ne me vois pas comme tel. Personnellement. ~

- « Je fais juste mon travail. » Je relativise. Après tout c’est la raison de ma présence ici. Et même si le baby-sitting n’était pas inclus – à l’origine. Je ne suis pas du genre à refuser un service. Et puis ~

- « Vous n’êtes pas bien durs à vivre, toi et Marvin. » Je m’en amuse, d’une voix plus timide que je le pensais. Aléric me dit souvent que je le comprends plus que d’autres. Mais l’inverse aussi. Depuis que lui et moi nous connaissons, nous nous sommes toujours respectés et soutenus. Qu’il y ait ou non divergences d’opinions. C’est ce qui équilibre notre relation. Je pense. Et je sais que je peux lui faire confiance.

Ceci dit, nous basculons sur autre chose. Un rire s’échappe de chez mon ami. Comme un agréable carillon. J’esquisse un sourire en retour mais n’en pense pas moins. Il faut vraiment qu’Aléric aille dormir. Et moi aussi, semble-t-il.

Je cligne des paupières lorsqu’il tire doucement sur mon pantalon, agrippé à l’un des passants. Je lui jette un regard incrédule, alors que mon souffle se comprime dans ma poitrine. Je n’aime pas cette sensation. Je n’aime pas ce frisson le long de mon échine. Je m’en interdit. Aléric est plus grand que moi. Pourtant c’est la première fois que je me sens petit devant lui. Impressionné. Il m’intime de rester ici. Je détourne les yeux et hoche la tête, récupérant un torchon pour m’essuyer les mains.

Après quoi mon ami me relâche et se rend dans la salle de bain. Je lui jette un regard au coin, puis m’occupe donc de mon installation. Du moins le peu que j’ai à faire. Je retourne vers l’entrée, où est pendue ma veste. Dans la poche intérieure j’y récupère tout mon nécessaire. En soi juste une trousse. Je me rends ensuite dans la chambre d’ami. Tara me suit docilement. Je m’assoie au bord du lit tandis qu’elle s’installe dans son panier. Je profite de l’absence d’Aléric et me pique, calcule ma glycémie. Rien d’anormal.

Je suce le doigt duquel s’échappe le liquide carmin. C’est idiot, mais je ne tiens pas à tâcher de mon sang les draps. Ceci fait je range le tout dans le tiroir de la table de chevet. Je sais qu’Aléric n’y fouille pas. Puis j’attends que la salle de bain se libère. Encore. Et encore. Jusqu’à m’en inquiéter au bout d’un moment.

Lorgnant sur ma montre, je me lève finalement et me dirige vers la porte. Je n’entends plus l’eau couler. Je suppose qu’il s’est pris un bain plutôt qu’une douche … Ce qui n’a pas don de me rassurer. Je tape un coup en l’appelant. Je n’ai pas de réponse … Je sais qu’il a le sommeil lourd. Je frappe encore. Rien. Et j’ai peur de réveiller Marvin avec ça. Inquiet, je me décide à rentrer.

Je retrouve le blond dans sa baignoire, endormi – je crois - et pas loin de basculer complètement sous la surface. J’avoue ne pas avoir réfléchit à cet instant. Et c’est tout juste si je ne me précipite pas. En deux temps. Je m’agrippe au rebord de la baignoire et choppe Aléric, le soulevant assez pour qu’il soit de nouveau assis. Je doute qu’il ait apprécié ce réveil. Probablement trempé à mon tour au niveau de ma chemise, je le maintient le temps que l’homme émerge et retrouve ses esprits. Assis au rebord.

- « Ca va ?! » Ma voix est nouée. Je ne sais trop pourquoi. Je ne calcule pas sa nudité. J’attends une réponse tout en ayant le reflexe de glisser ma main dans ses cheveux blonds, à la recherche d’une bosse. Je n’en trouve pas. Je lâche un petit soupir. Soulagé. Il s’était vraiment endormi. Quelle idée …
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Mer 24 Aoû - 10:53


Encore quelques échanges, quelques paroles. Il voit bien l'air de Carter lorsqu'il attrape un de ses passants de pantalon. Mais il ne s'en préoccupe pas, sinon il sait qu'il risque de craquer. Parce qu'il se retient trop lorsqu'il est près de lui. Se retenant de le prendre contre lui. De le plaquer contre ce meuble de cuisine pour l'embrasser. Se retenant aussi de tirer sur ce tee shirt pour lui enlever et... Il coupe le fil de ses pensées en le lâchant. Ravi de savoir qu'il dormirait ici. Ca le rassurait de savoir qu'il ne repartirait pas avec sa fatigue.

Se rendant donc dans la salle de bain, l'esprit retourné par toutes ses pensées. Il se fait couler un bain pour se détendre, pour essayer de ne plus penser. Fermant les yeux pour se vider la tête. Mauvaise idée, la fatigue le rattrape. Aléric s'endort dans son bain. Un de ses bras glissant dans l'eau et l'autre le tenant à peine au rebord alors qu'il était déjà jusqu'au cou. Son souffle régulier, son coeur battant au même rythme. De temps en temps un soupir échappait à ses narines, parce qu'il avait les lèvres closes. Mais un léger sourire y flottait. Certainement un agréable rêve.

Un sursaut le réveil, un bras autour de lui alors qu'il est de nouveau correctement assit. Papillonnant des paupières et sentant une main dans ses cheveux. Il croise le regard inquiet de Carter et relève le visage pour venir effleurer ses lèvres. Certainement encore à demi ensommeillé pour oser faire cela. Avant de se rappuyer contre le bord de la baignoire et fermer à nouveau les yeux.

-Excuse moi..

Pourquoi ? Le demi baiser ? S'être endormi ? L'avoir inquiété ? Un peu de tout ça certainement. Son coeur se serra dans sa poitrine. Il avait tellement envie de le serrer contre lui, mais il se l'interdisait. Le repoussant alors doucement pour sortir de la baignoire. Pas vraiment gêné de sa nudité devant l'autre homme, il se sécha en lui tournant le dos. Passant ensuite un boxer, avant de se tourner vers lui.

-Je nettoie et je te laisse la salle de bain.

Prenant de quoi nettoyer l'eau sur le sol, il vida aussi la baignoire. Puis, posa une serviette propre sur l'évier près de la douche pour Carter, avant de quitter la pièce. Fermant la porte derrière lui et restant un instant dans la salle, le regard dans le vide. Relevant ses doigts à ses lèvres qui avaient effleuré celles tant désirées. Avant de finalement aller dans sa chambre. Ecoutant le bruit dans l'appartement pour être sur que tout irait bien pour Carter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2016

Carte d'identité
Occupation: Secrétaire
Nationalité: Anglaise
Lié à:
Aurore

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Lun 29 Aoû - 12:55

À l’instant même où ses lèvres rencontrent les miennes, je suis comme en arrêt sur images. Je n’ai tout simplement rien compris, rien suivis. Je ne comprends pas ce qu’il lui a prit. Ou si c’est moi qui me fait des films. Un fantasme … Je me trouve dégoutant. Je suis dégoutant. Je tente de mettre de l’ordre dans mes idées. De chasser les plus malsaines. Aléric est encore hagard et émerge doucettement. Puis je l’entends s’excuser. Ça me parait si ambigu et lourd de sens après ce qu’il venait de se passer. Je soupire et lui souris gentiment. Dans un cas comme dans l’autre je ne lui en veux pas. Je n’arrive pas à lui reprocher les choses. Je les souligne simplement, et il comprend et y remédie aussitôt. À l’écoute et prévenant.

L’incident écarté, j’en fais de même. Aléric m’informe qu’il me cède la place … et sort. Pas pudique. Je le maudirais presque pour ça. Mais je suis déjà accaparé par moi-même, à me reprocher d’être incapable de détourner le regard. Contemplatif. Je pourrais mettre ça sur le compte de la jalousie. Car oui, je suis à la fois scotché, envieux et amer de n’y trouver aucun défaut. Quand je sais que le mien se rapproche plus d’un champ de bataille ; même en l’ayant gagné. Je pourrais, mais je sais que ce n’est pas ça le problème. Et même à moi-même, je ne sais mentir. Je réussi néanmoins à détourner mon regard de ces formes masculines, avant qu’Aléric me tourne le dos et se vêtisse.

« Ne t’embêtes pas avec ça. » Quand il commence à éponger.

« Je le ferais après avoir pris la mienne. » Puis je quitte un instant la salle de bain et retourne à ma … la chambre. J’y récupère un change, un t-shirt blanc et un vieux jogging bleu dont je me sers plus. Je reviens ensuite, et constate que mon boss a tout de même tout nettoyer. En plus de m’avoir sorti une serviette. Je soupire, mais ne dit rien. Au contraire je l’en remercie, d’une voix que je m’étonne plus faible et timide. La fatigue. Meilleure excuse. Avant qu’il sorte je lui souhaite une ~

« Bonne nuit » car je doute de le recroiser après la douche et tiens à ce qu’il aille dormir.

La porte close, je me déshabille. Je jette mes vêtements mouillés dans un coin, je les ferais sécher après. J’ouvre l’eau, qui ne met pas longtemps à chauffer. À mon tour j’entre dans la baignoire et me tient debout sous le pommeau de douche. Je crois être resté un certain temps, sans m’en rendre compte. Perdu dans mes pensées, à me repasser la scène en boucle comme un vieux super 8. Puis je me décide enfin à sortir, prenant la serviette et me séchant à la va-vite. Je m’habille et récupère ce qu’il faut mettre à sécher. Le dernier brun de toilette fait et la pièce propre, je sors et m’occupe du linge. Je n’entends pas un bruit dans l’appartement, comment la situation me le laissait présager.

Je me rends à la chambre d’amis, où je laisse la porte entrebâillée pour laisser ma chienne circuler. J’ai sommeil, et à la fois je me sens incapable de m’endormir. Je n’arrive tout simplement à penser à autre chose. Que lui. Je me débecte. L’on a beau me dire que c’est mon droit. Aléric a beau en être. Je n’accepte pas d’éprouver des choses à l’égard d’un homme. Je ne m’accepte pas. Et ça me bouffe, encore. Je m’écouterais je me rongerais les ongles, me vengerais sur la nourriture. Ça aussi ça me stress. Je sais d’où viennent ces derniers kilos en trop que j’ai. Je ne veux pas retourner dans mes travers. Alors je tourne et je vire. Parfois en prenant des positions que moi-même je ne pourrais vous décrire. Devant parfois me rhabiller – façon de dire. J’aurais aimé aller courir, me vider la tête. Quand je suis chez moi, c’est ce que je fais. Mais là ça m’est impossible. J’ai faim .. et en même-temps pas vraiment.

« Fais chier » dans un souffle. C’est rare que je sois vulgaire, et impatient. Finalement je me lève, vaincu, et me rend dans la cuisine. Je fouine un peu sans faire de bruit – du moins j’espère, à la recherche du truc le moins sucré possible qui puisse me caler. Comme pour me déculpaliser…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Dim 4 Sep - 23:03


Il ne lui laisse pas l'eau à nettoyer, le faisant lui même pendant que Carter s'absente de la salle de bain le temps d'aller chercher des affaires pour se changer. Puis, il lui cède totalement la place après un bonne nuit échangé. Encore un peu perdu dans ses pensées de ce qu'il avait osé faire dans le bain. Les lèvres de l'autre homme l'avaient attiré comme un aimant. Et il s'en voulait d'avoir fait ça. Après tout, si Carter décidait de s'éloigner à cause de ça ? Non, il serait certainement pas resté dans ce cas. N'est ce pas ?

Ecoutant l'eau coulé dans la salle de bain, puis les pas sur le parquet qui signalait que son secrétaire se rendait dans la chambre d'ami. Un simple mur les séparait. Si près et si loin en même temps. Un soupir échappa à ses lèvres. N'arrivant pas à s'endormir, il entendit de nouveau du bruit. Le léger crissement des griffes de la chienne sur le parquet, les coussinets n'atténuaient pas tout. Alors, il se leva également. Peut être voulait elle sortir et que son maître dormait.

Poussant la porte de sa chambre, il regarde pour voir ce qu'il en était. Mais la lumière dans la cuisine lui signala que l'animal ne faisait que suivre le maître. Marchant aussi discrètement que possible, il s'appuya contre l'encadrement de la porte pour l'observer. Esquissant un léger sourire et croisant les bras. En rien sa posture ou ses paroles n'étaient des reproches.

-Une petite faim nocturne ? Tu aurais dû me dire que tu n'avais pas mangé.

Décroisant les bras, il approcha dans la pièce et ouvrit le frigo pour regarder ce qu'il pourrait sortir. Prenant un plat de restes du midi et le mettant au micro onde. Mettant la table pour deux. Sortant aussi deux verres et une bouteille de vin.

-Mangeons un morceaux ensemble, ça nous aidera peut être à dormir.


Oui, il insinuait bien ne pas parvenir à trouver le sommeil. Alors qu'il s'était si facilement endormit dans le bain.. Mais, ne se décidant pas à lui avouer pour quelle raison bien sur. Ce serait trop dur à avouer maintenant. Ne repensant qu'à ses lèvres qu'il avait a peine touché. Et qu'il désirait reprendre contre les siennes avec ardeur... Mince, le voilà repartit ailleurs.

Il se passa une main dans la nuque et posa le plat sur la table, s'installant d'un côté et lui faisant signe de s'installer en face de lui. Servant les deux verres de vin. Levant le sien en regardant enfin Carter, trinquant doucement avant de pouvoir en boire une gorgée.

-Dis moi, tu n'as pas de petite amie -petit ami- qui pourrait s'inquièter de ne pas te voir rentrer ?

Pas de précision sur le sexe de cette compagne ou ce compagnon qu'il pourrait avoir à ses côtés. Et cela était bien fait exprès. Un peu pour tatonner s'il était d'un bord ou de l'autre. A moins qu'il ne soit des deux et se serait alors plus compliqué à savoir. Mais, il préférait y aller un pas après l'autre. Carter n'était jamais très bavard sur sa vie privée, et ce soir, il avait décidé d'en savoir un peu plus. Même si ce n'était pas grand chose. Juste un peu. Rien que quelques détails..
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 9
Date d'inscription : 29/07/2016

Carte d'identité
Occupation: Secrétaire
Nationalité: Anglaise
Lié à:
Aurore

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Ven 9 Sep - 22:16

Je me suis trompé. Je pensais tout le monde au lit et maintenant endormi, mais à peine j’avais quitté la chambre et rejoint la cuisine qu’Aléric me rejoignit. Je vire mon nez du placard et esquisse un sourire à la fois tendre et gêné, comme si je venais d’être pris en faute. Ce qui était un peu le cas, en fait.

– « Je t’ai réveillé ? » Tandis qu’il se mit à fouiller dans le frigo. Je lui demande car je m’étonne qu’Aléric soit encore levé à cette heure. Surtout en ayant piqué du nez dans la salle de bain. Pis encore, je m’en inquiète. Toutefois et puisque nous sommes là : je lui cède.

– « Ce n’est pas vraiment de la faim. » Je l’admet. Ce n’est qu’une pulsion. Un refuge. Une mauvaise habitude que je traine depuis mes années d’internat.

- « Tu semblais pourtant bien dormir tout à l’heure. » D’une voix qui trahi mon amusement. Je me moque un peu, c’est vrai. Mais dans le fond – et je crois qu’Aléric lui-même le sait - c’est juste un moyen pour moi de lâcher du lest et faire taire mon anxiété ; car il m’a vraiment fait peur. J’évite en revanche de mentionner son baiser. Je ne vois clairement pas l’intérêt d’en parler et nous mettre mal à l’aise. Alors je me contente de le seconder en cuisine – même si ça se résumait à faire chauffer le plat dans le micro-onde et mettre la table.

Le repas de dernière minute prêt nous nous installons. Aléric nous sert du vin. Je grimace un peu. L’alcool n’est pas vraiment bon pour moi. De plus : je ne le tiens pas. Mais je fais un effort et donne le change. Je trinque avec lui, ponctuant le geste d’un ~

- « Merci. Bon appétit. » Puis je mouille mes lèvres dans une petite gorgée. Je baisse les yeux sur mon assiette. Comme souvent j’ai faim … et pourtant je picore. Il faut dire que je ne peux faire autrement. À sa question, je réponds :

– « C’est rare que tu me poses ce genre de question. Non. Et je ne souhaite à personne de supporter mon rythme de vie. Ni mon sale caractère. » Dis-je dans un sourire franc et amusé. Je suis sincère. Je suis dure à vivre. Mon travail prend trop de place. Aléric et son petit garçon prennent trop de place. Et quand j’y réfléchis, je ne tiens pas à ce que cela change. Peut-être parce que le changement et l’inconnu me fait peur. Ou que je me sais tout bonnement incapable de vivre avec une femme. Sans pour autant accepter de vivre avec un homme. Bref. C’est compliqué. Je suis compliqué. Et puis

– « Je suis bien tout seul. » Je m’en convaincs depuis assez longtemps maintenant.

– « Et toi alors, ç’en ait où ton histoire avec ~ Hm … Aki, c’est ça ? Elle m’avait l’air gentille – même si je ne l’ai croisé que deux fois. » Il m’excusera, mais parfois j’en pers le compte. Et par conséquent les prénoms. Lui comme moi savons qu’il est adepte des relations sans lendemain – ou peu – depuis son divorce. Ce n’est pas péjoratif. Il sait que je ne le juge pas et que je ne me permettrais jamais de le faire. Tout comme il sait aussi que je lui souhaite de trouver un jour la bonne personne pour lui et Marvin. En attendant ça restait son choix, ses plaisirs. Et puis pour autant que je sache, Aléric ne prenait pas ses partenaires par surprise. Cela restait donc à bons entendeurs.

En l’attente d’une réponse je reprends une bouchée. J’ai à peine touché mon assiette que je ne peux déjà plus rien avaler – alors que c’est moi qu’on surprit à fouiller dans le garde-manger. Ça me dérange de jeter. Je n’aime pas le gaspillage, mais j’ai aussi peur qu’en me forçant mon estomac me le fasse payer. Alors j’abandonne. Je finis mon verre avec plus ou moins de succès, espérant qu’il ne me monte pas trop à la tête, puis je débarrasse mon couvert. Je doute que le repas peut-être réchauffé une deuxième fois, si ce n’est pas déjà la troisième en fait. Alors tout en lui jetant un regard ~

- « Ça te dérange si je garde ça pour Tara ? » Plutôt que de jeter à la poubelle.

Je retourne ensuite à la vaisselle, en attendant qu’Aléric la complète avec la sienne. Silencieux. Pensif, au point d’oublier de fermer l’eau et rester planté devant. J’ai beau donner le change et faire comme si de rien était … j’ai encore le gout de ses lèvres en tête. Cette image. Son image.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 22
Date d'inscription : 27/07/2016
Age : 33
Avatar : Mark de SirWendigo
Disponibilité : Disponible
Post-it : Présentation d'Aléric
Paroles en #3399ff

Carte d'identité
Occupation: Politicien
Nationalité: Américain
Lié à: Gwenn Siriah
humain

MessageSujet: Re: Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]   Dim 9 Oct - 19:32


Le petit diner improvisé ne s'éternise pas. Trinquant. Aléric mangeant son assiette pendant que Carter ne faisait que picorer un peu. Inquiet, il ne le dit pourtant pas. Observant simplement cet homme en face de lui qui lui fait ressentir des choses qu'il ne devrait pas.. Une question lui échappe pourtant et c'est sans vraiment de contrainte que son ami lui répond.

-Je ne peux pas te reprocher d'être bien tout seul, puisque je le suis tout autant je suppose. Bien que j'ai Marvin et toi dans ma vie, en plus d'un emploi du temps assez chargé.

Il finit son verre et fronce un peu le nez, déstabilisé qu'il lui parle d'Aki. Elle était belle et gentille, c'est vrai. Et elle avait même parlé de s'occuper de Marvin alors qu'elle ne l'avait jamais rencontré en vrai. Après tout, Aléric s'arrangeait pour que ses aventures se passent lorsque son fils n'était pas là. Il acquiesce à sa demande pour garder les reste pour Tara. Avant de lâcher un petit soupir et apporter sa vaisselle dans l'évier.

Après un instant d'hésitation et de silence, il vient glisser un bras autour de la taille de Carter et s'appuie contre lui. Son torse tout pressé contre le dos de l'autre homme. Mais évitant tout contact un peu plus bas. Il inspire doucement, respirant son odeur en essayant de rester discret.

-Aki voulait une relation sérieuse, mais je ne ressentais rien pour elle. Alors, j'ai trouvé injuste de la blesser en voulant toujours l'avoir dans mon lit pour quelques soirs. Je suis horrible n'est ce pas..

Il pose son front contre sa nuque, s'écartant de se fait de quelques centimètres. Continuant dans un murmure.

-J'ai bien trouvé quelqu'un qui m'intéresse ces derniers temps. Enfin, ça fait un moment, mais je m'en étais pas vraiment rendu compte avant.. Mais je veux pas le blesser et je suis pas totalement certain sur ce que je peux ressentir.. De l'amour, du désir.. C'est un peu compliqué et emmêlé..

Une expiration profonde vient s'écraser sur la peau de Carter. Aléric se doute qu'il ne peut pas comprendre de qui il parle. N'est ce pas ? Peut être que s'il donne trop de détails.. Mais dans le fond, il ne sait pas trop s'il a envie ou non qu'il le devine. Ca le soulagerait d'un côté. Même si ça lui tordait l'estomac de l'autre.

-J'ai envie de le serrer dans mes bras.. De l'embrasser.. De lui tenir la main aussi. Mais, j'ai cette peur dans le fond qu'il ne l'accepte pas. Ou même de le faire devant Marvin. Quelle image je donnerais à mon fils après tout. Si je le courtisais et que finalement, dans quelques mois, je me rendais compte qu'il n'y a en fait pas d'amour..

Ou bien, s'il se rendait compte qu'il l'aimait trop. Son garçon était encore trop jeune pour voir son père avec quelqu'un d'autre. Surtout un homme. Il ne comprendrait pas, enfin, le supposait il tout du moins. Mais, d'un autre côté, Marvin adorait Carter.. Alors peut être que tout se passerait bien..

Totalement perdu dans ses doutes et ses pensées, il se presse un peu plus contre Carter sans vraiment s'en rendre compte. Fermant les yeux, respirant calmement et inspirant par moment son odeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Après la réunion, le réconfort [PV Carter ♥]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Après l'effort vient le réconfort ! Enfin... [PV Anna]
» Après l'effort, le réconfort ! (Épreuve d'immunité)
» Après l'effort, le réconfort. [Libre]
» Le consortium Western-Union/Soge-Express surpris en flagrant délit.
» Les Américains ne pourront pas changer la donne à Cuba après Castro.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: La ville et cie :: Yanari’s District :: Appartements :: Aléric Balec-
Sauter vers: