Partagez | 
 

 Deal entre les morts [Pv. Quatre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
Invité
avatar



MessageSujet: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   Lun 4 Juil - 16:30


Come on baby
Signature à l'encre rouge
Feat. Quatre

Jörmungand Arai. Garde du corps à titre professionnel. Il vend ses services à n’importe qui tant que celui-ci garanti une certaine somme. Bien ou mal, c’est bien une chose qui lui semble futile. Il se fout bien de travailler pour la pire des racailles ou encore le plus preux de tous. Tant qu’il touche son argent. Il aime casser la gueule des gens et s’il peut se faire payer pour cela, c’est comment dire ? Le summum. Rien à dire. Il aime son métier. Etant d’ailleurs connu dans le milieu comme l’un des plus impitoyable. Il ne s’en vante pas, il n’en a pas le temps. Il fracasse avant de parler. C’est plus excitant.

D’ailleurs c’est en ce jour magnifique, que notre très chère Jör va en direction d’un nouveau contrat. Il est temps d’accumuler les travails. Puis il faut dire que le salaire est carrément plus appétissant que celui que lui offrait son ancien employeur. Celui-ci devait bien s’en mordre les doigts dans sa tombe actuellement. Il faut dire que les gens n’avaient pas hésité à s’en prendre à lui, après l’annonce de sa démission. Le pauvre il aurait bien pu vivre un peu plus longtemps s’il avait accepté de gonfler son contrat mais non. Jör en avait simplement profité pour vendre quelques informations précieuses. Et boum, un mort de plus dans le journal ce matin. Cela lui avait décoché un petit sourire. Et maintenant il était temps de parler affaires.

Il se tient là dans un endroit bien glauque. Celui qu’on appelle le cimetière et c’est bien la première fois qu’il venait signer un contrat dans un endroit pareil. Il ne se posait pas plus de questions que cela même s’il trouvait cela carrément bizarre. Surtout que bon quand on sait que le commanditaire du contrat est une femme, on s’attendrait à un truc bien plus délicat. Château tout le blabla. Mais non. Tout le contraire même. Il reste sur ses gardes en s’enfonçant de plus en plus entre les pierres tombales. La mort pouvait se sentir à des kilomètres, quel sentiment dérangeant. La dernière fois qu’il avait fait face à la mort, il s’était bien sûr juré de ne plus jamais matérialiser cette phobie. La peur de la mort est la plus sombre des phobies, celle qui l’avait la plus affectée. Qui l’avait corrompu en ce qu’il était aujourd’hui.

Il passe ses mains dans les poches de son pantalon. Vêtu de son magnifique costard noir corbeau. Il faut savoir bonne impression aux riches, qui n’ont rien d’autres à faire que de balancer leur argent par les fenêtres. Il ne va pas s’en plaindre, c’est ainsi qu’il peut continuer à profiter de la vie sans aucun problème. Et même si cette fois il faudrait qu’il soit sous les ordres d’une femme. Le genre de truc bien dégueu pour lui en tout cas. Il ferait simplement son travail, sans vraiment penser à sa pimbêche de patronne. Tuer, casser des gueules, tout simplement. Encore quelques pas. Et l’heure du rendez-vous vient sonner dans son esprit. Il était donc l’heure de commencer un nouveau boulot.

Et quand on pense à cela, voilà qu’une silhouette féminine apparait devant ses yeux. C’était donc ça ? La femme bourrait de fric qui voulait absolument la meilleure protection possible. Qu’est-ce qu’elle avait bien pu faire pour craindre pour sa propre vie. Jör s’en fiche bien lui. Il s’avance encore et encore avant de lui faire face. Il rajuste le masque entourant le bas de son visage. Avant de prendre la parole.

« Il semblerait que vous ayez besoin que je casse des gueules pour vous. »

Rien de plus à dire. Il veut juste le fric, l’acompte. La chose qui pourrait le motiver à tuer pour elle et même à la protéger. Il observa la femme devant lui, sans faire de grandes courbettes, il était bien sûr hors de question qu’il courbe l’échine devant qui compte même travaillant pour cette personne. Une femme agréable à l’œil, il ne peut s’empêcher cette remarque, maintenant il ne restait plus qu’à estimer les compétences de celle-ci.



Citation ou autre


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 27/06/2016
Avatar : Roxy Lalonde, Homestuck
Disponibilité : Présente, 7/7
Post-it :




www.fiche x www. journal ♥

Carte d'identité
Occupation: En cavale
Nationalité: Australo-japonaise
Lié à: Billy Burnley
étoile

MessageSujet: Re: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   Mar 2 Aoû - 1:49

Deal entre les morts !

ft. Jojo

Nous vous rappelons que les morts vous observent, ne faites rien de malsain dans un cimetière. ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Tu expiras un grand coup, ça allait faire longtemps que tu n'avais plus mi les pieds dehors mais suite à la disparition du Crépuscule, tu pouvais enfin te permettre des ballades en extérieure.

Malgré tout, tu ne t'extasie pas trop car tu restes toujours une criminelle. Et maintenant que la police ne s'acharne plus sur les crépusculaires ils vont plus s'attarder sur les autres. Et quoi de mieux qu'une ancienne crépusculaire et inculpée de meurtre pour commencer ? En bref, tu vas devoir redoubler de discrétion.

C'est d'ailleurs dans ce but-là que tu as décidée d'engager un garde du corps, dangereux qu'ils disaient sur Internet. Tu t'es faites passée pour une enfant de riche s'étant foutue dans un sacré merdier, rien de bien compliqué. Tu as vite pu pomper le fric à de vieux riches en quête d'amour virtuel pour finalement l'utiliser sur un autre homme, Jormungand Arai parait-il. Imbattable garde du corps, et sans réel valeur il semblerait que pour lui tout ça ne soit qu'un gagne-pain. Tu avais donc décider de ne pas utiliser ton pouvoir contre lui.

C'est d'ailleurs pour cela que tu avais décidé de prendre rendez-vous dans un cimetière, afin de pouvoir te cacher du public sans encombre. Tu pouvais ainsi pouvoir arborer un voile devant ton visage sans sembler louche et aucun policiers n'oserez déranger une femme sanglotant à une tombe.
Ainsi, tu mis ta plus belle robe noire, à dentelle avec une inspiration gothique, mêlé à cela un un petit chapeau.


Une fois arrivée aux lieu de rendez-vous, tu te munie de ton visage le plus stoïque possible. C'est une fois en face du fameux garde du corps qu'il se permis de parler.

« Il semblerait que vous ayez besoin que je casse des gueules pour vous. »

A ces quelques mots, tu ne pu t'empêcher de relever la tête face à lui qui se présentait avec un masque sur le visage. Il n'avait en aucun cas l'air d'être digne de confiance mais tu ne pouvais faire aucunes réflexions avec ton voile masquant brouillant la vue à ton visage aussi, c'était pour toi un jeu de l'anonymat.

« J'ai surtout besoin de quelqu'un qui empêchera les autres de me casser la gueule, je dirais. »
©linus pour Epicode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   Mer 3 Aoû - 13:33


Come on baby
Signature à l'encre rouge
Feat. Quatre


Une robe noire, un chapeau. Une femme qui s’affiche comme bien mystérieuse. Mais cela n’allait certainement pas empêcher Jör’ de toucher son fric. Elle aurait pu être hideuse, avoir une malformation ou encore une cinquantaine d’années. Il s’en foutait, tant qu’il pouvait toucher son fric. Il se tenait là, droit devant cette silhouette féminine. Et il ne bougea pas d’un pouce, même quand celle-ci prend enfin la peine de se tourner vers lui pour enfin lui répondre. Une femme en détresse qui a besoin d’aide ? Ou une simple femme manipulatrice qui avait fait bien trop de connerie dans sa vie ? Il ne le saura sans doute jamais, pour la simple raison qu’il n’avait aucune envie de le savoir, ne rien savoir de ses clients c’est la clé de ce boulot. A partir de là on peut protéger le client sans aucun état d’âme, qu’il soit méchant ou gentil. Qu’il mérite ou pas ce qu’il lui arrive. Juste un moyen de gagner de l’argent.

Mais aussi de s’exercer. Parce que bordel qu’est-ce que cela fait du bien de pouvoir casser des gueules de temps en temps. De pouvoir pratiquer ce qu’il avait toujours appris. Un ninja reste un ninja et cela pour le restant de ses jours. Alors quitte à se faire plaisir, autant gagner de l’argent en prime. Et c’est comme ça qu’il était devenu le garde du corps le plus réputé pour sa cruauté et son agressivité. Alors quand la dame ouvre enfin sa petite bouche, cela ne peut que lui signifier que l’argent allait enfin couler à flots. Une nouvelle fois. Il afficha un sourire carnassier. Bien que cela reste totalement caché sous son masque. Cela faisait un moment qu’il n’avait pas eu d’actions. Alors savoir que les affaires reprennes, rien ne pouvait lui faire plus plaisir.

« Et combien êtes-vous prête à me donner pour que je fracasse des crânes ? »

Il se rapproche plus encore pour observer le voile de la jeune femme. Il baisse le seul œil qui lui reste sur la forme noire qu’était cette femme. L’envie de pouvoir la sonder avec son pouvoir lui effleura un petit instant l’esprit. Mais il avait simplement la flemme d’enlever son bandeau dans l’instant. Puis comme il l’avait bien pensé juste avant. Ne rien savoir sur son client, reste la clé. Alors il se contente de l’observer. Se penchant légèrement pour venir à la hauteur de la jeune femme.

« Voyez-vous, j’espère que cette affaire est sérieuse. Cela ne sert à rien de faire appel à moi pour de petites frappes. Cela pourrait même se retourner contre vous. »

Dangereux. Menaçant. Son visage à la même que le sien. Il la fixe. Sombre. Cruel. Il n’accepte pas n’importe quelle demande. Qui que ce soit. Tant qu’il ne s’amuse pas, cela n’a aucun intérêt.



Citation ou autre


Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 86
Date d'inscription : 27/06/2016
Avatar : Roxy Lalonde, Homestuck
Disponibilité : Présente, 7/7
Post-it :




www.fiche x www. journal ♥

Carte d'identité
Occupation: En cavale
Nationalité: Australo-japonaise
Lié à: Billy Burnley
étoile

MessageSujet: Re: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   Mar 13 Sep - 12:49

Deal entre les morts !

ft. Jojo

j'me suis pas relue, je refuse toute plainte vis-à-vis de mon orthographe pitoyable et conseille à la place des anti-dépresseurs ( ͡° ͜ʖ ͡°)

Ce type te rebutais complètement à travers ses paroles hautaine et capricieuse. Mais tu n'avais pas l'avantage face à lui, à ses yeux tu n'étais qu'une gamine ayant merdé un jour et qui doit tout arranger. Tu te demanda si ton argent volé allait suffire pour l'avoir à tes côtés, surtout que tout ce que tu souhaitais était un garde du corps, il devait donc être disponible dès que tu devais sortir.

« Et combien êtes-vous prête à me donner pour que je fracasse des crânes ?. »

Rien du tout, voulais-tu dire. Mais les corbeaux croassaient et cet air frais à l'odeur de la mort ne te rassurait pas. Ton cœur se serra à l'idée de mourir, il se serra à l'idée de dépendre de la force d'un sale type comme lui. Il se serra face à la vie que tu menais ses derniers temps.
Tu semblais pourtant si calme, si habituée mais tu ne l'étais pas.

On n'était jamais habitué à être traqué.

Tu tendis l'enveloppe remplie d'argent sale, celui de l'homme que tu avais séduit. Dans cette enveloppe, il n'y avait qu'un quart de la somme soit en tout 5 719 950 yens. Comme ça pour toi, ça semblait énorme, tu avais l'impression qu'avec cette somme il pouvait partir à tout bout de champs mais elle priait pour que son avarice le force à rester auprès d'elle.


« Voilà un quart de la somme. Tu recevra un autre quart si quelque chose de grave arrive ou dans trois mois. Le dernier quart, tu l'aura quand je n'aurais plus besoin de toi. »

Tu afficha un sourire face à l'idée qui venait de te passer par la tête. Tu leva ton voile et le regarda dans les yeux un moment quand tu commença à t'approcher de lui, armée de ton sourire moqueur.
Tu porta ton doigt à la seule partie nue du visage de ton interlocuteur et tu continua.

« Après il serait légitime que vous ne vous sentiez pas capable de me protéger. Il est vrai que j'ai beaucoup tendance à m'attirer des problèmes. »

Tu ne voulais pas recourir à ton pouvoir au début, mais il suffit qu'il ai dit deux phrases pour que tu comprennes que l'avoir à tes côtés n'était pas une chose facile sans ton pouvoir.
Au fond de toi tu savais que si tu l'utilisais c'était par pur manque de confiance en toi, mais tu ne pouvais pas prendre le risque d'échouer.

« Qu'en pensez-vous, Jörmungand ? »
©linus pour Epicode


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   Mer 28 Sep - 18:20


Come on baby
Signature à l'encre rouge
Feat. Quatre



Danger. Deal. Voilà, ce qui se passe dans ce cimetière. Cet endroit sombre où se réunissent les esprits des défunts. Les corbeaux croassent alors que les deux individus se font face à face. Jörmungand reste là, figé attendant simplement de voir ce qu’il allait bien pouvoir se passer par la suite. Savoir si ce petit jeu futur pourrait être intéressant. Tout ce qu’il cherche, c’est l’argent et le danger. Ce qui lui permet de vivre, de s’exalter, de jouer, gagner. Revoir cette couleur qui lui plaît tant. Ce magnifique rouge sombre, coulant le long de corps sans vie. Il était temps de passer au chose sérieuse, de savoir où elle veut bien le mener. Cette chose, ce truc. Cette sorcière, il se méfie, ne sait pas trop comment réagir. Il déteste les femmes, il ne peut vraiment pas les voir en peinture, il les trouve fausse, malsaine, encore plus diabolique que lui. Traîtresse.

Il la regarde, s’approcher doucement, restant sur ses gardes. Ils étaient seuls, il pouvait très bien la tuer là maintenant sans que jamais personne ne le sache. Tout cela pourrait passer inaperçu, il pouvait facilement camoufler cela en suicide. Et c’est bien ce qu’il comptait faire si la fin de la discussion ne lui convenait pas. Alors il la fixe, encore et encore, tel un animal qui s’apprête à se jeter sur sa proie. Prêt à la dévorer en un clin d’œil, cette fausse veuve. Mais voilà que la situation évolue, l’enveloppe venant apparaître sous ses yeux, il ne tarde pas à s’en saisir. Observer, analyser, prendre en compte. Il voit la couleur, la couleur de l’argent. Une somme plus qu’intéressant pour un boulot qui n’en donnait au premier abord pas l’air. La madame semblait avoir de grosses pointures à ses trousses. Quelques choses qui mérite de donner autant d’argent, ou bien elle a vraiment de l’argent à perdre. Précise, elle lui donne un acompte, prudente. C’était un bon point pour elle, et Jör’ a vraiment du mal à dire non à autant d’argents, parce que le danger et alors plus imminent. Un sourire se dessine sur ses lèvres, carnassier, malsain, son masque cache bien la moindre de ses expressions, mais il jubile. Un gros poisson vient juste de s’agiter devant lui. Et il risque bien de gagner encore plus d’argent, en plus de pouvoir faire couler le sang une nouvelle fois. Comment prêter attention alors à la femme qui se tient devant lui, il s’en fiche, clairement il est plus intéressait par l’argent qu’il tient en main. Et qu’il prend alors bien soin de ranger dans la poche intérieur de sa veste. Il ne se rend pas compte qu’elle s’approche encore, qu’elle sourit comme victorieuse et que surtout elle laisse alors apparaître son visage. Il n’y prête pas attention. Alors que celle ci finit par le toucher. Ses doigts venant se poser sur son visage, sur son épiderme, sans aucune autorisation. Comme si elle pouvait, comme ça. Sans aucune gêne. Il redresse enfin son œil vers elle, l’observant un dixième de seconde, avant que son sourire ne disparaisse. Cette expression… Il avait l’envie de la défigurer. Alors que sa langue laisse une nouvelle fois sortir des mots, des mots pleins d’assurance. Trop.

Jörmungand la laisse parler, glissant son regard sur les alentours. Personne. Ils sont seuls, tout pouvait se passer. Il repense à la somme dans sa veste, les billets qu’il avait aperçu. Tout ça. Et ensuite cette femme, cette sorcière qui se croit bien maligne. Ce contact est tellement répugnant. Alors il ne peut que réagir. Tout se passe très rapidement, un fragment de secondes. Alors que sa main vient se saisir de son cou, sa main puissante la maintenant loin de lui, loin de ce contact. Mais rapidement un métal, une lame vient se glisser sur le cou de la jeune femme. Son œil l’observant, méprisant. Prêt à tuer.

« C’est moi qui décide quand je touche une femme pas le contraire. »


Il reste là, laissant le métal froid glisser sur sa peau. Jouant doucement.

« Je ferais mon boulot. Je tuerai quiconque viendra attenter à votre vie. »




Citation ou autre


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Deal entre les morts [Pv. Quatre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Deal entre les morts [Pv. Quatre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Revenir d'entre les morts
» [RPFB] Réveil d'entre les morts à l'heure du casse-croute
» Revenir d'entre les morts?...
» La nuit tombe sur ce cadavre revenu d'entre les morts...
» (M) Nathaniel Buzolic - Tu es mon passé revenu d'entre les morts.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: Un peu plus loin :: Le cimetière-
Sauter vers: