Partagez | 
 

 Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Message
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2016
Avatar : Iki Hiyori
Disponibilité : Présente et disponible pour rp

Carte d'identité
Occupation: étudiante Bac ++
Nationalité: Japonaise
Lié à: Etro Kishima
humain

MessageSujet: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Lun 23 Mai - 20:26

Tu es superman ?

-Non je suis un flic.

-Je peux avoir un autographe ?

-Mais tu m'écoutes quand je te parle ?!


   

Yukito Ogawa| Yuki Satomi


   

   -----------------------------------------------

   

Je sortais tout juste de l'université, habillé d'une chemise blanche avec un blazer noir par-dessus, d'une cravate à rayure rouge et noire et d'une jupe crayon noire accompagnée d'escarpins à talon aiguille ni trop haut, ni trop bas. Je regarde ma montre qui affiche dix-huit heures et regarde les alentours. Aujourd'hui je suis restée un peu plus longtemps à la bibliothèque pour réviser et j'ai oublié que je dois garder ma petite sœur. Cette sale mioche, elle ne peut pas se surveiller elle-même ? Ah non c'est vrai, maman l'a vu rouler une galoche à un garçon et du coup elle ne veut pas la laisser seule. Je soupir. C'est tout de même de son âge les garçons, enfin avec modération. Du coup je vais passer par un raccourcis, je sais que c'est mal fréquenté, mais c'est les racailles ou maman. Je ne réfléchis pas plus d'une seconde, maman est sûrement bien plus dangereuse que c'est voyous des bacs à sables.

Je cours en direction de cette petite ruelle et entre donc dans ce petit passage. Il parait que ce coin serait fréquenté par des drogués, si ce n'est que ça je ne risque rien de bien grave. Au milieu de la ruelle, il y a une grande place entourée d'un nombre incalculable d'immeuble et juste à côté un tunnel. Je m'arrête devant ce long tunnel qui ne laisse pas entrer un rayon de soleil et dont les lumières clignote comme dans les films d'horreurs. Je me décide quand même à entrer, ma respiration se fait plus forte dans ce tunnel sans vie et seul le bruit de mes talons dont l'écho rebondit sur les murs me vint à l'oreille. Un crissement de pneu se fait entendre, ça e fait directement penser à un cri de femme qui se fait égorger, des frissons apparaissent de partout sur ma peau. Poule mouillé ou non, je pense que même Jacky Chan n’oserait s'aventurer dans ce lieu en pleine nuit. Oui je l'avoue, j'ai peur et même plus.

Au milieu du tunnel je remarque un enfoncement et quand j'ai le malheur de jeter mon regard à l'intérieur je me retrouve nez à nez avec deux hommes. Plus grand que moi, bien qu'ils soient fins il sont forcément plus fort que moi. Ils jettent leurs sombres regard sur moi, un regard cerné avec des yeux rouges sûrement sous l'effet de la drogue. Je ne dis rien, je fais comme si je n'avais rien vu et je continue mon chemin comme si je n'avais pas peur alors que la réalité est bien différente.
Des pas se font entendre derrière moi et au moment où je me retourne, l'un des deux dealers m'attrape par la cravate. Je lui crie de me lâcher, mais il s'approche et vient me lécher la joue. C'est répugnant ! Je me recule et le deuxième se trouve derrière-moi, il m'accueille à bras ouvert pour refermer son étreinte sur moi. Une lame froide se fait sentir sur ma cuisse, d'ailleurs elle déchire une partie de ma jupe pour faire une ouverture de mon côté droit. Je veux crier, mais l'homme pose une main sur ma bouche. Les deux hommes sont proches de moi, je mord assez fort pour faire saigner la main de l'un de mes agresseurs et réussi à m'enfuir. Dans ma hâte, je me prend dans un trou et casse mon talon. Je regarde mes agresseurs les larmes aux yeux qui s'approche rapidement de moi. Il ne me reste plus qu'une chance de m'en sortir.

« AIDEZ-MOI ! »

Les derniers échos de ma voix traversent le tunnel entier. Mes mots se déplacent  à la recherche d'une personne pour me porter secours. La seule chose à laquelle je pense est que je ne peux pas mourir, pour ma famille, mais surtout pour Etro, mon étoile.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 69
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 24
Avatar : Kotetsu T. Kaburagi - Tiger and Bunny by Menma
Disponibilité : Disponible
Post-it :



policier

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Lun 23 Mai - 22:19

  • Yuki Satomi
  • Yukito Ogawa
Pas de répit !
Le policier avait comme habitude de faire des rondes, dans les lieux assez peu recommandé et proche des établissements publics. Même si celui-ci était attaché à la division contre le crépuscule, celui-ci ne pouvait s'empêcher d'effectuer le travail lambda de tout bon policier. Cet homme aimait tout particulièrement faire ses rondes en tenue civile. Pourquoi donc ? Pour toujours avoir cet effet de surprise qu'il affectionne tant.

Certains malfrats tentaient de s'opposer au flic qu'est Yukito. La plupart finissait directement dans la case prison. L'endroit aux multiples barreaux d'acier, tant redouté par certains et tant aimé par d'autres. Son expérience au sein du groupe de policier était fortement sollicité par ses collègues, qui le considérait comme un modèle. L'homme à la barbe respectait cette vision de lui, même si celui-ci n'était pas totalement d'accord avec tout ceci. Il ne voyait que les échecs dans sa carrière et, cela le rongeait depuis toujours.


Ce jours là, Yukito avait opté pour quelques heures supplémentaires pour obtenir une meilleure paie à la fin du mois. Étant donné qu'il n'était plus un flic lambda, celui-ci choisissait lui même ses horaires et les activités, qu'il effectuait au sein de la brigade.  Son choix fut le suivant. Patrouiller dans les rues sombres qui étaient proche de l'académie. Pendant que celui-ci patrouillait avec un pas aussi silencieux qu'un chat, un cri s'est fait entendre dans les ruelles désertes.

- AIDEZ-MOI !

Une voix féminine, jeune qui plus est ! C'était surement la voix d'une lycéenne qui se faisait agressée dans ces ruelles. La confusion commençait peu à peu, à gagner l'esprit de l'homme expérimenté. D'où venait le cri ? L'est, l'ouest, le sud ou le nord ? Il s'est immédiatement calmé, après qu'il ait remarqué la panique le gagner. Il piochait avec précision et sagesse dans sa mémoire sélective. Le cri semblait venir de l'est. Oui de l'Est ! Une course effréné s'est alors fait entendre avec sa paire de chaussure habillé, qui n'était pas spécialement prévu à cet effet.

Dans cette course, il tentas quelques raccourcis qui semblait être très efficace. L'homme connaissait cette ville, comme sa poche à force d'y patrouiller. Il espérait avoir affaire à des crépusculaires, mais sauver une vie serait déjà amplement suffisant pour l'homme haineux. Et soudain un tunnel, lui faisait face. C'est un lieu très connu des criminels, qui deal de la drogue et qui en consomme. Quelques mauvaises pensées se sont infiltrés dans sa tête et pour empêcher tout ceci, l'homme s'est alors frappé les joues avec ses deux mains, tout en disant à haute voix.

- Reprends-toi Yukito ! Ne pense pas à mal !

Le policier sportif, s'est alors élancé avec puissance et rapidité au fond de ce tunnel. Deux minutes plus tard, il pouvait apercevoir deux hommes de grande taille et de dos, face à lui. Derrière était au sol, une jeune lycéenne en détresse les larmes aux yeux. Sans réfléchir l'homme s'est lancé à bras le corps, dans la bataille. Il avait continué sa folle course, en la terminant avec un coup de pied sauté dans la tête, de l'un des criminels qui semblait être KO sur le coup. L'autre homme à la fois surpris comme confiant, avait adressé un sourire sadique à notre héros. Il jouait avec un couteau-papillon en le faisant virevolter dans ses mains, tel un jongleur pro. Un rire d'amusement s'est fait entendre venant de l'homme à la barbe et n'avait pas pu s'empêcher de se moquer, de l'adversaire armé.

- Ahahaha, tu n'es qu'un rigolo avec cette arme, tout aussi inutile que toi !

Le flic avait effectué la première action de ce rude combat. Ce fut une droite qu'il avait tenté d'assener à son opposant, mais celui-ci l'esquiva et tenta un coup de couteau au justicier. Et c'est alors, que le résultat de son entrainement au sein de la police avait en porté ses fruits. Il avait réussi à esquiver in-extrémiste, le coup de couteau et avait réussi à attraper la main du drogué pour le désarmer. La même action de la part du policier fait acte de présence et le puissant poing du justicier, avait rencontré la maigre mâchoire du fugitif.

La respiration de l'homme était saccadée, en effet il avait un peu trop forcé sur l'effort. Heureusement que le résultat de cette manœuvre urgente, fut très positif. Comme à son habitude après une situation à haut risque, il embrasse sa bague qu'il affectionnait tant. Sans plus attendre, l'homme est parti voir comment allait la jeune femme qui était toujours en état de choc au sol après son agression.

Le policier avait arboré un visage sympathique et lui a adressé quelques paroles.

- Tout vas bien ? Ne t'inquiète pas, tu es en sécurité désormais !

Son sourire enjôleur avait pris place sur son visage barbu. Et c'est alors qu'il lui avait adressé, la main droite pour l'aider à se lever du sol. Une aussi belle fleur, tel qu'elle n'avait pas sa place sur un sol aussi sale, que les criminels, qu'il avait vaincu...

L'amour est au coin de la rue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2016
Avatar : Iki Hiyori
Disponibilité : Présente et disponible pour rp

Carte d'identité
Occupation: étudiante Bac ++
Nationalité: Japonaise
Lié à: Etro Kishima
humain

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Mar 24 Mai - 14:39

Tu es superman ?

-Non je suis un flic.

-Je peux avoir un autographe ?

-Mais tu m'écoutes quand je te parle ?!


   

Yukito Ogawa| Yuki Satomi


   

   -----------------------------------------------

   

Tout ça me semblait être un cauchemar, je serrai les poings contre mon cœur, les yeux fermés et j'attendais. J'attendais qu'une chose se passe, que ce soit bon ou mauvais, qu'elle se passe et se termine rapidement. Derrière les rires macabres des deux criminels je pouvais entendre d'autres pas s'approcher à grande vitesse. Ils se faisaient de plus en plus fort, passaient à côté de moi et s'éloignaient. En ouvrant les yeux un troisième homme était apparu. Il faisait deux têtes de plus que moi. Il se battait contre les deux brigands, la scène me faisait penser à des lions qui se battent pour leurs territoires, leurs lionnes. Je soupir, mais je garde un œil sur eux. Je ne suis pas une lionne, je n'ai rien d'une lionne et personne ne se bat pour m'avoir. Cet homme est venue pour me défendre, il a répondu à mon appel, je suppose. Seulement, deux contre un... S'il lui arrive quelque chose ce sera de ma faute. Je ne peux que m'en vouloir à ce moment-là. Le coup de pied de mon sauveur balaie mes regrets et mes doutes en même temps que le criminel. Finalement je suis contente que ce soit lui qui soit venu, il a l'air d'un adversaire redoutable. Le combat continue avec cette fois le deuxième agresseur, mon cœur s'arrête de battre à chaque coup donné et rendu. Je déteste la violence, pourquoi faut-il que j'assiste à une scène comme ça, pourquoi faut-il que je sois au centre de cette bagarre ? Tout ça parce que je dois garder ma petite sœur. Enfin terminé, mes agresseurs sont à terre tandis que mon sauveur me tend la main. J'avais la boule dans la gorge, cette boule qui nous empêche de parler et le stress est redescendu d'un coup. Je prends sa main, j'ai une folle envie de pleurer, de me jeter dans ses bras. Est-ce que pour une fois je peux me permettre d'oublier cette partie de mon caractère qui est timide et me permettre d'être tactile envers cet inconnu ? Mes larmes dévalent mon visage et je sers cet homme dans mes bras. Si ça ne lui plaît pas il me repoussera gentiment. Un seul mot sort de ma bouche plusieurs fois.

« Merci ! »

Je ressers mon étreinte envers cet homme. Mon cœur se calme et ma respiration reprend son allure normal. Je redeviens moi-même et je recule d'un pas avant de passer mes mains sur mes yeux. Je n'ai que peu de maquillage alors il ne doit pas y avoir beaucoup de maquillage qui a coulé. Je m'incline devant lui assez honteuse de tout ce qui vient de se passer.

« Pardonnez-moi pour les ennuis que je vous ai causé et... Pardon d'avoir été aussi tactile envers vous, je ne sais pas ce qu'il m'a pris. »

Je me redresse le teint légèrement rosé. Dans mon état normal je n'aurais jamais agis comme ça, mais étant paniqué je suppose que je suis toute pardonné. Je devrai penser à dédommager cet homme, une bonne action doit toujours être suivi d'une récompense. Je sors mon téléphone et regarde l'heure, ma mère va me faire la peau !

« écoutez, je vous dois la vie, malheureusement je dois garder ma petite sœur, mais je vous donne mon numéro et quand vous aurez besoin d'un service appelez-moi s'il vous plaît ! »

Je prend un bout de papier dans mon sac et je lui écris mon nom et mon numéro avant de lui tendre. Je sais déjà sa réponse alors j'improvise une suite.

« ça me ferait vraiment plaisir de pouvoir vous rendre un service. »

Je n'ose pas lui demander de boire un verre en sa compagnie, il n'a pas l'air méchant, mais ce n'est pas dans mon genre de proposer ça.
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 69
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 24
Avatar : Kotetsu T. Kaburagi - Tiger and Bunny by Menma
Disponibilité : Disponible
Post-it :



policier

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Mar 24 Mai - 19:31

  • Yuki Satomi
  • Yukito Ogawa
Pas de répit !


La lycéenne avait accepté avec plaisir, la main tendu du policier. Il fut réellement surpris, lorsque celle-ci l'avait serré dans ses bras tout en le remerciant. C'était ce genre de retour, qu'il appréciait tant dans ce métier. La seule chose qu'il pouvait faire était d'accepter cette étreinte, tout en lui adressant un sourire chaleureux. Après ce moment émouvant, la jeune fille semblait s'être calmée et s'est éloignée un peu du justicier. Elle lui avait dit qu'elle devait garder sa petite sœur et qu'elle souhaitait lui rendre l'appareil, tout en lui donnant son numéro. L'homme n'a pas pu s'empêcher de lui adresser quelques franches paroles.

- Quand je rends service, je ne demande rien en retour. Ce que j'ai pu faire, est tout simplement normal...

Ces paroles fut légèrement froide et très hautaine, mais pas vraiment méchante. Disons, qu'il souhaitait ne pas être vu comme tel. Parfois, certaines personnes rendre service pour uniquement en avoir en retour et tout ceci donnait la nausée à notre policier. Elle avait fouillé dans son sac, à la recherche d'un papier sur lequel elle avait écrit son nom et son numéro. L'homme avait reçu le papier, avec les informations qu'elle souhaitait donner. Son prénom état Yuki, c'est assez loufoque vu la ressemblance des deux prénoms qu'ils disposent. Et l'homme avait pris l'initiative de continuer la discussion.

- Tu dispose d'un beau prénom, Yuki. Et arrête ton histoire de service, protéger autrui est mon devoir. D'ailleurs, voici ma carte.

L'homme à la barbe fouillait à l'intérieur de sa veste, pour y trouver une carte de visite qu'il gardait toujours sur lui. Sur cette carte, était précisé son rôle au sein de la police et également plusieurs coordonnées. Son nom, prénom, numéro de téléphone et également son adresse mail. Quand celle-ci avait reçu cette petite carte, aux couleurs neutres. L'homme ne pouvait s'empêcher d'être inquiet pour la frêle jeune femme qu'elle était et avait fait une proposition.

- Je ne peux te laisser seule dans ces ruelles désertes. Si je ne t'accompagne pas et qu'il t'arrive quelque chose, j'aurais failli à mon devoir.

Yukito avait emboité le pas, attaquer le trajet que devait fait la jeune fille. Et il eu quelques paroles à l'encontre de celle-ci.

- Et tutoie moi, je te prie. Cela me met mal à l'aise, quand quelqu'un me vouvoie... Surtout quand c'est une femme aussi mignonne que toi...

Oui, la franchise était son fort, tout comme l'humour. Mais cette fois-ci, c'était des paroles sincères. Malgré la différence d'âge, celui-ci semblait avoir eu un léger coup de cœur pour cette belle femme aux cheveux brun.


L'amour est au coin de la rue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2016
Avatar : Iki Hiyori
Disponibilité : Présente et disponible pour rp

Carte d'identité
Occupation: étudiante Bac ++
Nationalité: Japonaise
Lié à: Etro Kishima
humain

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Mer 25 Mai - 15:58

Tu es superman ?

-Non je suis un flic.

-Je peux avoir un autographe ?

-Mais tu m'écoutes quand je te parle ?!


   

Yukito Ogawa| Yuki Satomi


   

   -----------------------------------------------

   

Il ne veut rien en retour, tant pis pour lui, il recevra un panier de fruits une fois par semaine à son travail. Enfin encore faudrait-il que je sache dans quoi il travaille. Le lundi c'est le bon jour pour envoyer un petit cadeau, tout le monde déteste le début de la semaine, alors peut-être que ça pourra lui faire plaisir. Quoi qu'il en soit, je suis têtue alors je n'oublierai pas de lui rendre la monnaie.

« Peu importe que vous ne voulez rien en retour, toute bonne action doit être récompensée. Ce n'est pas grave si les gens font ça pour avoir un retour, tant que la personne reçoit de l'aide. »

à bien y réfléchir les personnes comme cet homme sont rares, mais le monde dans lequel on vit coûte très cher et comme tout services se payent, je trouve ça normal que plus personne ne veuille rendre service s'ils n'ont pas de retour. Du coup, je lui ai donné ce petit bout de papier qui contenait mes informations. Un petit sourire apparaissait sur mon visage. Personnellement je trouve ça ridicule de m'avoir appelé neige, bien que ce soit un prénom courant au Japon, moi, je ne suis pas fan. Un faible merci sort d'entre mes lèvres, mais je suppose qu'il l'a entendu. Je tend la main pour prendre sa carte et pose mes yeux dessus. Yukito ? Un prénom similaire au mien, ma version masculine. Son métier m'éclaire aussi sur le fait qu'il ai su mettre deux hommes dont un armé au tapis. Je soupir de soulagement, me savoir auprès d'un policier me rassure dans ces bas quartiers de la ville.

« Merci, je suis vraiment rassurée d'être à vos côtés. Dire que je pensais que les drogués étaient moins dangereux que ma mère, haha, quelle idiote. »


Je m'apprêtais à suivre Yukito tout en rangeant sa carte précieusement dans une poche fermée de mon sac, au même moment que je boitais. Je baissais les yeux vers mes pieds et me baissais pour ramasser mon talon. Un petit air dégoûté sur mon visage et triste sur mon visage je poussais un long soupir.

« C'était mes premiers talons. Heureusement qu'ils ne m'ont pas coûté cher. »

Je les ai acheté pour mon entrée à l'université et j'ai rapidement appris à marcher avec, bien que ce ne soit pas forcément facile au début. Tout en boitant puisqu'il n'y a qu'un talon de coincé, je courrai rejoindre Yukito et l'écouter parler. Le rouge me monte aux joues et je baisse la tête, jouant avec une mèche de cheveux, toute gênée. Il a dit "mignonne" ? Ai-je bien entendu ? Peut-être qu'il parlait à une fille derrière moi à ce moment ou alors il est censé avoir des lunettes, mais il ne les a pas mise. Je ne souhaite pas parler de ma pseudo beauté et je saute le sujet. Bien que j'avoue être heureuse qu'un homme autre que mon père me trouve mignonne.

« Je ne peux rien vous...te promettre, je ne suis pas habitué à tutoyer un inconnu, surtout plus âgé que moi. »

Rapidement je me suis rendu compte que mes mots étaient sorties avant même d'avoir été analyser par ma pensée. Je déglutissais tout en posant ma main sur ma bouche et je le regardais en attendant une réaction de sa part. Je ne devrais peut-être pas attendre de réaction, d'ailleurs il ne faut pas que je lui laisse le temps de répliquer à ma phrase déplacée. Je tends mes mains grande ouverte devant moi, clairement gênée. 

« Ah, je ne dis pas que vo...tu fais vieux hein, c'est juste que tu travailles déjà contrairement à moi qui suis encore étudiante et... sans indiscrétion, je peux savoir votre âge ? »


Rah ce vouvoiement et tutoiement, j'ai encore du mal. Enfin bon, je pense que je vais pouvoir me rattraper en lui disant qu'il fait plus jeune que son âge, sauf s'il me dit qu’il a la vingtaine. Honnêtement, je lui donne trente ans, même vingt-neuf. C'est une grande différence, passer de la vingtaine à la trentaine change beaucoup. Il faut vraiment que j'arrête de penser... Tant que je suis à côté d'un adulte je peux peut-être lui poser des questions sur la vie professionnelle.

« Je peux te poser une question indiscrète ? Comment as-tu su que policier était un métier fait pour toi ? Tu n'as pas eu peur ta première journée de travail ? En ce moment je suis à l'université et j'ai encore un bout de chemin à faire, mais j'ai assez peur du monde du travail. Pfuuu une attitude digne d'une gamine. »

Je soupir et regarde devant moi. Il va sûrement en avoir marre de m'entendre parler, je devrais peut-être fermer ma bouche. Pour la suite, je reste silencieuse, mais j'écoute attentivement ce que me dit Yukito. En marchant, ma chaussure qui a le talon cassé se tord dans un enfoncement. Je pousse un petit cri et me retiens à l'homme qui se tient à mes côtés. J'ai les yeux fermés et je suis désorienté, ne me dites pas qu'on est tombé ?

« Désolé Monsieur Ogawa, je ne regardais pas où j'allais. »


Abrutis que je suis !
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 69
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 24
Avatar : Kotetsu T. Kaburagi - Tiger and Bunny by Menma
Disponibilité : Disponible
Post-it :



policier

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Mer 25 Mai - 21:17


  • Yuki Satomi
  • Yukito Ogawa
Pas de répit !


Cette lycéenne était vraiment agréable à entendre pour le policier. Avec cette douce voix et sa beauté, qui avait fait mouche chez le policier. D'habitude, celui-ci n'était pas attiré par les femmes beaucoup plus jeune que lui, mais cette fois-ci, c'était tout autre. Quand le policier avait emboité le pas, la jeune femme avait pris soin de ramasser le talon qu'elle avait cassé dans sa fuite.

Elle s'était exclamée pour dire que c'était ses premier talons et que leurs valeurs était très basse. Heureusement pour elle, en général un lycéen ne roule jamais sur l'or. Et le policier n'avait pas pu s'empêcher d'y réagir.

- Tant mieux !

Seulement deux mots étaient sorti de sa bouche. Il aimait faire dans le simpliste, le bougre ! Par la suite, Yuki avait enfin tutoyé le policier et celui-ci n'avait pas pu s'empêcher de lui adresser un sourire. Et s'ensuivit une réaction de sa part, comme quoi Yukito était beaucoup plus âgé qu'elle. Elle fut gênée d'avoir eu ce genre de réaction, mais l'homme n'avait pas pu s'empêcher de rire à gorge déployé, étant donné qu'elle avait vu juste.

Et s'ensuivit de multiple paroles venant de la fine bouche féminine. Tout comme des questions qui traitait de mon âge et de mon choix professionnel. Mais également des paroles sincères, que ce soit l'une de ses peurs du moment. Alors qu'il s’apprêtait à répondre aux questions, la lycéenne avait trébuché à cause de sa chaussure abîmé sur Yukito et l'avait fait trébuché, étant donné que ça l'avait surpris.

- Désolé Monsieur Ogawa, je ne regardais pas où j'allais.

Elle s'était retrouvée allongé sur le corps du policier. Tellement gêné par la situation, le policier s'était mis à rougir comme une pivoine et s'était exprimé, avec un peu d'humour.

- Voyons, appelle moi Yukito... Et ce n'est pas grave...

Il l'avait légèrement repoussé, étant très mal à l'aise dans cette position. Sur le sol à genou, l'homme avait décidé de répondre tout de suite aux précédentes question.

- Mon âge est de trente-quatre ans, c'est plus tout jeune, tout ça !


Ce fut un rire nerveux qui s'était fait entendre, chez Yukito. En effet, il avait honte de cet âge surtout quand il avait affaire à une femme aussi jeune et jolie qu'elle. Et il repensa à la seconde question, qu'il avait totalement oublié de répondre. De multiple souvenirs lui était revenu à l'esprit et cette rage... qu'il devait à tout prix retenir face à "elle".

Il reprit son sérieux, pour répondre avec le plus de clarté possible.

- Ce choix fut très réfléchis. La pagaille que met les crépusculaires dans notre belle ville, est inacceptable. Donc j'ai décidé d'intégrer les forces de l'ordre, pour mettre fin à tout ceci. Et un évènement assez important s'est passé à mes débuts dans la police, qui m'a encore plus motivé à faire ce boulot...

Et soudain, l'homme avait totalement changé d'émotion sur son visage pour ne pas y penser. Il s'était mis accroupis, tout en regardant la jeune lycéenne. Ce soir, le policier était d'humeur taquin avec cette belle rencontre et il n'avait pas pu s'empêcher de faire quelque chose d'osé.

Il s'est alors élancé avec vigueur pour attraper Yuki et ainsi la porter dans ses bras, pour l'amener au lieu où elle devait se rendre. Tout en rigolant Yukito s'était mis à parler.

- Ce que tu viens de vivre à l'instant, était réellement une peur. Tu aurais pu croire, que je te kidnappe. Néanmoins, ta fameuse "peur" du travail n'en est pas une. C'est plutôt un terrain qui t'est inconnu, tout simplement ! Désolé pour cette initiative, mais tu as bien trop de mal à marcher et je ne veux pas que tu te blesse.

Le visage du policier avait légèrement rougis après ces quelques paroles, étant gêné d'avoir fait ça et ne pouvait s'empêcher de regarder dans les beau yeux de Yuki.
L'amour est au coin de la rue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2016
Avatar : Iki Hiyori
Disponibilité : Présente et disponible pour rp

Carte d'identité
Occupation: étudiante Bac ++
Nationalité: Japonaise
Lié à: Etro Kishima
humain

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Jeu 26 Mai - 21:39

Tu es superman ?

-Non je suis un flic.

-Je peux avoir un autographe ?

-Mais tu m'écoutes quand je te parle ?!


   

Yukito Ogawa| Yuki Satomi


   

   -----------------------------------------------

   

J'ai ouvert les yeux pour me voir allongé sur cette homme. Nos corps l'un sur l'autre, je découvrais que son corps était musclé, bien que je ne pouvais pas le voir à cause de ses vêtements. Non pas que je veuille le voir ou que ça me déplaise de toucher un corps aussi dur que du béton, mais... je baisse le visage qui a prit une couleur rouge écrevisse, même pas je pense à bouger.

« Que c'est embarrassant... »

Quand je sens sa main me pousser, je reprends mes esprits et me relève à la vitesse de l'éclair (je suis encore plus rapide que flash mcqueen). En face de lui, je me suis assise sur les genoux pour ne pas que ma jupe laisse dévoiler un bout de ma petite culotte. Je riais quand il me parlait de son âge. J'avais dit que pour me rattraper je lui dirai qu'il ne fait pas son âge, mais il ne fait définitivement pas son âge. Je pose mon index sur mes lèvres et prend un air étonné.

«Oh, je pensais que tu avais cinq ans de moins. Haha, il va falloir que tu me donne ton secret de jeunesse éternelle. »

Par la suite, Yukito m'avait répondu à la question sur son travail. J'ai l'impression que cette question était vraiment trop indiscrète, je m'aventure un peu trop loin. Je pense qu'il n'avait pas envie de répondre à ma question, mais pourtant il l'a fait. Après tout, il n'est que de passage dans ma petite vie. Enfin, dès que je lui aurai rendu service ce sera fini. D'ailleurs, qui sont les crépusculaires ? Je le regardais d'un air interrogatif, mon cerveau est partagé entre, je lui pose la question ou je me tais. J'ouvre la bouche et m'apprête à lui demander, au risque de paraître bavarde et inculte, mais son geste me surprend et je pousse un petit cri. À ce geste, ma jupe déchiré c'était relevé d'un coup. Le rouge aux joues je la baissais rapidement en posant mes deux mains dessus.

« Qu'est-ce que vo...tu fais ?! »

C'est quoi ce soudain rapprochement ? Habituellement deux inconnus doivent garder une certaine distance, comme s'ils étaient tous les deux dans une bulle de savon géante qui rebondissait quand ils s'approcheraient trop près. Pourquoi la bulle a éclaté ?! J'avais peur, autant que le gêne était présent, pourtant son rire me faisait chaud au cœur. Mon cœur battait la chamade, mais je suis persuadé que c'est parce qu'il m'a fait peur. Je reste silencieuse rien qu'un instant.

«Je ne vais pas croire que tu me kidnappe, tu es policier et tu viens de me sauver. Ce ne serait pas logique. Pourquoi te battre contre deux hommes pour ensuite faire des choses vraiment moches à cette même demoiselle. C'est vrai que mis à part quelques stages, je n'ai jamais travaillé. » 

Je sortais mon téléphone de mon sac. Une dizaine d'appel en absence, je me mordais nerveusement la lèvre. Ça sent mauvais pour moi, ça sent vraiment, vraiment mauvais ! Je déglutissait avant de lever mon regard vers Yukito.

« Désolé, il faut vraiment que j'appelle ma mère... »

Mon doigt glissait sur l'écran tactile pour appuyer nerveusement sur la case « maman ». Une sonnerie suffit pour l'entendre décrocher et hurler à l'appareil. Dans ce cas, je la laisse parler et une fois qu'elle aura terminé, je lui donnerai mes fausses raisons.

« Je suis désolé, je suis sortie à temps, mais on m'a volé mon sac, j'ai dû courir après et j'ai cassé mon talon. En plus ma jupe s'est accrochée à un truc et donc déchiré, mais je ne suis plus très loin. Ne t'inquiète pas, je ne suis pas seule. Un homme à ce même moment était de passage, il me raccompagne et en plus, j'ai pu récupérer mon téléphone. Non je ne te le passe pas ! À tout de suite. »

Sans même attendre un mot je lui raccroche. Telle que je la connais elle va vouloir parler à Yukito et dieu sait ce qu'elle lui dirait. D'ailleurs ça ne m'étonnerait même pas qu'elle l'invite à manger pour le remercier. Je soupir et pose ma main sur ma tête.

« Je suis désolé, je viens sûrement de t'embarquer dans un de mes mensonges. Je pense qu'elle va vous attendre devant la porte, alors je vous conseillerais de me déposer bien plus loin, parce que sinon... Avec elle, tu vas sûrement rester jusqu'à 23 heures haha, elle est le genre de femme qui paie les services, pire que moi. »

D'un rire nerveux, je me grattais la tempe. Je la connais, elle va insister et il ne pourra pas refuser. On parle de ma mère là, elle est aimante, je dirais même trop aimante ! Tiens, ça me rappelle que Yukito m'a parlé des crépuscules.

« Euh, Yukito... Qui sont les crépusculaires ? »
   



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 69
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 24
Avatar : Kotetsu T. Kaburagi - Tiger and Bunny by Menma
Disponibilité : Disponible
Post-it :



policier

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Lun 30 Mai - 23:02


  • Yuki Satomi
  • Yukito Ogawa
Pas de répit !


Avant de l'avoir prise dans ses bras, Yukito fut très amusé de la remarque sur l'âge du policier.

La lycéenne fut très surprise après que Yukito l'ait prise dans ses bras. Et par la suite, celle-ci avait fait un long discours sur les différents points positif qui pourrait contrer mon raisonnement sur un kidnapping surprise. L'homme expérimenté, avait une parade totale contre ses dires et il ne pouvait s'empêcher de la lui dire.

- Toute personne mal attentionnée, peuvent se dessiner une identité sur mesure et ainsi contourner la vigilance de chacun. Et je suis bien placé pour t'en parler...

Par la suite, Yuki s'était excusée de devoir appeler sa mère qui s'inquiétait. Elle lui avait expliqué la situation tout en lui mentant avec facilité. Après son discours royal, elle avait rangé son téléphone pour me tenir au courant de l'avancement.

- Je suis désolé, je viens sûrement de t'embarquer dans un de mes mensonges. Je pense qu'elle va vous attendre devant la porte, alors je vous conseillerais de me déposer bien plus loin, parce que sinon... Avec elle, tu vas sûrement rester jusqu'à 23 heures haha, elle est le genre de femme qui paie les services, pire que moi.

L'homme responsable de cette jeune femme, avait opté pour une attitude très sérieuse et n'avait pas tellement réagis aux paroles de celle-ci. Et soudain une question inattendu, s'est fait entendre de par sa fine bouche. Qu'était les crépusculaires ? Ahahahaha rien de tel que pour énerver Yukito ! Il s'est décidé de s'arrêter et de tout expliquer à la jeune femme.

- Avant de tout t'expliquer sur les crépusculaires, sache que je n'apprécie pas qu'on mente à sa mère et c'est pourquoi, je raccompagne devant le palier de ta maison. J'ai tout mon temps ! ~ Dit-il avec un ton assez rude et repris la parole immédiatement.

- Les crépusculaires est un groupuscule aux idéaux extrémistes. Ils veulent un monde parfait, tout en rompant le lien qui existe entre humains et étoiles. Ils ne méritent tout simplement pas de vivre...

Les paroles de l'homme étaient très froide et il avait les dents aussi serré qu'un chien qui mordait un objet. En même temps, c'est grâce à cette haine que l'homme était policier. Et soudain l'homme avait repris l'émotion qu'il avait auparavant, pour éviter de lui faire peur.

- Enfin, je ne suis pas là pour parler de quelque d'aussi embêtant ! Tu n'es pas trop fatiguée ? Tu n'as pas mal avec la façon que je te porte ?

Plus le temps avançait et plus Yukito était sous le charme, de cette belle femme. Surtout de ses yeux, oui Yukito en était tombé sous le charme. Puis il repris ses esprits, en glissant une légère blague.

- En faite tu pèse ton poids ! Dépêchons nous, j'accélère ma marche sinon ta mère va être inquiète.

L'homme à la barbe s'était mis à rigoler bruyamment et avait comme prévu accélérer sa cadence de marche.
L'amour est au coin de la rue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 24
Date d'inscription : 09/03/2016
Avatar : Iki Hiyori
Disponibilité : Présente et disponible pour rp

Carte d'identité
Occupation: étudiante Bac ++
Nationalité: Japonaise
Lié à: Etro Kishima
humain

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Jeu 2 Juin - 10:22

Tu es superman ?

-Non je suis un flic.

-Je peux avoir un autographe ?

-Mais tu m'écoutes quand je te parle ?!


   

Yukito Ogawa| Yuki Satomi


   

   -----------------------------------------------

   

Je m'accrochais à son haut tout en l'écoutant parler. Il avait tout à fait raison, cet inconnu avait raison. Je ne connaissais rien de lui et tout le monde peut créer ou faire créer des cartes de visite. Malgré tout, j'ai une confiance indéterminé envers lui. Sûrement parce qu'il a eu ma vie entre ses mains quelques secondes.

« Quand tu me dis que tu es bien placé pour en parler, tu veux dire que tu as déjà connu des gens comme ça...J'espère. »

Après tout il est dans le milieu de la justice, il est quasiment impossible que ce soit lui qui soit une mauvaise personne et puis s'il faut il me parle d'un truc pas trop grave, genre une fille qui s'est jouée de lui qui a profité de sa gentillesse. Ça fait peut-être une heure que je connais Yukito, mais avec ce que j'ai vu je n'arrive pas à penser qu'il pourrait être un malfrat, même si je ne suis sûre de rien. Ensuite j'ai appelé ma mère, il fallait que je la prévienne et le seul moyen est d'inventer un gros tissu de mensonge. Visiblement ça n'avait pas plu au grand brun, seulement, il n'était personne pour me faire la morale. Je gonflais les joues et serrais les poings, le tissu du haut de Yukito toujours dans ma main droite.

« Ce mensonge est nécessaire à ma survie et celle de ma vie sociale. Yukito, ma mère est folle. Elle a beau avoir toutes les qualités du monde, le fait est qu'elle s'inquiète trop et bien souvent pour un rien. Du coup les punitions sont rudes, même à mon âge. Quant à moi, je ne mens pas si je n'en vois pas la nécessité et de plus... J'ai honte de lui dire que je viens de me faire attaquer...»


Je baisse la tête pour me cacher derrière mes cheveux, si Yukito n'était pas arrivé, ils m'auraient peut-être violé. Je n'oserai jamais lui dire que j'ai été abuser par deux drogués, son regard ne serait plus le même et ma liberté en prendrait un coup dans les dents. Par la suite il répondit à ma précédente question avec une haine dans sa voix.Pourquoi chacun ne peut pas avoir son avis ? Si le crépuscule n'aime pas être lié à un autre c'est son choix. Le choix de chacun est une chose qu'on a pas le droit de condamné. Je relève la tête et me mord l'intérieur de la joue avant de lui dire :

« Tes paroles ne sont elles pas un peu fortes ? Tu sais, je pense qu'il n'aime simplement pas être lié à quelqu'un... Enfin. Et toi, tu as une étoile ou même un humain ? Tu l'as trouvé ? »

Je n'ai dis à personne que j'avais trouvé la mienne, du coup personne ne m'a fait part de sa première expérience. La mienne était comment dire... J'ai trouvé Etro nu dans un parc et le pire c'est qu'il a voulu venir chez moi... Non, il est vraiment venu chez moi. Sachant que j'ai toujours dis à ma mère que je ne croyais pas à son histoire d'étoiles, je n'ai pas voulu lui dire que j'ai trouvé la mienne et honnêtement je ne sais pas quand est-ce que je lui dirai. Je secoue la tête de gauche à droite et roule une mèche de cheveux autours de mon index. Je n'osais pas lui dire que les discutions avec lui étaient vraiment intéressantes, alors je ne dis rien à ce sujet.

« C'est plutôt à moi de te demander ça. »
Chose par laquelle il répliqua :

- En faite tu pèse ton poids ! Dépêchons nous, j'accélère ma marche sinon ta mère va être inquiète.

Moh ! Ça ne se dit pas à une fille ça ! Je gonfle les joues et tourne la tête pour prendre un air faussement boudeur, alors que lui il rit aux éclats. Le pas se faisait plus rapide, Yukito allait finir par avoir mal au bras. Je lui indiquais par où se trouvait ma maison et finalement, derrière un arbre on pouvait apercevoir une lumière. Hiii ma mère m'attend avec une lampe de poche et elle cherche de tous les côtés. Je m'accroche à Yukito et me serre contre lui.

«  Ah stop ! Il ne faut pas qu'elle te voit, enfin il ne faut pas qu'elle nous voit. Yukito repose-moi »

Ma mère avait entendu du bruit et elle se dirigeait vers nous. La distance se faisait de plus en plus faible, ce n'était qu'une question de temps. Je regardais Yukito d'un air suppliant, il ne fallait pas qu'elle me voit dans cette position, dans cette état, elle va penser des trucs faux ! Au loin j'apercevais mon père qui la suivait.

-Chérie rentre, yuki est assez grande.
-Oui, je dois juste vérifier quelque chose.

Ils s'approchaient tous les deux, s'en est fini de moi !
   


HRP si tu veux utiliser les parents de yuki voici quelques qualités / défaut
Sa mère : elle est gentille, protectrice, n'a pas peur du ridicule, franche et surtout elle veut que Yuki se trouve un compagnon et elle n'arrête pas de l'embêter avec les garçons.
Son père : est un peu pareil, sauf que lui ne veut pas qu'un homme approche Yuki sans avoir fait ses preuves. Il n'est pas franc donc il sera surtout la à lancer des blagues malsaines.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar


Messages : 69
Date d'inscription : 18/03/2016
Age : 24
Avatar : Kotetsu T. Kaburagi - Tiger and Bunny by Menma
Disponibilité : Disponible
Post-it :



policier

MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   Sam 4 Juin - 21:45


  • Yuki Satomi
  • Yukito Ogawa
Pas de répit !


Elle s'était expliqué au policier vis-à-vis de ses mensonges et c'était totalement justifié. Il avait simplement hoché la tête de haut en bas, pour démontrer qu'elle avait quand même ses propres raisons et qu'il les respectait.

Après tout ses dires, l'homme repensait aux paroles de la jeune femme. Ces questions qui faisait remonter de douloureux souvenirs en lui et également quelques réponses, qu'il devait lui donner.

- Mon ancien ami d'enfance, avait infiltré la police et j'étais en duo avec lui. Il avait tenté de m'assassiner pour le bien de son groupuscule. Même si c'était mon ami, j'ai dû le neutraliser et ainsi le mettre derrière les barreaux. Et je n'en suis pas sorti indemne, que ce soit physiquement comme mentalement.

L'émotion qui était présente actuellement sur le visage du policier était totalement neutre, il commençait à s'habituer au passé qu'il avait vécu. Il essayait surtout de prendre sur lui-même pour ne pas inquiéter Yuki. Tandis que l'homme courait dans les directions que lui indiquait sa nouvelle rencontre, ils étaient arrivés quasiment à destination. Le barbu avait fait un peu trop de bruit et cela avait mis en garde les parents de la lycéenne.

- Oups… ~ Dit-il tout doucement et en reculant de plus en plus.

C'est vrai que ses parents semblaient vachement inquiet pour leur fille . Il avait déposé avec délicatesse Yuki. Par réflexe Yukito avait consulté sa montre pour y voir l'heure et elle affichait quasiment vingt heure. Il s'en voulait d'avoir fait durer le combat et la discussion qui avait fait passer le temps. Oui au début de la rencontre, le soleil se couchait à peine et maintenant il faisait nuit noire. Avec un air de chien battu, l'homme s'est exprimé.

- Désolé tu risque de te faire enguirlander par tes parents et ce par ma faute. Tu veux que je t'accompagne jusqu'à la porte ? Cela ne me dérange pas, j'ai tout mon temps.

En attendant sa réponse, le policier avait sorti son téléphone portable pour voir s'il avait reçu des sms. Il en avait reçu plusieurs d'amis et de collègue du boulot. Certains demandaient des nouvelles, tandis que les collègues eux, tenait au courant des rondes effectuées dans le quartier. La nuit était bien calme, hormis l'incident qu'il avait dû régler. C'est pourquoi, il était totalement disponible pour la jeune fille aux yeux écarlates...

L'amour est au coin de la rue ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Je ne savais pas que superman était un flic... [pv Yukito]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MARGAUX ► love à l'envers ça fait vélo, je savais que l'amour était fait pour les pédales.
» Je savais que tu allais aimer! Feat Xia Min ♥
» Il était une fois... Carrefour!
» SUPERMAN MALE SCOTISH 10 ANS RISQUE EUTHA BETHUNE 62
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG :: La ville et cie :: Uwabami’s District :: Ruelles sombres.-
Sauter vers: