Partagez | 
 

 ✿ abigaïl ishida • little sunflower ✿

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 35
Date d'inscription : 03/03/2016
Age : 15
Avatar : Gumi Megpoid
Disponibilité : Open ♥
Post-it :




#cc6633


Carte d'identité
Occupation: Étudiante
Nationalité: Japonaise-Écossaise
Lié à:
lycée; deuxième année.

MessageSujet: ✿ abigaïl ishida • little sunflower ✿   Jeu 4 Aoû - 23:28




changerlelienparvotreimage100x100
Nom — Ishida
Prénom — Abigaïl (Abby)
Anniversaire (date de tombée) — 20 août
Âge — 17 ans
Sexe — ♀
Race — Étoile
Nationalité — Japo-Éco (et non, ce n'est pas Japonaise-Écologique, mais bien Japonaise-Écossaise !)(tombée en Écosse, adoptée par des Japonais)
Classe — Deuxième !
Clubs — /
Pensionnaire — Nope





where'd u get that body from?

couleur des yeux — ambrées à l'origine, mais porte parfois des lentilles colorées pour le plaisir ; peau — pâle, et quelques taches de rousseur sur le nez qu'elle camoufle souvent avec du fond de teint ; couleur des cheveux — vert lime ; état des cheveux — crinière de lion ; taille — 1m73 ; poids — 80kg (boing boing); tatouages ou piercings — un piercing sur la langue ; cicatrices — nope ; style vestimentaire — apprécie beaucoup les shorts, les camisoles, déteste les chandails de laines, porte souvent du orange ou du noir, mais adore son uniforme !


in your head

Alors que vous vous promenez dans les rues de votre ancien quartier, vous remarquez le salon de thé des Ishida ouvert, au bout de la rue. Surpris, vous décidez d'aller y faire un tour. Vous êtes assis confortablement, attendant de vous faire servir, lorsqu'une jeune fille aux cheveux d'une couleur étrange, mais qui dégage une aura de bonheur et possède un sourire des plus contagieux s'arrête à votre table pour prendre votre commande. Étrange, vous ne vous souvenez pas l'avoir déjà croisée, et pourtant, elle semble être à l'aise comme si elle y vivait depuis toujours. Elle repart vers les cuisines, et vous vous mettez à cherchez dans vos mémoires si vous la connaissez. Vous vous faites vieux, c'est donc possible que ce soit l'alzheimer qui frappe, mais cela fait également un bail que vous n'êtes pas venu dans cet endroit. Mais vous aviez raison. Cette jeune boule d'énergie inépuisable est la jeune Abby, que les Ishida ont rapportés directement d'Écosse il y a peu, et pour elle, tout est amusant et magnifique dans la vie. Autant la qualifier comme une espèce de misanthrope, je dois vous l'accorder, et pourtant c'est la vérité. Abby adore les humains, elle qui a toujours vécu dans le ciel, et a toujours été passionnée par leur comportement, comme s'ils étaient une espèce en voie d'extinction. Elle a toujours été consciente du fait qu'elle était une étoile, et c'est pourquoi elle ne vous manquerait jamais de respect, vous, l'humain qu'elle aime tant.

Vous la regardez se promener de tables en tables, et parfois même en cuisine pour préparer les commandes de ses clients, et vous vous étonnez qu'elle en fasse autant sans se lamenter d'être épuisée. Elle ne se lamentera pas, puisqu'elle décide elle-même de faire toutes ces corvées, car Abby adore bouger. Elle aime tout faire, du sport à la cuisine, en passant par le bricolage, l'école et le ménage. Besoin de nettoyer vos gouttières ou de quelqu'un pour s'occuper de vos animaux lorsque vous êtes à l'étranger ? Pas de soucis, demandez à Abby et elle s'en chargera volontiers. Elle adore faire ça, et ne semble jamais s'en lasser.

Vous l'observez encore, difficile de ne pas le faire, ses cheveux vert fluo se démarquent dans ce petit salon familial, et vous vous demandez si quelqu'un comme elle aurait d'autres sentiments que la joie. Et bien oui, comme toute personne normale, Abby peut pleurer, être jalouse et apeurée. Seulement, Abby est une personne très expressive, mais relativement toujours de bonne humeur. C'est pourquoi il se peut lorsqu'on la surprend enragée comme une folle ou en pleurs, mais ça arrive à tout le monde, et ça n'arrive parfois que lorsqu'on la pousse à l'extrême, donc c'est supportable à son avis. Malgré tout, Abby est une jeune fille à l'esprit simple qui respire la vie et adore tout ce qui est mignon, donc il lui arrive peu souvent d'être prise d'un sentiment extrême, mais ce n'est vraiment pas joli à voir lorsque ça se produit.

Soudain, un vacarme vous traîne hors de vos pensées et vous apercevez une bande de voyous s'attaquant à cette pauvre enfant débordée. Vous vous apprêtez à venir l'aider, les jointures déjà craquantes, lorsqu'elle réussi à les repousser gentiment, une moue bizarre imprimée sur son visage. Ce que vous ignorez, c'est qu'Abby est très impulsive, et que c'est une corvée pour elle de devoir se retenir de leur taper sur la gueule dans des moments pareils parce que, quand quelqu'un s'attaque à sa famille, c'est son devoir de les protéger. Et en plus d'être impulsive, elle ne sait pas comment se retenir lorsque quelqu'un la met vraiment en colère. Les dernière personne qui se sont confrontés à elle sont encore à l'hôpital aujourd'hui. Disons que les cours de boxe à l'orphelinat entre potes, ça reste pour toute une vie.

Vous vous rasseyez donc, et finissez tranquillement votre thé. Puis, lorsque vous vous dirigez vers la sortie, vous vous retournez une dernière fois vers ce salon qui vous aura accompagné presque toute votre vie. Alors que la nostalgie vous rattrape, vous apercevez la jeune étoile sur le seuil de porte, vous saluant de la main comme dans son pays d'origine, un large sourire éclairant son joli visage fin parsemé de taches de rousseurs. Vous lui rendez son sourire et son salut de la main, que vous avez observé durant vos voyages à l'étranger, et alors que vous vous éloignez en disant vos adieux à la vie que vous viviez, vous vous dites à ce moment-là : Cette jeune fille se rendra loin dans la vie, et emportera plusieurs dans sa route qui seront attirés par sa gentillesse et son charme naturel.


the story of my life


chapter one: hello, world


Au début, il faisait noir. M'enfin, pas complètement noir, il y avait quelques points de lumière embrouillés, mais c'est tout. Puis, la lumière. Un ciel bleu magnifique sans nuages, le soleil haut dans le ciel, les cigales qui chantent, bref, un vrai jour chaud d'été. C'est comme ça que cette nouvelle petite étoile est tombée amoureuse de la Terre. Elle ne comprenait pas trop pourquoi elle était là, au milieu des herbes, mais elle se dit que ça devait être normal pour quelqu'un comme elle. Elle n'y porta donc pas attention, et commença à explorer les environs dans ses vêtements légers et son corps de gamine de 6 ans à peine. Elle marcha pendant quelques minutes, non sans fixer avec épatement les différentes espèces de plantes et de fleurs qui se trouvaient sur son chemin, et finit par arriver au sommet d'une colline. Et c'est là qu'elle vit. Elle vit le magnifique paysage qui s'offrait à ses yeux, des herbes folles et des fleurs multicolores sous ses pieds, et la mer avec son eau salée et ses rochers fracassé par des vagues endiablées poussées par le même vent qui fouettait son visage et lui apportait le doux parfum de sel. Fascinée par ce nouveau paysage, elle ne put s'empêcher de s'y approcher, et se retrouva les pieds enfoncés dans le sable. Amusée par cette nouvelle découverte, elle ne put s'empêcher de courir des vagues au rivage en riant aux éclats. Mais une enfant de 6 ans, c'est énergique, mais ça se fatigue vite. Elle décida donc de faire une sieste sur un rocher réchauffé par les doux rayons du soleil. Elle ne savait pas combien de temps elle s'était endormie, mais quand elle se réveilla, le soleil commençait déjà à se coucher. Son esprit de gamine ne comprenait pas bien la situation, mais il aimait bien cette nouvelle vie sur Terre.

«Hey ! Lil' girl over 'ere !»

Elle se retourna, n'ayant pas remarqué le petit groupe qui s'était approché d'elle, et les dévisagea comme si elle avait fait quelque chose de mal.

«What're ya doin' 'ere all alone ? Where're ya parents ?»

«Dunno. 'Was alone when I came 'ere.»

Elle n'avait jamais parlé avant, et pourtant c'est comme si elle savait déjà comment s'exprimer.

«Weird. And why is yer hair green ? Are ya one of those stars ?»

«Dunno. Probably, since my last mem'ries are from that hill over 'here.»

«Why didn't ya said so sooner ! That means ya just been born and ya have no'ere to go, how 'bout I bring ya back to the orphanage wit'us ?»

À ces mots, la femme désigna le petit groupe d'enfants qui l'accompagnait, tous souriant jusqu'au oreilles. Ils n'avaient pas l'air bien méchants, et elle n'avait nulle part où loger. Elle décida donc d'accepter.

«Sure. 'S better than sleepin' 'ere on the rocks.»

«Great ! What's ya name, sweetie ?»

La petite étoile réfléchit pendant quelques instants, avant de répondre, incertaine, à la chaleureuse dame.

«Abby.»

«Nice ta meet'cha, Abby ! 'M Mrs. Craig, but'cha can just call me Amelia or even Mom if ya want to, dit-elle, en gloussant. Kids ! Come 'ere meet ya new sister, Abby !»

Les enfant accoururent à ses côtés, tous épatés de ses cheveux verts ou de ses yeux étranges, mais Abby aimait ça. Elle était légèrement inconfortable, puisqu'elle ne se souvenait de rien excepté son nom, mais elle avait l'impression que cette famille serait sa première et une magnifique aventure qui l'attendait.

chapter two: new home


«C'mon Abby, yer gon' miss supper!»

«'Comin' !»

Cela fait maintenant quatre ans que je suis tombée sur Terre, et pendant ces quatre ans, je me suis bien découverte. J'ai appris à mieux parler, à manger, bref, tout ce qu'un enfant normal ferait, mais légèrement en retard. Mon corps et ma voix ont grandi eux aussi, je suis plus grande maintenant, ma voix est plus grave, et... Bon, on se perd. Il y a quatre ans, j'ai adoptée cette date comme celle de mon anniversaire, mais je suis certaine que tout le monde l'a oublié de toute façon. La vie à l'orphelinat est très agréable. Mama- euh, je veux dire Amelia est très gentille avec nous et nous considère tous comme ses propres enfants, et je me suis fait deux amies: Elaine, une petite humaine aux cheveux blonds jusqu'au niveau des épaules et aux yeux noisettes, et Gillian, une humaine aux cheveux bruns foncés, presque noirs, et aux yeux turquoise, qui a le même âge que moi. Ce sont toutes les deux mes meilleures amies, et nous passons tout notre temps ensemble. Je descend donc manger avec les autres enfants comme Élaine me l'a demandé, et lorsque j'arrive en bas, tout le monde, même Amelia, portent un chapeau de fête et crient à l'unisson:

«HAPPY B'DAY ABBY !!»

Ils n'avaient pas oubliés ! Pendant que les observai bouche bée, ils me tendirent tous un cadeau, d'un lapin en peluche fait à la main à une simple carte de joyeux anniversaire. Les mains pleines de présents et encore surprise, je me mis à pleurer. Je ne pleurais pas de tristesse, bien sûr, mais bien de joie. C'était amusant de voir leurs visages inquiets, et mes pleurs se transformèrent rapidement en rires. Ce fut le plus bel anniversaire que j'ai jamais eu.

Après avoir reçu une foule de câlins, nous nous installâmes tous à table pour découvrir le repas servit, des hamburgers. Mon repas préféré ! Comment maman- Amelia l'avait-elle deviné ? Je lançai un regard suspect en sa direction pour être répondue d'un large sourire. Elle doit sûrement lire dans les pensées. Nous nous mîmes à manger lorsqu'elle tapota sur son verre à l'aide de sa fourchette, attirant l'attention.

«Since we're all gath'red 'round together, I want to announce ya guys something. Abby, honey, yer going to leave us t'morrow.»

«Ehhh ?? Whadda ya mean, Mommy ? Why is Abby leaving us tomorrow ?»

«That's 'cause she's been adopted by very kind people.»

«I've been adopted ?! But I want ta stay with Elaine and Olivia ! 'don't wanna go !»

«Don'tcha worry Abby, we'll still be ye friends, even if we meet again when we're old and ugly !»

«Yeah !»

«Aw, I love ya and I'll miss ya guys !»

Ce fut la dernière fois que je les vit. Le lendemain matin, je rencontrais mes nouveaux parents, un couple de japonais qui n'avaient pu avoir d'enfant et avaient décidés d'adopter un enfant d'origine étrangère. Ils avaient l'air très aimable et attentionnés, et c'est ainsi que je dis adieu à l'orphelinat et à mon Écosse adorée. J'allais m'ennuyer de ces soirées à la belle étoile avec Elaine et Olivia, et des combats à coups de poings contre Keith, le seul garçon qui avait osé m'approcher. Mais bon, le Japon m'attend et je suis sûre de me faire plein de nouveaux amis !

chapter three: nice to meet you


«Akira, mon ange, lâche un peu ton jeu et va arroser les plantes du jardin.»

«Ouais, une minute!»

Je n'aime pas l'été. Il fait trop chaud, on est toujours en sueur, et il y a beaucoup trop de moustiques. Mais j'adore les festivals et les vacances, donc j'essaie de ne pas trop me plaindre. Mais aujourd'hui, il fait ridiculement trop chaud. Comme si Mère Nature avait décidé, en l'honneur de l'on sait qui, de lui présenter tout son arsenal de température. Et bien, félicitations, Mme. Nature, vous avez réussi à m'en faire suer un coup. Mes pensées furent interrompues quand j'entendit une voiture s'arrêter chez nos voisins, les Ishida. Maman aime bien leur thé, et allait tellement souvent chez eux, qu'eux et notre famille sont vite devenus amis, et s'échangent souvent des trucs, comme nos légumes contre le café préféré de Papa...

«Maman ! Tu n'avais pas dit que les Ishida étaient partis en vacances ?»

«Si ! Ils sont partis en Écosse, je crois.. Pourquoi ?»

«J'ai bien l'impression qu'ils sont déjà de retour...»

À ces mots, ma mère arrêta vite ce qu'elle était en train de faire pour se ruer à mes côtés et vérifier mon observation d'elle-même.

«Mais oui, tu as raison, ils sont déjà de retour... Ça veut donc dire qu'ils l'ont déjà trouvé ! Finis vite d'arroser ces plantes, et vient me rejoindre, tu auras une belle surprise !

L'ont ? Une surprise ? Intrigué, je fermai le robinet et le posai par terre, continuant tout à l'heure, essuyai la suer sur mon front à l'aide du revers de ma main, enlevai mes gants de jardinage en les laissant tomber sur le sol, avant de me diriger en vitesse aux côté de ma mère en pleine conversation avec Mme Ishida. Et c'est là que j'ai compris.

«Mignonne...»

«Tu as dit quelque chose, mon chéri ?»

«Ah- Euh non, rien du tout ! Rien !»

J'étais rouge de honte. Une fille ?! Ils avaient rapportés une fille d'Écosse ?! Et en plus, elle est magni- MAIS QU'EST-CE QUE JE RACONTE MOI ? Moi, Akira, trouver une fille mignonne et magnifique, jamais ! Je suis un homme, moi, un vrai ! Et rien ne changera ce fai-

«Nice to meet ya ! I'm Abby ! What'cha name ?»

...Merde.

chapter four: important friend


Ça fait maintenant deux ans que je suis arrivée au Japon, et je m'y plaît tellement ! Les gens sont polis et aimable, et la culture est fantastique, sans parler des paysages sublimes ! Akira est devenu mon meilleur ami. C'est lui qui m'a tout expliqué sur le Japon et m'a appris à parler sa langue, et maintenant, je n'ai plus du tout de mal à le comprendre, ou à m'exprimer ! Nous allons à la même école ensemble, à chaque jour, et rentrons ensemble à chaque soir. Je me suis rapidement adaptée à cette nouvelle vie, et me suis fait plusieurs amis. Et l'école primaire touche bientôt à sa fin, puisque nous sommes pendant les vacances d'été, le jour précis de mon anniversaire. Moi et Akira avons décidés d'aller au festival se déroulant exactement cette date, et avons convenus de tous deux porter le kimono. Ça lui va plutôt bien, d'ailleurs. Bref, nous avons passés la soirée à se promener d'un kiosque à l'autre, et il a réussi à m'emporter un ourson géant. J'ai protesté, lui disant que c'était le sien, mais il a insisté, en prétendant que c'était mon cadeau d'anniversaire, alors j'ai abandonné. Puis est venue l'heure des feux d'artifices, alors nous voilà au sommet d'une colline qu'il disait être son ''coin spécial''. On pourra très bien voir les feux d'ici, c'est superbe !

«Hé Abby...»

«Mhh ?»

«Ça fait déjà deux ans, hein...»

«Ouais, déjà..»

«Il y a deux ans, la première fois que je t'ai vue, la première chose qui m'est venue en tête, c'est que tu allais complètement bouleverser ma vie, et que jamais plus rien ne sera pareil. C'est pour ça que tu comptes beaucoup pour moi, et je tenais à tout pris à ce que tu le saches.»

«Aw, je tiens aussi beaucoup à toi, tu sais. Après tout, tu es mon meilleur ami !»

Aussitôt, son regard se baissa au sol, l'air triste. On aurait dit qu'il retenait ses mots. Qu'avait-il ? Avais-je dit quelque chose qui l'avait contrarié ? Il est pourtant mon meilleur ami..

«Abby.. Tu sais, je-»

Pow ! Les feux d'artifices avaient commencés ! Je mis de côté l'incertitude de mon partenaire et observai le spectacle devant moi, les yeux écarquillés. Qu'est-ce que c'est beau ! Je me souviens avoir déjà vu des feux d'artifices auparavant, mais ceux-là semblaient bien plus beaux ! Peut-être est-ce parce qu'Akira est avec moi ? Tiens en parlant de lui, il est bien silencieux depuis tout à l'heure. Je me retourne pour confirmer sa présence, et le surprend à me fixer d'un regard dont je ne saurais reconnaître l'émotion. Serait-ce de la pitié ? Serait-ce de la douleur ? Serait-ce... de l'amour ? Lui ? Non, impossible.

«Akira ?»

«Viens, j'ai une surprise pour toi.»

L'émotion a disparue. Je n'ai su l'identifier, mais elle était bel et bien là. Mais bon, je finirai bien par mettre la main dessus ! La surprise est bien plus importante en ce moment, je le suis donc quelques minutes avant d'arriver tous les deux sur le bord d'un rail de sécurité routier, talonné d'une falaise qui arrive sur la plage et la mer. Puis, il se retourne soudain et sort deux objets de ses poches.

«Ta-dah !»

«Où as-tu trouvé ces petits feux d'artifices ?»

«Avant de partir, Maman m'en a donné quelque uns qu'elle avait gardée de quand elle était plus jeune.»

«Génial ! Je t'adore, Akira !»

J'avais toujours voulue essayer un de ces trucs, et j'allais enfin pouvoir les essayer. C'est si beau, et ça disparaît si vite ! Nous nous assîmes donc sur les rails de sécurité pour les regarder brûler. Mauvaise idée. Ils étaient rendus vieux et rouillés, et ce qui devait arriver arriva. La partie où Akira était assis craqua et il tomba dans le vide.

«AKIRA !»

Non. Non, non, non, non, non. Pas lui. Je fermai mes yeux refusant de voir cette scène. S'il vous plaît, pas lui !! Soudain, le sol se mit à trembler et le cri du mâle s'arrêta. Apeurée, je me penchai vers la falaise pour voir Akira en mi-chemin, supporté par ce qui semblait des lianes.

«What... Akira ! Est-ce que ça va ?»

«J'en ai bien l'impression ! C'est toi qui a fait ça ?»

J'aurais réussi à faire ça, moi ? Je me souviens bien d'Amelia qui me racontait que les étoiles ont un pouvoir surnaturel, contrairement aux humains, mais je n'aurais jamais cru que.. À moins...

«Ne bouge pas, je vais te sortir de là !»

À ces mots, je fermai les yeux. Concentre toi.. Concentre toi. Ordonne aux plantes de remonter Akira doucement. À cette pensée, le sol ne se remit pas à trembler, mais elle glissèrent lentement vers le haut, élevant un Akira surpris, jusqu'à ce qu'il arrive à mettre pied au sol. Aussitôt, je me jetai à son cou.

«Akira.. J'étais tellement inquiète.. Tu aurais pu...», sanglotais-je.

«Shh.. Ne pleure pas, je vais bien. Mais c'est quand même génial, comment as-tu fait ça ?!»

«Je..»

Pour être franche, je n'en avais pas la moindre idée. J'ai seulement souhaité que quelque chose le sauve, c'est tout...

«Tu sais ce que ça veut dire ? Tu peux faire plein de trucs géniaux avec ce nouveau pouvoir, et sauver plein de gens ! C'est incroyable, Abby !

«C'est vrai.. Tu as raison c'est bien incroyable !», dis-je en séchant mes larmes.

Nous rentrâmes donc à la maison, mes yeux rouges de larmes, mais le coeur apaisé. J'ai vraiment eue peur pour la vie d'Akira, et que se serait-il passé si je n'avais pas eu ce pouvoir ? Je mis ces pensées de côté, et profita du reste de cette soirée excitante. Ce nouveau pouvoir sera certainement utile, je le sens !

chapter five: welcome back


Ça fait maintenant 5 ans que j'ai découvert mes pouvoirs, et ils sont vraiment géniaux ! J'ai pu faire des tonnes de trucs incroyables, et ça aide vraiment Maman et Papa. Ils ont d'ailleurs décidé de ré-ouvrir le salon de thé que les parents de Maman tenaient, et j'y travaille en temps que serveuse, et cuisinière parfois. Je ne demandent pas à être payée, puisqu'ils sont mes parents, mais ils insistent, disant que je les aide beaucoup en faisant pousser les plantes du potager en même temps. J'ai beaucoup grandit depuis la découverte de ce pouvoir, et mon corps s'est bien développé. Je dois vous avouer que j'ai dû recevoir au moins une dizaine de déclarations d'amour, et n'en ai acceptée aucune, puisque ce genre de choses de m'intéresse pas. Akira aussi a bien grandit. Nous avons tous les deux maintenant 17 ans, mais il a l'air d'être plus vieux. M'enfin, aujourd'hui, c'est le retour des vacances d'été de notre dernière année de lycée, et lui et moi sommes encore dans la même classe. Notre école demande des uniformes, et je les aime beaucoup ! Akira les aime aussi d'ailleurs, surtout ceux des filles... Hum-hum. Bref, nous voici en cours, avant le début des classes.

«Hé Abby, tu as entendu la nouvelle ?»

«Quelle nouvelle ?»

«Il paraît qu'il y a une nouvelle élève transférée, et qu'elle sera dans notre classe !»

«Sérieux ? La classe, j'ai hâte de voir à quoi elle ressemble..»

«Ouais, moi aus-»

«Allez allez, tout le monde prend sa place rapidement, s'il vous plaît.»

Nous nous assîmes donc à notre place, les yeux rivés sur notre professeur venant d'arriver. Puis, ses cours commencèrent, et mon esprit ne suit plus. Je me mis à regarder dehors, fixant les nuages poussés par le vent. Quelle belle journée. Dommage que les vacances d'été soient finies. Puis, la porte de notre classe s'ouvrit brusquement, attirant mon attention.

«Sorry, 'm late !»

«Ah, vous êtes la nouvelle. Venez à l'avant et présentez-vous au reste de la classe, je vous prie.»

«Okay !»

La nouvelle tête se dirigea près du bureau de M. Sui pendant que celui-ci écrivait son nom au tableau. Elle avait l'air d'une délinquante. Des cheveux bleus vifs, des tatouages par-ci, des piercings par-là, et de magnifiques yeux turqu- Attendez. C'est pas vrai.

«Hi ! Mon nom est Gi-»

« GILLIAN ?»

Debout, les mains appuyées sur mon bureau, toute la classe s'était retournée vers moi, y compris la nouvelle.

«...ABBY ? IS THAT YA ?»

«Oh my gosh, Gillian ! It's been so feckin' long !»

Nous nous jetâmes dans les bras l'une de l'autre, ignorant le reste de la classe. Akira aussi portait cette expression de confusion imprimée dans tous les traits de son joli visage. Ça faisait tellement longtemps que je n'avais pas vue Gillian, ma meilleure amie d'enfance !

«What'cha doin' here, Froggy ?»

«What do ya mean ''What'cha doin' here'', what'CHA doin' here ? I thought ye were in Scotland ! And what da hell happened to yer hair ?»

«They're both a long story, but 'm so ha-»

«Hum-hum. S'il vous plaît, mesdames, veuillez garder cette discussion pour plus tard, j'ai un cours à donner.»

«Ah ! Désolée, M. Sui.»

«Gillian, s'il vous plaît, veuillez continuer votre présentation.»

« Sorry sir ! Nice ta meet'cha, mon nom est Gillian Bush, je viens des États-Unis, et j'espère pouvoir passer le reste de l'année parmi vous.»

«Bien, veuillez vous installer au bureau vide à côté de M. Suzuki au fond. Donc, comme je disais..»

États-Unis ? Bush ? Il va falloir qu'elle m'explique tout ! Je n'en revient pas, ma meilleure amie d'enfance qui revient soudainement, les cheveux bleus, et qui est dans la même classe que moi ? C'est presqu'un rêve !

«Psst. Abby ! C'est qui cette fille ?»

«Gillian ? C'était ma meilleure amie à l'orphelinat en Écosse.»

Je me retournai pour voir Gillian assise derrière moi, à côté d'Akira, me faisant un clin d'oeil. Je sens que le reste de cette année s'annonce plus mouvementé que je ne l'avais prévu..



i've got the power

Nom du pouvoir — Contrôle de la flore
Description du pouvoir — Abby est appréciée par la flore. C'est comme si elle en était son enfant, sa progéniture. Elle lui permet donc de contrôler ses enfants ou de les faire pousser à sa guise. Par contre, elle ne peut pas faire pousser n'importe quoi n'importe où. Par exemple, faire pousser des ananas près d'une cascade, ça ne marchera pas. Mais faire pousser un ananas dans son jardin, ça marchera. Et elle peut même donner une forme de coeur à son ananas lorsqu'il sera hors-terre si elle le désire. Le problème, c'est que son pouvoir s'utilise comme un jeu de hasard. Si elle voudrait par exemple faire pousser un pommier, il se peut qu'elle se retrouve avec un cerisier ou un abricotier. Par contre, si elle se concentre pour avoir l'espèce voulue, il se peut qu'elle l'obtienne, mais ça lui donne une fièvre et un mal de tête pendant toute une journée.



school days

Présence — 7/7, j'aime trop mes copains
Moyenne générale ( 87/100) — Même sans le vouloir j'ai de bonnes notes..
Matière préférée — Sciences ! (98/100)
Plutôt sage ou souvent collé — Sage comme une image (avec quelques colles pour oubli de devoirs)
Rêve — Médecin ! (je garde toujours des Band-Aids dans mes poches et quelques sucettes)
Futur — ...Médecin !
Ton endroit préféré dans l'académie — La salle de musique
Est-ce que tu te drogues? — ...Si abuser des suçons c'est se droguer, alors oui
Ta relation avec tes camarades — Meilleurs potos
C'est long hein? — Naan, c'est pas si pire
Si tu devais être classé dans un groupe entre sportman, superstar, thug, nolife, foreveralone ou encore normal person, ça serait quoi? — superstar baby
Souhaites-tu assister au cours spécial sur les étoiles — OUI !
Content, maintenant que c'est fini? — Non D:

Bienvenue à l'académie.




little sunflower



Pseudo — Mako (ou Mako-sama, c'est vous qui voyez)
Vous; en cinq mots —  DIEU. SUCRE. JAPON. PASTEL. GAMINE.  ♥
Personnage sur l'avatar — Gumi Megpoid
Comment avez-vous découvert le forum — Partenariat c:
Présence ( 5/7) — Environ ?? '^'
Pedobear ou bisounours — Pedonours
( ͡° ͜ʖ ͡°)
changerlelienparvotreimage100x100
http://hoshikami.forumactif.org







kdos ♥:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
✿ abigaïl ishida • little sunflower ✿
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Abigaïl Legrand - Ministre de la Magie Française
» À bord d'un vaisseau pirate
» Abigaël Faszler, la folle en cage. [ Terminé ]
» manga bleach
» [Carnet] Yamato Ishida : les récoltes !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: Premiers Pas :: Présentations :: Validées :: L'académie-
Sauter vers: