Partagez | 
 

 « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 21
Date d'inscription : 30/06/2016
Avatar : Lean - Wlop. MERCI SAWAKOKO. ♥

MessageSujet: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Jeu 30 Juin - 23:48


Rose Svein

Nom — Svein.
Prénom — Rose.
Âge — 23 ans.
Sexe — Féminin.
Race — Etoile.
Nationalité — Norvégienne.
Occupation — Aurore.
Orientation sexuelle — Bisexuelle.


« ils avaient tendance à ne pas voir les épines »

Parfaite Illusion — Sourire. Elle a planté son regard dans le vôtre. Jambes croisées. Rien n’a changé, elle est toujours là, en face de vous, sur sa chaise, dans cette pièce grise, sans vie. Elle vous fixe, ce sourire fendant son visage en deux. Vous ne savez plus réellement que pensez d’elle. Sa beauté vous perturbe, et pourtant, elle semble trop douce, trop fragile, pour l’être réellement. Peut-être devriez vous avoir peur ? Mais vous ne pouvez pas vous échapper de cette pièce. Elle avance sa main et ouvre la table. L’aviez vous vu, cette petite porte dans la table, ou vient-elle seulement d’apparaître ? Vous ne sauriez le dire. Peut-être a-t-elle toujours été là.

Mais, Rose change le monde. Rose aime se jouer de vous et de votre esprit. Elle aime créer, rendre le monde tel qu’elle le souhaite. Elle a ce pouvoir. Elle a le pouvoir de changer les mondes, de changer les mentalités et, surtout, d’être maître de tout. De vous.

Derrière la petite porte qu’elle vient d’ouvrir, semble se trouver un fond, assez profond pour l’épaisseur de la table. Vous ne comprenez plus. Vous passez la main sous celle-ci et réalisez qu’il y a un problème dans la physique. La table est lisse, plate, sans dégagement que pourrait former ce qu’elle vient d’ouvrir. Un sourire, encore. Vous êtes piégé, vous venez de le réaliser. Elle attrape l’arme et vous vise. Et tire. Un coup dans l’épaule. Douleur. Vos oreilles bourdonnent et vous souhaitez vous échapper. Vous vous levez, désespéré mais elle tire à nouveau et vous tue. Mort. Vos yeux restent ouverts encore quelques instants. Finalement, vous avez la sensation d’être aspiré.

Quelques secondes passent. Vous êtes de nouveau sur la chaise, elle aussi, toujours son sourire. Vous ne comprenez pas. Vous ne comprenez plus. Vous avez juste peur de qui elle est et de ce qu’elle peut vous faire.

En résumé — Rose a le don de piéger votre esprit pour l’amener dans une illusion presque parfaite puisqu’elle atteint tous vos sens, l’ouïe, la vue, le toucher, l’odorat et le goût. Cette illusion peut être créée à partir d’un lieu déjà visité par Rose, ou par son imagination, et elle en est bien sûr maîtresse. Elle peut décider qu’à cette place, il y aura un couteau. Il aura une matière dans vos mains, vous pourrez l’utiliser, comme vous pourrez user de ces meubles qui vous entourent. Elle recrée un monde autour de vous où elle peut vous faire souffrir, vous tuer, même.

Le premier inconvénient, est que tout ce qui est dans l’illusion, reste dans l’illusion. Ainsi, vous serez toujours en vie. Vous n’aurez aucune séquelle, si ce n’est mentale. Le second, est que, pour que son illusion marche, elle doit absolument faire partie de son illusion, y être présente, sachant que les corps pris dans son pouvoir restent en place dans la réalité et ne bougent pas. Tout se passe dans l’esprit, elle est donc tout autant vulnérable que vous.

Une dernière précision, est que, son pouvoir peut être brisé de différentes façons :
✖ l’un des deux pris dans son illusion soit tué
✖ attendre que l’illusion disparaisse d’elle-même
✖ blesser le vrai corps de Rose
✖ faire subir à Rose un choc émotionnel


« le regard tourmenté de souvenirs et les lèvres en folie »

couleur des yeux — Bleu clair.
couleur des cheveux — Argent.
taille — Un mètre soixante-huit.
poids — Elle n'en sait rien, elle s'en fiche.
tatouages ou piercings — Aucun.
cicatrices — Aucune.
style vestimentaire — Rose, elle est capable de passer de la tenue du dimanche, à celle du travail, ou celle de soirée. Tout lui va. Même un sac poubelle.  


« elle se débattait dans sa cage, avide de liberté »

« Rose, elle est jolie. Elle le sait. Elle aime en jouer. Elle aime tourmenter les coeurs par sa beauté. Elle sait que ce qu’elle fait est mal, qu’il ne faudrait pas le faire, et pourtant elle n’a pas de remords. Jusqu’au jour où ça lui tombera dessus, ce sentiment qu’on appelle amour. Elle aime jouer avec les sentiments des gens, s’en délecte, manipulatrice à souhait. Du moins, c’est l’image qui en ressort, celle qu’elle laisse apparaître. Car il le faut bien, elle travaille chez les Aurores. Elle fait partie de la politique. Il faut bien, oui. Il faut bien qu’elle ait l’air implacable, imbattable. Il faut bien que tout ceux qui l’approchent sachent qu’elle peut les retourner en un instant, qu’elle peut les faire douter, qu’elle peut mentir comme vous dire la vérité. Personne ne sait si elle ment ou non, car elle peut se convaincre elle-même que ce qu’elle dit est la pure, et simple vérité.» — collègue de Rose.

« Elle a grandi trop vite, ma fille. Elle est devenue adulte avant même que je n’ai pu cligner des yeux. Je crois que sa mère serait fière de qui elle est à présent. Elle est la fierté de notre famille, oui. Et pourtant, elle reste toujours la même, là quelque part. Elle est capable de changer d’un battement de cils. Rose, c’est une pièce. Avec un côté face, et un autre pile. » — père de Rose.

« Ah, c’t’attardée ? Je la comprends toujours pas. Elle a vingt-trois ans, peut-être vingt-quatre, je sais plus trop, et elle trouve encore le moyen de me taxer mes cartouches de DS pour aller jouer à Pokémon. T’sais, la meuf on sait pas trop si elle a réellement son âge. Elle me tue, quand même. Mais le pire, c’est que, elle est comme ça, elle s’habille avec un gros pull, une casquette avec une PokéBall dessus, puis, parfois, comme ça, elle disparaît dans sa chambre, et pouf, elle revient, habillée comme une bombe. Enfin, faut dire, Rose c’est une bombe, même habillée avec un sac poubelle j’aurais envie de lui sauter dessus … Attendez, effacez ce que je viens de dire. » — ami de Rose.

« Rose, elle est changeante. Elle a plusieurs faces qu’elle fait jongler. Rose, elle est capable d’être sérieuse quand elle travaille, elle sait se montrer très responsable et sait faire preuve de maturité. Et pourtant, dès qu’elle quitte le travail, elle devient une enfant, une gamine, ce genre de fille qui va aller se poser devant l’ordinateur pour aller jouer. Parfois, le soir, elle s’habille et se fait belle, pour faire tourner les regards, et trouver des bras dans lesquels se réfugier. » — quelqu’un.

jeune — responsable — manipulatrice — sarcastique — gourmande — volage — loyale — secrète — directe — fêtarde — sérieuse —



« elle était un ange, un ange descendue du ciel »

« Sous les rayons de la Lune, descendue tout droit des cieux, elle attend, nue, sur les plaines. Des cheveux argentés, aussi longs que l’est la vie, qui s’enroulent autour d’elle. Un ange descendu pour amener la paix et le bonheur sur terre, c’est ainsi qu’il la voit. Un ange nu, qui ne connait pas encore la pudeur et ne sait encore marcher. C’est une enfant, différente de vous et moi, certes, mais c’en est tout de même une. Ses yeux clairs comme le froid de l’hiver qui vous transperce de part en part. Certains auront peur d’elle, peut-être est-elle l’enfant du Diable en personne ? Une si jolie jeune fille, venant de nulle part, nue comme un nouveau né.

Elle sera jolie, oui. Elle deviendra une beauté, même. Elle sera de ces femmes que tout le monde envie, se tiendra la tête haute et le dos droit. Elle marchera avec la grâce d’une biche et son sourire envoûtera les plus insensible. Comparable aux roses. Délicate, belle, et pourtant, piquante, douloureuse.
Sans doute que ses yeux garderont cette couleur caractéristique. Peut-être qu’ils seront un jour parsemés de la couleur du tourment et s’assombriront. Rose ne sera jamais bien grande, mais dégagera une présence imposante. Elle marquera les esprits et laissera des coeurs brisés derrière elle. C’est ainsi que nous la voyons tous. Que nous espérons ainsi un jour la voir. » — extrait de Souvenirs.

Tu étais jeune. Bien trop jeune pour que ne serait-ce qu’un seul souvenir te reste en mémoire, alors que l’on te confiait à une famille. Ils se sont tous dérobés à la morsure du temps, se sont tous échappés, disparus, dans le vent, dans les tréfonds de ton esprit. Là.
Ils t’aimaient, beaucoup, un peu, tu ne sais pas. Ils appréciaient juste d’avoir une fille, enfin, dans leur maison un peu trop vide et un peu trop masculine à leur goût. Ils t’ont donné un prénom, un nom, tout en doutant de ta nature profonde. Ils savaient juste que tu serais, plus tard, une fille délicate et pourtant, piquante comme une rose.

« C’était d’abord des rumeurs, des murmures au creux de l’oreille, des mots lancés dans le vide, sans trop d’importance. Personne n’y faisait réellement attention au début, ou presque. Eux, ils le savaient plus ou moins. Ils savaient qu’une enfant apparue soudainement, tombée du ciel par magie, ne pouvait être autre chose qu’une étoile. Alors elle a grandi, tout en sachant qui elle était : une étoile du ciel, un astre lumineux, ceux qui passent et qu’on aime. Ceux-là même qui, quand ils courent très vite dans le ciel, accueillent un voeu humain. » — extrait de Souvenirs.

Tu es en train de te regarder dans le miroir. T’es moche, Rose. Puis Rose, quel nom de merde. Ils avaient quoi tes parents quand ils t’ont nommée ainsi ? Un petit délire à la française, c’est ça ? Tu es jeune Rose. Tu t’énerves contre tout, contre rien. Tout t’agace. Ils t’énervent, tous. Personne ne te comprend. Enfin, c’est ainsi que tu le vois. Tu en as déjà marre de toutes ces personnes dans ton entourage, ces gens hypocrites que tu as envie de claquer à toute heure. Si seulement tu savais qu’un jour, tu le ferais, encore et encore, pour tromper ton monde, pour tromper le leur.

Tu n’es qu’une adolescente, qui se regarde dans le miroir, qui rêve de frapper ses frères trop bruyants et un peu trop limités à ton goût. Tu es critique, tu as envie de tout faire exploser. Si seulement tu pouvais être comprise. Si seulement quelqu’un pouvait te comprendre un peu, te soutenir, toi, jeune fille un petit trop seule à ton goût. Mais tu es une adolescente. Douce, Rose. Idiote, Rose. Explosive, Rose.

Alors tu te tournes, du haut de tes treize ans, quel âge ingrat, tu ne trouves pas ? Tu soupires, et pars te jeter sur ton lit, qui grince sous ton poids. Parce qu’en plus, tu es grosse. Enfin, c’est ce que tu penses. Pourquoi tu ne ressembles pas à toutes ces filles, ces mannequins ? Ces femmes à la télé ? C’est vrai, quoi. Elles sont jolies, bien faites, bien formées, et toi t’es là, avec ton début de poitrine qui te paraît trop petit, tes fesses un peu trop plates à ton goût, et les quelques boutons qui traînent sur ton visage. Et puis, tous ces poils qui apparaissent sur tes jambes et à d’autres endroits, qu’est-ce que c’est énervant.

Tu attrapes ta console de jeu, et te laisse aller à cette activité abrutissante.

« Elle était jeune et jolie. Sa mère l’était aussi, sans doute moins jeune, peut-être un peu plus vieille, quelques années, une décennie, deux décennies, on ne savait pas trop, elles étaient toutes les deux très jolies à leur façon. On nous a raconté qu’elles étaient assises, l’une en face de l’autre, en train de jouer aux cartes. Rose allait sur ses dix-huit hivers. Elle n’était peut-être pas encore prête. Non, elle n’était pas prête. » — extrait de Souvenirs.

— ALLER. BIM. JE T’AI EUE.

Ta mère te sourit. Vous savez toutes les deux, que tu n’aurais pas dû gagner, elle t’a laissé ta chance, elle t’a laissé gagner, parce qu’elle t’aime. Elle range ses cartes et, toutes les deux, vous faites comme si tout était parfaitement normal. Tout est normal, après tout ? Qu’est-ce qui ne l’est pas ? Rien.

L’instant d’avant, tu ris à gorge déployée. L’instant présent, tu paniques. L’instant suivant, tu ne réagis plus. Tu regardes, juste. Ce corps, sans vie, allongé par terre. Est-ce réellement ta mère, là, par terre ? Non, bien sûr. Tu souris. C’est sûrement une vieille blague qu’elle te fait. Elle aime bien les blagues. Alors tu attends et tu la pousses du bout du doigt. Mais il y a cette petite voix au fond de ton coeur, cachée dans ton esprit. Et elle souffle, elle murmure, elle te chuchote la vérité. Elle vient de mourir. Elle est morte. Elle est morte. Alors seulement, tu te recules, les yeux horrifiés. Tu te recroquevilles sur toi-même, ferme les yeux et te balances d’avant en arrière. Son cadavre, juste un corps, quelque chose de vide, sans âme, sans pensées, sans battements de coeur.

— Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte. Elle est morte.

Tu ne te souviens pas de la suite. Peut-être que tes frères et ton père sont arrivés. Peut-être seulement tes frères. Ou peut-être seulement ton père. Ou tu ne sais pas. Toi tu ne te souviens de plus rien, après. Tout a disparu. Tu te souviens juste de ton coeur. Ton soeur qui s’est serré, très fort, très très fort. Cette respiration qui t’a manquée, ce sentiment d’être oppressée. Tu te souviens de cette sensation de déchirure qui t’a pris la gorge quand tu as crié. Peut-être que tu as réveillé les voisins, il était assez tard. Ou un peu tôt. Tu as juste crié.

« Il était tard.
La nuit était plutôt silencieuse, les hommes de la maison étaient sortis entre eux, et elles, elles sont restées. Il y a eu d’abord ce calme glacial. Puis un cri a traversé le noir, a brisé la nuit, a brisé son coeur. » — extrait de Souvenirs.


EN COURS

Pseudo — Hivernxl.
En cinq mots —
Feat. — Lean - OC de Wlop
Présence — 5/7.
Pedobear ou bisounours —

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 269
Date d'inscription : 07/03/2016
Avatar : Robin Soloviev ~ Fisheye Placebo (Yuumei)
Disponibilité : Disponible
Post-it :

Carte d'identité
Occupation: Photographe de presse
Nationalité: Norvégienne
Lié à: Wes p'tit con.
étoile

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Jeu 30 Juin - 23:53

T'es grave canon en fait

J'arrive pas à voir si elle est Rousse mais elle est Norvégienne. Jetem. Voala.




Merci Fay

MERCI WES BB & LULA:
 

wes t 1 troll:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
avatar



MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 0:18

Uech bonjour madame la canon !
Encore bienvenue
Revenir en haut Aller en bas
avatar


Messages : 963
Date d'inscription : 26/12/2015
Avatar : Shokudaikiri Mitsutada ©La badassitude d'une céleste.
Disponibilité : Déménagement et vacances. Je passe uniquement pour les validations et les nettoyages rapides. Désolé. ;;
Post-it : « You can't change me, cause we've lost it all. Nothing lasts forever. I'm sorry, I can't be perfect. »






Carte d'identité
Occupation: Commandant de la première division d'enquêtes.
Nationalité: Japonais.
Lié à: Dougal Wennolds, l'affreux. ♥
policier

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 1:34

C'EST QUOI L'AVATAR.
En tout cas.
AUROOOORE.
Jtm beauté.
J'ai hâte de voir ce que tu vas faire avec la rose.
hearts et bonne chance pour la suite.
Rebienveeendu Caelchouw du coup




merci avrilchouw www. — meeercii Chlodamore www. — guide du forum www.
merci junjiesweetie www. ; www. — arigatou Charlie pour le gif I guess??? ;w;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 106
Date d'inscription : 27/04/2016
Age : 22
Avatar : Konoha (Haruka Kokonose), Kagerou Project
Disponibilité : Disponible, mais long pour RP x)

Carte d'identité
Occupation: Policier
Nationalité:
Lié à: Lila Black
policier

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 11:10

Re welcome toi ! x)
Bon courage pour finir la fiche x)


Larken's theme songe :



Why don't you let me hide from me ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 145
Date d'inscription : 30/03/2016
Age : 19
Avatar : EVANGELION - Asuka Soryu Langley
Disponibilité : I'm free on week-end !
Post-it : présentationrelation
Parle en #F65754










Carte d'identité
Occupation: Police scientifique
Nationalité: Gallo-japonaise
Lié à: Kyou Arakawa
policier

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 11:36

Mon dieu... CAEL, MAIS T'ES BONNE !
EN PLUS NORVEGIENNE ET LE PIRE !
Ton pouvoir... Mon dieu, quelle badassitude dans une femme aussi attirante o___o !
Je sens qu'il y aura un viol
BIENVENUE BEAUTÉ !



Fay t'es la meilleure
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 21
Date d'inscription : 30/06/2016
Avatar : Lean - Wlop. MERCI SAWAKOKO. ♥

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 16:44

GYAH JE DOIS REPONDRE.

Lorelei » Non elle est pas rousse, elle a les cheveux gris. Mais je t'aime quand même. J'vais lancer une mode. Genre ... " Du gris et du roux, les teintes tendances de l'été. "

Jör » Salut mon amour. Faut qu'on fasse des choses, nous.

Grenouille » C'est Leaaaaaan. C'est un OC de Wlop sur deviantart ! ET ELLE EST TROP CANON. ET EN PLUS C'EST UNE AURORE. « La Déesse de l'Aurore. » 8D Pour la rose ... C'est surtout qu'elle est toute jolie, tout délicate, qu'elle paraît faible, alors qu'elle peut laisser de lourdes séquelles psychologiques si elle le veut, tu vois ? Quand elle créé son illusion, elle est totalement maîtresse du monde, du décor, peut le modifier, et tout et tout.

Larkouille » J'vais essayer de faire vite.

Katsu » J'SUIS TROP BONNE TAVU. J'aime trop ce pouvoir en vrai. *Q*
je suis okay pour ta proposition.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 103
Date d'inscription : 29/03/2016
Age : 18
Avatar : OC - KRBK1
Disponibilité : x
Post-it :




Carte d'identité
Occupation: Youtubeuse / Lycéenne
Nationalité: Chinoise
Lié à:
lycée; deuxième année.

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 21:26

RE BIENVENUE ( même si je suis pas sûre d'être prête a devoir te supporter deux fois plus que d'habitude ? )
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 60
Date d'inscription : 30/06/2016
Avatar : Chrollo Lucilfer - HxH
Disponibilité : 7/7bb. ( ͡° ͜ʖ ͡°)
Post-it :




DC :: Hecate
Fiche ☠☠☠ Link


Carte d'identité
Occupation: Terroriser :srs:
Nationalité: Russo-Japonais
Lié à: Yue Motochika
humain

MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   Ven 1 Juil - 21:30

Tu es exquise.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: « aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }   

Revenir en haut Aller en bas
 
« aussi fragile que les ronces » - rose { en cours }
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Je disparais aussi vite que j'apparais ~ Spider [en cours]
» Ce n'est pas parce que mon meilleur ami me couvre que je suis aussi fragile que ça ... + Alois
» Fiche technique ; Muse sait aussi se battre... Quand elle veut ... [EN COURS]
» » L'épine de la Rose (En cours)
» L'acide aussi doux qu'un caramel - Lilith' |En Cours|

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: Premiers Pas :: Présentations :: Perdues-
Sauter vers: