Partagez | 
 

 Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2016
Avatar : Yuuki Terumi
Disponibilité : Toujours libre pour rp ~
Post-it :



Carte d'identité
Occupation: Concierge
Nationalité: Japonaise
Lié à: Takeo Satô
humain

MessageSujet: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   Lun 11 Juil - 20:01

Tala & Iason
Courir. Un pas après l'autre, toujours au même rythme pour éviter de s'effondrer au bout de dix minutes. La bouche ouverte pour récolter autant d'air qu'il le peut et éviter d'attraper un point de côté malvenu. Ses jambes chauffent doucement au bout d'une heure, son record, et il ralentit, passant de la course au trot, puis au pas. Il ne se souvient pas être arrivé au parc, mais il y est, le coeur tambourinant contre sa poitrine purement masculine. Il observe autour de lui, à la recherche d'un banc où s'asseoir et n'en trouve qu'occupé. Crotte. Cela lui apprendra de sortir dans l'après-midi sous un ciel ensoleillé, mais il n'a pas pu se libérer avant, en plein boulot de nettoyage. Il a de la chance de ne bosser que le matin, mais, souvent, il s'ennuie vite et doit trouver une activité pour combler son manque flagrant d'amis. Et ça, ce n'est pas faute d'avoir tenter d'en trouver. Mais bizarrement, personne ne veut accepter de rester très longtemps pote avec lui, probablement parce qu'il arrive à voir les choses qui ne vont pas chez l'autre... Et qu'il n'hésite pas à le faire remarquer à vive voix. Pourquoi s'en priver, d'ailleurs ? Il ne voit pas pourquoi il devrait se taire quand personne n'a jamais fermer son clapet sur son style de vie. Ses cheveux verts plaisent ou non ? Tout le monde lui a fait des commentaires dessus ! Personne ne se gêne pour le détailler en silence. Lui le fait à sa manière.

Il reprend lentement son souffle, tournant légèrement en rond autour d'un arbre. Il chasse ses idées noires sur sa pathétique vie d'avant et finit par repérer un banc qui semble presque libre. Un gamin y est assis et il hésite à aller le voir, sachant qu'un enfant a des parents dans les parages. Mais ses jambes se rappellent à son bon vouloir et finit par se décider, marchant jusqu'à sa petite victime. Il s'assit à ses côtés, l'air tranquille avant de remarquer son joli ballon rouge avec lequel il joue et un sourire fleurit sur ses lèvres, soudain malicieux.

- Il est joli ton ballon... Je peux le voir ?

L'enfant l'observe, méfiant, mais finit par lui refiler l'objet de sa convoitise. Personne ne lui a appris à ne pas parler aux inconnus, à ne pas leur faire confiance ? Tant pis pour lui ! Iason attrape du bout des doigts le jouet, l'examinant sous toute les coutures, comme admiratif... Avant de le jeter avec force pour qu'il aille s'écraser ailleurs. Sauf qu'il n'a pas remarquer la demoiselle qui passait par là et elle est sur la trajectoire du ballon fou. Le gamin, lui, crie et file aussi vite que le lui permet ses petites jambes pour tenter de récupérer son petit truc. A voir si la brunette se l'ait prise ou non.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 29/06/2016
Avatar : D. Va - Overwatch

Carte d'identité
Occupation: Sorcière
Nationalité: Inuit
Lié à: Blanche ✗ aka mystic's team leader
étoile

MessageSujet: Re: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   Dim 24 Juil - 1:33

Barbie et Ken, le retour !
Iason Strauss

Qu'importe ce qu'était tes journées, si tu n'avais aucun rendez-vous de prévu, à par jouer aux jeux vidéos ton temps pouvait être considéré comme insignifiant. Alors tu t'étais tourné les pouces pendant plusieurs heures avant de décider de sortir. Aller au laboratoire pour travail ? Non. Si aucun de tes jeux actuels te satisfaisait, il te suffisait d'aller en acheter de nouveau. Pourquoi pas même jusqu'à s'arrêter à la salle d’arcade pour reste un peu à l'extérieur. De toute façon, même si de ton point de vue le temps était représentatif de l'argent ; tu pouvais très bien faire tout ce que tu désirais aujourd'hui, parce que clairement, il n'y avait rien de bien important.

Sauf que pour arriver à destination, il te fallait passer par le parc. C'était plus une question de raccourcis qu'autre chose, bien que la présence des quelques verdures ne te dérangeais absolument pas. Du moins de principe, qu'importe ce qu'il pouvait s'y trouver, rien de toute cela ne pouvait te déranger. C'est ce que tu avais toujours pensé avec tes nombreux allés retour, c'est ce que tu avais toujours ressenti. Jusqu'à aujourd'hui. Sans doute parce qu'il n'y avait pas toujours les mêmes saisons, la même météo, les mêmes personnes ou bien même les bruits habituels. Tout est différent.

Alors, cette fois-ci il arrive vers toi à grande allure, un ballon que tu n'as même pas le temps d'essayer d'esquiver. Peut-être que si tu l'avais remarqué plus tôt, tu aurais pu essayer de faire quelque chose, par exemple simplement y mettre ta main pour ne pas recevoir cet objet rond en plein visage. Mais non, tu n'avais strictement rien fait. Comme si tu acceptais ce qu'il allait se passer, comme si donner de la malchance aux gens te permettait d'accepter plus facilement la tienne. Alors il t'était arrivé en plein visage, touchant ton nez par sa vitesse. Tu avais eu mal. Assez mal pour avoir passer ta main sur ton philtrum et y avoir remarqué que le choc t'avais fait saigner du nez. Au moins, il n'avait pas été cassé.

Et tu aurais très certainement éprouvé ta haine envers cet objet en lui donnant un coup de pied violent pour le renvoyer d'où il venait, du moins si un gamin n'était pas arriver en courant pour s'excuser et récupérer le ballon. Alors tu serrais les dents, cachant ta grimace. Ton corps humain savait que la douleur était présente par rapport au choc et que cela allait faiblir au fur et à mesure. Tandis que ton regard brun c'était posé au loin," plus précisément vers l'endroit d'où venait autant le ballon que le gamin, t'avais facilement compris.  

Clairement, tu aurais pu faire comme si de rien était. Juste rendre la balle au gamin et continuer ton chemin en essuyant les quelques gouttes de sang qui coulaient de ton nez. Mais tu avais croisé son regard, à cette homme à la chevelure verte. Depuis que tu étais partie d'Ellesmere c'était la toute première chose qui t'avais marqué ; les changements de couleurs. Tu n'en voyais strictement aucun intérêt mit à par balancer une partie de sa fortune pour l'entretenir. Inutile. Quand bien même cela pouvait représenter une rébellion contre quoi que ce soit. Alors t'y avais trouvé de l’intérêt. Tout simplement. Et c'est d'ailleurs en partie pour cet intérêt que tu n'avais pas continué ton chemin, mais que tu t'en étais plutôt approchée. Essuyant une dernière fois d'un revers de la manche le dessous de ton nez, une fois face à cette homme tu ne peux t'empêcher de lui demander l'air -sans doute- plus hautain qu'à ton habitude.

« C'est ton passe-temps de balancer des balles dans le visage des gens ? Ou tu as simplement un problème avec moi ? » 

Évidemment que non. Tu ne le connaissais pas. Il n'avait même pas été l'une de tes « victimes » alors comment pouvait-il t'en vouloir exactement ?

[Hrp: Alors je suis désolée pour le temps de réponse. Disons que je voulais faire le rp tout les soirs depuis que tu l'as posté. C'est d'ailleurs ce que j'ai fais. Genre une ou deux phrases chaque soirs parce que j'arrivais à rien. C'est pour ça que la réponse est pas tip-top étant donné que dis toi que chaque phrase a été écrite a 24h d'intervalle donc bon c'est un peu euh voilà Mais j'espère que ça t'iras, sinon mp et je ferais des modif' ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2016
Avatar : Yuuki Terumi
Disponibilité : Toujours libre pour rp ~
Post-it :



Carte d'identité
Occupation: Concierge
Nationalité: Japonaise
Lié à: Takeo Satô
humain

MessageSujet: Re: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   Mar 2 Aoû - 16:37

Tala & Iason
Oui, bon, ce n'est pas très malin de jeter un ballon d'un enfant juste par prétexte qu'on veut un banc pour soi. Et ça l'est encore moins de ne pas avoir un minimum visé avant de faire son méfait. Sauf qu'il s'en fout. Ce n'est pas comme s'il a fait exprès de viser la demoiselle, charmante en plus de ça, et elle n'aurait pas dû se retrouver là. Ce n'est pas entièrement sa faute. Certes, il doit assumer un minimum vu qu'il est le pauvre con qui a balancé la boule ronde, mais rien n'arrive sans rien, n'est-ce pas ? Il l'a tient donc autant responsable que lui de cet incident, mais il préfère l'oublier. Il a ce qu'il veut, après tout ! Un banc peu confortable qui lui permet de se reposer un peu, décompresser et s'étirer autant qu'il le veut. Il compte donc faire la larve.

Sauf que non. Le destin le lui interdit et lui envoie sa punition divine par l'apparence d'une jeune femme à la chevelure brune. Qui saigne un peu du nez. Tiens, n'est-ce pas la nana qu'il a si "gentiment" cogné avec le ballon ? Si, c'est bien elle. Et elle n'est pas contente du tout. Ce n'est pas son problème, hein, mais elle semble prête à faire en sorte que cela le devienne. Il grimace intérieurement, lui souriant extérieurement, la détaillant un peu. Grande brune. Crotte. S'il se lève, arrivera-t-il à combler la hauteur ? Il a un doute et préfère rester assit, contemplant la demoiselle, les fesses visés sur son banc. Elle aurait pu être banale, mais quatre tatouages, deux de chaque côté, ornent ses joues. Elle est plutôt jolie. Elle n'est pas franchement belle avec sa mine renfrogner, comme si elle voulait lui passer un savon...

Et c'est probablement son objectif, chose qui se confirme quand elle ouvre la bouche pour lui poser deux questions existentielles. Pas de reproche, juste des questions. Qui sonnent comme des reproches. TROP balaise. Il ne pourra jamais faire une telle chose. Et son air si hautain ! Du grand art. Il l'aurait bien applaudit si la victime n'était pas lui.

- C'est superbe, n'est-ce pas ? C'est un passe-temps que j'affectionne tout particulièrement, surtout quand le ballon est aussi rond et la cible aussi jolie.

Il ne cherche pas à la draguer, bien entendu, mais pourquoi ne pas la taquiner un peu ? Il n'aime pas les personnes qui grimpent sur leurs grands chevaux avec lui, mais il adore chercher à éclater leurs nerfs. La plupart du temps, ils ont un sacré répondant et ne se laisse pas marcher sur les pieds, question de fierté mal placée. Lui aussi a son propre ego, mais il s'estime être différent, moins prise de tête et moins soupe au lait.

- Tu peux te décaler un petit peu, part-contre ? J'aimerais profiter du soleil sans avoir ta tête dans le champ de vision.

Il croise les jambes, balance ses bras sur le banc pour prendre TOUTE la place, ou du moins essayer. Il affiche une expression du type qui sait qu'il est hyper chiant, probablement grossier aussi, et qui s'en fout complètement. Si elle attend qu'il s'excuse, elle peut toujours aller se brosser. Ce n'est malheureusement pas dans ses habitudes, surtout pas quand il estime ne pas être totalement fautif. Et il ne l'est que rarement.
(c) sweet.lips
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 26
Date d'inscription : 29/06/2016
Avatar : D. Va - Overwatch

Carte d'identité
Occupation: Sorcière
Nationalité: Inuit
Lié à: Blanche ✗ aka mystic's team leader
étoile

MessageSujet: Re: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   Mer 17 Aoû - 0:04

Barbie et Ken, le retour !
Iason Strauss

Tu croises les bras face à son semblant d'indifférence, il te sourit comme si il paraissait fier de son acte précédent. Tu aurais pu soupirer. Retourner sur tes pas. Nouvelle hésitation. Pourquoi ne pas retourner à ton activité d'origine, pourquoi juste choisir de rester là et de de ne pas retourner à tes faibles occupations ?

« J'imagine qu'il faut bien de tout pour que le monde puisse tourner. » 

Et tu ne savais pas vraiment comme considérer la fin de ses dires. C'était certes une réalité, que tu étais jolie, après tout Peter te l'avait déjà répété à de nombreuses reprises. Mais cet homme cherchait-il à te baratiner afin que tu en oublie ton masque de colère ?

« Mais tu devrais changer de passe-temps. » 

Parce que faire du mal aux autres, blesser de simple passant qu'on ne connaît pas et qu'on ne rencontrera sans doute jamais dans le futur, n'était pas quelque chose de très sympathique. Enfin, du moins, lorsque ta personne était celle qui devait être amochée. Au fond, c'était un peu l’hôpital qui se foutait de la charité. Toi, Tala Csíkszentmihályi, qui était pourtant si bien payer à rendre les gens malchanceuses – au final, ces propos n'étaient qu'un voile pour ne pas dire directement que tu venais à blesser les gens autant physiquement que mentalement -, tu demandais à un inconnu d'arrêter de lancer des ballons sur la tête des gens. Vraiment ?

Disons plutôt que ce n'était pas dans tes habitudes. La malchance, l'ensemble de tout ces petits problèmes qui frappaient au quotidien une grande partie de la civilisation, t'étais en partie inconnu. Simplement parce qu'il y avait toujours quelqu'un de plus malchanceux à côté de toi, quelqu'un sur qui le hasard préférait incommoder. Alors oui, tu lui demandais de changer. Juste pour ne pas être cibler une prochaine fois par sa faute. Par contre, une chose attrayante. Tu ne sembles pas vouloir bouger. Bien au contraire.

On pourrait même aller jusqu'à dire que tu te repositionnes pour mieux lui cacher la source de lumière qu'il semblait convoiter.

«  Le soleil est présent quasiment tous les jours. Alors qu'une ''cible aussi jolie'' ne le sera pas, tu devrais mieux prendre en considération ce qui est vraiment important. » 

Ou alors simplement donner l'impression de s'excuser et de le dire verbalement. Pour que vous puissiez tout les deux retourner à vos ennuyantes distractions respectives.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 83
Date d'inscription : 05/07/2016
Avatar : Yuuki Terumi
Disponibilité : Toujours libre pour rp ~
Post-it :



Carte d'identité
Occupation: Concierge
Nationalité: Japonaise
Lié à: Takeo Satô
humain

MessageSujet: Re: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   Sam 20 Aoû - 15:53

Tala & Iason
Elle reste là, à l'observer, à le dévisager. Pourquoi reste-elle là ? Il ne le sait pas, lui rend son regard, un peu septique quand à ses intentions. Elle semble déterminer à continuer la conversation, à ruiner sa journée alors lui ne demande qu'un peu de calme. Mais il hésite à le dire à voix haute, à ordonner à la demoiselle de foutre le camp et de lui ficher la paix, ayant déjà tenter de la déplacer par la parole parce qu'elle gênait sa vision. Elle ne semble pas vraiment comprendre le message de non-bienvenue qu'il lui lance, titillant ses nerfs en se décalant du mauvais côté, lui offrant davantage d'ombres que de lumière. Elle n'est donc pas motivée à filer, mais plus à l'emmerder ? Soit. Sauf qu'il sait jouer aussi... Et qu'il ne compte pas la laisser dominer le jeu !

Sauf que bizarrement, il n'a pas le temps de dire quoique ce soit. Déjà parce que l’impertinente se permet de balancer qu'il devrait plutôt la regarder elle que profiter du soleil, que le premier étant plus rare que le second. Et qu'il ferait mieux de saisir l'opportunité qui lui est offert de bien baver. Ce n'est évidemment pas les mots qu'elle a employé, mais il les a compris ainsi. Bref. Ensuite, une petite dame, soixante ans au minimum, se permet, sans aucune honte, sans même comprendre la situation, qui ne ressent pas la tension mortelle entre les deux jeunes, se pose tranquillement sur le banc. Elle force sans un mot Iason à retirer son bras, prenant la place en conquérante, sous l'oeil médusé du verdâtre. Qui finit par se lever, forçant la brunette à se reculer si elle ne tient pas à ce qu'il se colle à elle. Les grands mères ont développé une tactique infaillible. Saletés.

- T'as raison. Je vais aller prendre le soleil ailleurs. Je ne veux pas rater une telle occasion... Les nanas jolis sont si communes !

Il ne se laisse pas déconcerté bien longtemps, son sourire des plus dérangeant de nouveau collé sur son visage. Il a les mains dans les poches, une attitude de petit voyou du dimanche et finit par se mettre en mouvement, bousculant mignonnette de l'épaule, cherchant davantage à agacer qu'à faire mal. Il s'éloigne un peu, d'une démarche qu'il veut souple et vif avant de se retourner un peu, soudain mesquin avant de lancer sans hésitation, près à faire sa petite blague débile :

- Ben alors, la fille commune, tu ne viens pas regarder le soleil exceptionnel avec moi ? T'as peur que... je te fasse de l'ombre ?

Le voilà qui éclate de rire. Il sait que c'est un comportement stupide, déplacé, mais il s'en fiche. Il ne cherche pas à draguer la petite, il l'aurait fait à n'importe qui, mais il sait combien certaines phrases, pour les demoiselles, sont récurrentes et purement chiantes. Il espère du coup qu'il est le premier à la lui faire, mais il ne se fait pas trop d'illusions. Il n'est malheureusement pas le seul connard du monde.
(c) sweet.lips


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Barbie et Ken, le retour ! [pv Tala]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Retour aux bercailles [Qui veut]
» L'homme est de retour ...
» Jean-Bertrand Aristide : Un comité pour son anniversaire et son retour
» retour de la droite dure en Suisse
» Jacques Bernard , un retour avec le plein pouvoir ou presque...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: La ville et cie :: Nopperabō’s District :: Le Parc-
Sauter vers: